dimanche 31 janvier 2010

UNE APPLICATION IPHONE POUR DÉCODER LES INGRÉDIENTS

Enfin une application IPhone pour nous, les cosmetic addicts !

Vous n'avez pas envie de vous appliquer n'importe quoi sur la peau, mais lorsque vous êtes en magasin un emballage cosmétique dans la main, vous restez perplexe devant la liste INCI : noms chimiques, latins, anglais... du chinois, quoi...

Réjouissez-vous, l'application Cosmetifique est faite pour vous!

Pour 1,54€, elle vous donne accès à une base de plus de 5000 ingrédients sous leur forme INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients).

Pour chacun d'entre eux, une couleur :
> VERT = OK, LES YEUX FERMES
> JAUNE = MOUAIS, ÇA VA
> ORANGE = AIE...
> ROUGE = ALERTE !!!

L'application permet aussi de juger globalement un cosmétique. Il "suffit" d'entrer la totalité de ses ingrédients dans votre Iphone (un peu fastidieux tout de même !!!).

Bon, je ne l'ai pas testée personnellement, et le classement bon/mauvais des ingrédients est forcément un parti pris, notamment pour ceux sur lesquels les scientifiques ne sont pas d'accord. Au hasard... Les parabènes. Je ne me prononcerai donc pas sur la pertinence du classement, mais en tous cas, je salue cette très bonne idée !

Et pour ceux que ça intéresse, voici la petite vidéo explicative (en anglais) de Cosmetifique.


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 29 janvier 2010

PEUT-ON FAIRE CONFIANCE AU NOMBRE DE CALORIES AFFICHÉ SUR LES EMBALLAGES ?


Je regarde souvent les petits tableaux qui précisent le nombre de calories sur les produits industriels que je m’apprête à avaler. Et je suis presque sûre que vous aussi.

En général, ça me fait culpabiliser
mais je mange quand même [rayer les mentions inutiles] ma boîte de cookies Pepperidge Farm, mon demi-pot de Nutella, mes 3 boules Chocolate Fudge Brownie de Ben & Jerry’s, mes 3/4 de buchette de chèvre... (plutôt bec sucré pour ma part).


Tant qu’il s’agit de produits caloriques,
je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Mais lorsqu'on est au régime et que l’on se nourrit de produits light, c’est une autre histoire.


Personnellement, j’ai plutôt confiance
dans les indications nutritionnelles que l’on me donne. Mais ai-je bien raison ???


D’après une étude américaine
publiée dans le Journal of the American Dietetic Association, il y aurait une marge d’erreur de +/- 20% (!!!) entre les calories affichées par les industriels et celles réellement ingérées.


Notamment pour les produits light surgelés
(type Wheight Watchers), qui ont en moyenne 8% de calories de plus que ce qu’ils affichent.


Et pour les restaurants, c’est encore pire :
+ 18% en moyenne (ce qui nous concerne moins, car ici nous avons peu de restaurants qui précisent les informations nutritionnelles de leurs plats, à part peut-être Mac Donald’s…).


Ne nous affolons pas,
car c’est une étude américaine et que peut-être, chez nous, il y a moins d’incertitudes sur les calories affichées. Mais bon, c’est une info à garder en tête pour celles et ceux qui sont au régime…

°°°
PS : les marques citées ne sont pas forcément en lien avec l’étude
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 27 janvier 2010

TOUT PLEIN D'INTERVIEWS DE PROS DE LA COSMETO !


[PETIT HOMMAGE A LA PROFESSION]

Je vous en parlais hier, voici un récap' de toutes les interviews que j'ai réalisées lors de la 1ère année de (dé)maquillages. De jolies marques et des métiers passionnants à (re)découvrir...

Je vous en promets encore plein d'autres. En attendant, faites votre marché parmi les interviews ci-dessous, il y en a forcément quelques-unes qui vont vous intéresser !


DANS LA FAMILLE "ENTREPRENEURS" :

Le PDG de TALIKA
Le fondateur de NOVEXPERT
Le fondateur de IDC
La co-fondatrice de ERBORIAN
La fondatrice de DOUX ME
Le PDG de 2B
Une freelance beauté : BEAUTY EXECUTIVE
La fondatrice de GARANCIA
La fondatrice de ROSAME
La fondatrice de l'agence de presse COWORKING


DANS LA FAMILLE "MARKETEURS" :

La fondatrice de l'agence de création LES ZYGOTES
La Directrice Marketing de CRASYLIBELLULE AND THE POPPIES
La Directrice Communication de NATURA BRASIL
La Directrice Marketing de BIOPHYTIS
Une Chef de Produit chez SEPHORA
La Chef de Produit et l'Attachée de Presse de VAN CLEEF AND ARPELS
La Directrice Marketing de ANNE SEMONIN


DANS LA FAMILLE "FONCTIONS SUPPORT" :

La Responsable R&D de POLAAR
Une podologue
Le Responsable Packagings de OENOBIOL
Une ingénieur brevets chez PLASSERAUD
Un parfumeur indépendant : TREND'S LAB


Waouh, je viens de compter, ça fait 22 interviews ! Merci à tous d'avoir consacré un peu de temps à (dé)maquillages et vive le réseau !!! :)

°°°
PS : au cas où vous vous poseriez la question, Lois Lane, en vrai, elle dit "injustice" et pas "ugliness". Je sais, j'ai trop d'humour ^^...


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 26 janvier 2010

(DE)MAQUILLAGES SOUFFLE SA 1ERE BOUGIE, DITES-DONC !!!


Eh oui, il y a un an tout juste, je publiais mon premier billet. Je ne ferai pas de jeu-concours pour l'anniversaire de ce blog [oh ben non, revenez !!!!! ^^], mais un petit hommage à celles et ceux qui me suivent régulièrement et sans qui j'aurais peut-être arrêté d'écrire (être lu par 12 personnes.... bof bof).

A mes "fans" en particulier, ceux qui ne ratent pas un seul billet (Auré, Audrey,
Béné, Alex(s), Sylvie, Marion, Gérald, Élisabeth, Corinne, Céline, Fabien, Daniel, Arnaud, Clémence, Muriel, Elodie, Nelly............ oui, oui, il y a des mecs).

A ma marraine blogosphérique
:), Trends and Friends.


A mes acolytes de la blogosphère, que je ne connais parfois que par commentaires interposés, que j'ai parfois rencontrées (Beauty Executive, The Greenwasher, Pure Beauté, 30 Ans en Beauté, Miss Lollipop, Sakura Cosmétiques, Le Rose aux Joues,
Actu-Bio, Only Happy in the Sun, Freakybohochic, Belle à 50 ans, Secret ID, Diorella, Je Suis Unique, Mon Blog de Fille, Myriam Make-Up, etc - je ne vais pas pouvoir citer tout le monde mais le cœur y est... Faudrait qu'un jour je fasse une vraie blog-roll moi aussi, tiens...)

A celles et ceux qui me laissent des commentaires, même juste pour dire "quelle jolie découverte !", ça fait toujours plaisir.... Les médias sociaux sont un moyen d'engager la conversation, alors commentez, commentez !!!


Aux pros qui m'ont contactée via (dé)maquillages (Anna, Joy, Julie 1, Julie 2, Sophie 1, Sophie 2, Delphine, Pauline...).

Aux pros qui ont accepté de répondre à mes questions (je ferai un best of interviews très bientôt).


A celles et ceux qui passent par hasard par ici parce qu'ils cherchent à tester des produits cosmétiques gratuitement ou avoir des infos sur la crème Ialuset (les 2 billets les plus lus de (dé)maquillages).

A Jérôme et Matthieu pour les conseils techniques.

Et puis au monde entier, allez, je me sens d'humeur généreuse aujourd'hui !!!!



Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 24 janvier 2010

MAT'MORPHOSE DE L'OREAL : UN POT SENS DESSUS DESSOUS (!!??)


Je suis perplexe.


La semaine dernière, j'ai été invitée par L'Oréal Paris
à découvrir leur nouveau fond de teint Mat'Morphose. Je vous parlerai de ce produit un peu plus tard, mais j'ai d'ores et déjà
envie de vous faire part d'une réflexion.

Regardez les visuels du pot.
Rien ne vous surprend ?


[vue de face]


[vue du dessous]

Il n'y a rien d'écrit sur le capot,
à part le nom de la marque. Il n'y a rien d'écrit sur les côtés du pot, à part le code barre, la PAO et autres mentions obligatoires. Le facing du pot est... SOUS LE POT ! Là où sont habituellement relégués les mentions accessoires, comme le code barre justement...


Pourquoi ?
Parce que c'est plus épuré ? Parce que le pot est trop petit (20 ml / 1,5 cm de hauteur imprimable sur les côtés) ? Parce que L'Oréal Paris a voulu faire parler (et ça a bien réussi, la preuve...) ?


La question que je me pose est la suivante : comment vont-ils faire pour que le produit soit identifiable en linéaire ? Positionner les pots sur la tranche ?

Et vous, qu'en pensez-vous : erreur marketing (chez L'Oréal, ça m'étonnerait quand même), idée lumineuse ou "on s'en fout" (vous avez le droit ;)) ???

°°°

PS : et devinez qui est la nouvelle égérie L'Oréalienne pour Mat'Morphose ? Diane Krüger. Good choice !


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 22 janvier 2010

GENEFIQUE DE LANCOME : VOYAGE AU COEUR DE LA CELLULE (VIDEO)


On a déjà beaucoup entendu parler de Généfique, le dernier-né de la recherche Lancôme. Sauf que personne (à part les BAC C/D/S et quelques autres) ne comprend bien comment marche ce produit : les gènes, l'ARN, les protéines, le rapport avec le vieillissement cutané....
[!!!!???]

J'ai trouvé une petite vidéo pas trop mal faite qui va peut-être vous éclairer sur le mode de fonctionnement de cette crème au niveau des gènes.

Embarquez pour un voyage au cœur de la cellule !

[cliquer sur l'image]

Notez que malgré un discours marketing qui sous-entend que Généfique est la première crème à agir sur les gènes ["le premier activateur de jeunesse qui relance l'activité des gènes et stimule la production des protéines de jeunesse], c'est en réalité le cas de quasiment tous les soins cosmétiques anti-âge, et ce, depuis des années !!!

Exemple simple : les actifs qui stimulent la synthèse de collagène stimulent en réalité le gène qui code pour la fabrication de nouvelles fibres de collagène.

Bref, une belle vidéo bien pédagogique mais malgré le tapage médiatique orchestré par Lancôme sur Généfique, malgré la découverte de quelques Xièmes protéines dont la synthèse diminue avec l'âge, rien de véritablement neuf sous le soleil....

(ce qui n'enlève rien à l'efficacité de la crème, il parait qu'elle est top !)


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 18 janvier 2010

QUAND LA COSMETIQUE FLIRTE AVEC LA CULTURE


Il y a des coïncidences qui n’en sont peut-être pas...

Celle que je vais vous raconter me semble plus présager d’une nouvelle tendance dans l’univers cosmétique que d’un simple hasard. Et pourtant, elle peut paraitre anecdotique au premier abord.

Jeudi dernier, j’étais invitée par Aïny, marque cosmétique alternative, au vernissage d’une exposition photos à la chic-issime boutique By Terry de la Galerie Véro-Dodat. Le même soir, j’ai accompagné mon amie Ludmilla à un concert folk donné dans les arty-ssimes locaux de l’agence de communication JAK pour la marque de beauté Bio Absolution.

Le point commun entre ces deux évènements : une marque cosmétique qui s’associe à la performance d’un artiste.

Daniel Joutard, le fondateur de Aïny, a été touché par le travail du photographe Daniel Silva Yoshisato, avec lequel il partage un certain nombre de valeurs : « Nous apprécions les mêmes choses avec Daniel, le contact des hommes travaillant de leur main, la richesse de la diversité des cultures, la grandeur de la nature. J’ai souhaité que la photo ait une place centrale dans notre approche de la cosmétique car elle "éveille un sentiment d’humanité" comme disait James Natchwey. Daniel Silva nous aide à montrer que nos produits sont le résultat du travail de la nature et de personnes très différentes mais toutes passionnées. »

Heloise Gazzola, Development Manager de Absolution, me confiait quant à elle que la marque a été dès le départ imaginée pour évoluer dans un cadre culturel. Car l’art, l’émotion qu’il procure, c’est également de la beauté. « C'est une marque qui s'inscrit dans un univers Arty, depuis la conception de ses packagings jusqu’ à ses modes d’expression. Par exemple, les vitrines des magasins sont faites à la main, avec toujours des concepts créatifs nouveaux. Et pour communiquer, nous avons envie de parler de la beauté au sens large des choses, de ce qui est beau au-delà du cosmétique. Et cela passe aussi bien par la musique, la photo, des expos, le dessin, la peinture... »

Eh oui… Un cosmétique ne se limite plus aujourd’hui à un simple pot de crème. L’acte d’achat d’un produit devient de plus en plus « militant » : on achète un univers, un art de vivre, des valeurs que l’on partage avec la marque et que l’on a envie d’afficher.

Je crois que l’on verra de plus en plus d’initiatives de ce type, où la marque s’efface presque devant l’évènement culturel. Et si les marques alternatives ont ouvert la voie, elles seront certainement bientôt suivies par les autres*…

°°°°°°°°°°°°°°°°

Prochain concert organisé par JAK et Absolution : Joseph Léon, le 21 janvier (ce jeudi !!!), dans les locaux de l’agence à Paris. Si vous êtes intéressé, notez-le moi en commentaire.
> Les 3 premiers qui le demanderont recevront une invitation valable pour 2 personnes. :)

°°°°°°°°°°°°°°°°

* … En réalité, je manque un peu d’exhaustivité dans ma réflexion, je ne me suis pas renseignée plus que ça et peut-être des grandes marques ont-elles déjà organisé de tels évènements ? Si vous pouvez éclairer ma lanterne…..

Le vernissage de l'expo photos de Daniel Silva Yoshisato

Le coiffeur Massato au vernissage

Une des photos de Daniel Silva

Une vitrine du Bon Marché par Absolution

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 16 janvier 2010

UNE FACETTE DU CACAO QUE VOUS NE SOUPÇONNIEZ PAS !


J’ai fait une découverte. Au brésil, si vous commandez dans un bar un cacau, ne vous attendez pas à déguster une boisson lactée au chocolat chaud comme en France... On vous servira du jus de pulpe de cacao. C’est la boisson locale. Une boisson que les brésiliens avalent à longueur de journée comme nous le thé ou le coca zéro…

J’ai goûté ce nectar lors d’une réunion blogueuses lundi dernier chez Natura Brasil et j’ai trouvé ça DE-LI-CIEUX. Délicieux et déroutant. Frais, doux, sucré, fruité, d’une belle couleur crème… Et si l'on est attentif, on peut même déceler un arrière-arrière goût de cacao en note de fond ! (mais il faut VRAIMENT bien faire attention…)

Pourquoi je vous parle de ça ?

Parce que une fois n'est pas coutume, Natura ne fait rien comme les autres… La marque sort une nouvelle ligne de produits corps & cheveux à base de beurre de cacao (rien de plus « déjà-vu » que cela, me direz-vous), sauf que, au lieu de communiquer autour du chocolat franco-belgo-suisse, comme le font Sensation Chocolat, Chocolat Pralines de Séphora, Themis ou tous les autres, Natura s’est inspiré du cacau brésilien, cette fameuse boisson qui ne ressemble à rien de ce qu’on connait ici.

Résultat : une gamme hypra gourmande pour les peaux sèches, dont les produits rappellent le cacau : du blanc, de l’onctueux, des parfums fruités... Un vrai délice, une véritable invitation au voyage…

Un beau positionnement marketing, également.
Bravo Natura !

°°°

PS 1 : évidement, comme toujours chez Natura, la gamme Cacau s’inscrit dans le développement durable. Le cacau est Bio, récolté par la communauté Cabruca dans la région de Bahia, et sa culture permet de préserver la forêt environnante car il a besoin de l’ombre des grands arbres locaux pour se développer.

PS2 :
Anna, Perrine, il y a une question qui me brûle les lèvres depuis lundi dernier : mais où peut-on se procurer du cacau à Paris ? Vous avez des adresses ??? (c'est pour frimer auprès de mes amis bobos :))


PS3 :
d'autres billets sur Natura ici et .

°°°
Gamme Cacau : Fleur de crème corps, Crème pulpe jambes et pieds, Beurre exfoliant, Shampooing, Après-shampooing, Bain de crème [de 8,80 à 25 €]
+ d’infos


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 janvier 2010

BIODÉGRADABILITÉ DES COSMÉTIQUES : ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR...


Pour une fois, je vais être très brève. Certaines images sont plus parlantes que les mots...


Merci à Novexpert de nous faire partager cette expérience !

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 10 janvier 2010

TALIKA, EXPERT DES SOINS SPECIFIQUES DEPUIS 1948


Vous avez peut-être déjà entendu parler du Lipocils, ce produit incroyable qui allonge visiblement les cils en quelques semaines ? Il s’en est vendu 4 millions d’unités à travers le monde depuis sa création. Vous n’êtes certainement pas non plus passé à côté du Light 590, un appareil qui gomme les rides grâce à la lumière. Ou du Bust Serum, l'une des meilleures ventes de Sephora en 2010…

Le point commun entre ces 3 produits déjà cultes : Talika, une marque qui ne manque ni d’expérience (60 ans !) ni d’inventivité, et dont j’ai eu le plaisir de rencontrer le PDG, Alexis de Brosses, il y a quelques semaines.


Racontez-nous comment est née Talika. 

Talika est née d’un concours de circonstances. A la fin de la 2ème guerre mondiale, le docteur Danièle Roche était en charge des blessés de guerre au Service Ophtalmologique des Hôpitaux de Paris. En manque de produits chimiques pour les soigner, elle s’est dit que la nature était une bonne alternative et a mis au point une formule cicatrisante à base de plantes. Non seulement les résultats sur la cicatrisation ont été stupéfiants, mais effet inattendu : les cils et sourcils de ses patients ont commencé à pousser de manière exceptionnelle !
De cette découverte est né le Lipocils, le tout premier soin stimulant la croissance des cils, qui aujourd’hui encore reste un bestseller Talika.

Quelle sont l’offre et le positionnement de Talika ? 

J’ai racheté la marque il y a une quinzaine d’années et nous nous sommes spécialisés dans les solutions spécifiques pour les yeux, le visage et le corps. Notre mantra : « Peaceful solutions for stressful beauty concerns ».
Talika, ce sont des produits vraiment innovants mais sans surpromesse, simples à comprendre, respectueux de l’épiderme, avec une efficacité prouvée médicalement. Lorsqu’un produit n’obtient pas de résultats cliniques suffisamment convaincants, je ne le lance pas. Talika, ce sont également des produits directement inspirés de la nature, qui est très importante pour moi.

Justement, pourquoi Talika ne communique pas beaucoup sur la naturalité de ses produits ? 

Gandhi disait « Pour être original, il faut revenir aux origines ». Je vais vers ce qui me plaît et ce qui m’amuse. Je ne sortirai jamais un produit pour des raisons marketing.
Et quoique je fasse, la nature est toujours à la racine. Tant personnellement (j’ai vécu un an et demi sur un voilier, je vais courir dans la nature, je fais quotidiennement du yoga…) que professionnellement. La nature est tellement une évidence pour moi que je n’ai pas besoin de l’agiter comme un drapeau sur les produits Talika. J’ai bien d’autres choses à raconter et je préfère dépenser plus d’énergie à FAIRE un produit plutôt qu’à en parler [NDLR : merci alors de consacrer un peu de temps à (dé)maquillages ^^ !!!].

Que pensez-vous de l’arrivée de toutes ces nouveautés qui revendiquent une action sur la pousse des cils ? 

Le Latisse est la seule de ces nouveautés dont l’action a été prouvée cliniquement. Mais il n’entre pas dans la catégorie « produit cosmétique » car il n’est vendu que sur prescription médicale et a pas mal d’effets secondaires [NDLR : + d’infos ici]. Nous avons les mêmes résultats cliniques avec notre Lipocils : pourquoi chercher autre chose ?
Concernant les autres produits apparus en 2009 sur le marché, je suis avant tout étonné que Talika ait été aussi longtemps seule sur ce créneau de la pousse des cils… L’arrivée de ces nouveaux acteurs va permettre de crédibiliser cette catégorie de produits, même si les seules études réalisées par ces marques sont des tests d’autosatisfaction. Il n’y a que le Latisse qui est actif, et à mon sens, il renforce la légitimité du Lipocils : la cliente sait faire le bon choix entre un médicament à 170€ et un cosmétique à 29€ sans effet secondaire…

Où peut-on trouver les produits de la marque ? 

Dans les Séphora, les Marionnaud, dans certaines pharmacies et grands magasins. Nous sommes également distribués dans 40 pays, notre marché principal étant l’Espagne.

°°°

Voilà pour ma rencontre avec Talika. Le début d’une belle histoire, je l’espère… En tous cas, merci à ma chère Anne pour la mise en relation.

Et pour finir, un petit teasing : je n’ai malheureusement pas l’autorisation de vous parler de la nouveauté Talika qui sortira en février prochain, mais ouvrez l'oeil : ce sera un très très beau produit…
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 8 janvier 2010

COSMETIC-ADDICTS, ATTENTION A L'INDIGESTION !

Allez, une petite vidéo marrante (limite flippante) pour commencer le week-end de bonne humeur !




(dénichée & piquée chez Only happy in the sun)
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 7 janvier 2010

VOUS FAITES PLUS JEUNE QUE VOTRE AGE ? LUCKY YOU !!!


Laissez moi vous poser une devinette : à votre avis, est-ce que ceux qui paraissent plus jeune peuvent vivre plus longtemps ?

C’est une question qui peut sembler surprenante au premier abord… Et la réponse est... OUI ! Les « baby-face » ont une longévité supérieure à la moyenne.

Et c’est prouvé scientifiquement, bien sûr !



On doit cette étude à des danois de l’Université du Danemark Sud (quelle idée, quand même…).

Le principe :
L’étude a commencé en 2001. Les chercheurs ont pris des photos de 1800 paires de jumeaux âgés de plus de 70 ans et ont demandé à des volontaires de deviner leurs âges. Puis ils ont observé le taux de mortalité de ces jumeaux sur les 8 années suivantes.

Le résultat :
Plus la différence d’âge perçue entre les jumeaux était importante, plus celui qui paraissait le plus âgé mourrait le premier (!!!)

La conclusion :
Ceux qui paraissent plus jeunes que leur âge sont susceptibles de vivre plus longtemps [ma revanche sur toutes ces années où on me prenait pour une ado :) – enfin, si vivre longtemps va de paire avec la santé physique et mentale, bien sûr].

Les explications scientifiques :
(pour ceux qui aiment la science uniquement !)
Certains experts de la génétique estiment que ces résultats ne sont pas qu’une coïncidence : ils ont eux-mêmes découvert que les personnes avec des télomères courts avaient tendance à prendre de l’âge plus vite que les autres, et que ceux qui paraissaient plus jeunes avaient des télomères plus longs (les télomères étant les extrémités des chromosomes : ils diminuent avec l’âge et plus ils sont courts, plus les risques de sénescence sont élevés – je sais c’est compliqué…).




Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 5 janvier 2010

UNE B.A. POUR BIEN COMMENCER l’ANNEE


Une fois n’est pas coutume, voici la B.A. du mois.
Aujourd’hui, je vais faire une légère digression hors de l'univers de la beauté et vous parler d'une chaleureuse initiative de la marque Dyptique.


Dyptique lance en édition limitée la bougie DYPTIQUE RED,
aux douces effluves de vanille, candidate idéale pour nous réconforter cet hiver tout en ayant une pensée pour ceux qui n’ont pas autant de chance que nous.

10% du prix de vente (42 €) est en effet reversé à des programmes de lutte contre le sida en Afrique (Rwanda, Swaziland, Lesotho, Ghana), où l’épidémie fait, comme vous le savez (mais l’oubliez peut-être trop vite), des ravages.

Et la survie d’un homme ne tient parfois
pas à grand chose : 2 pilules par jour, soit…

40 cents………


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 3 janvier 2010

UNE BONNE IDEE A PIQUER AUX JAPONAIS : LE FUKU BUKURO


Chaque année, dès le 2 janvier, ce sont les soldes du Nouvel An au Pays du Soleil Levant.
Comme partout dans le monde (ou presque) à de telles occasions, les japonais se ruent dès l'aurore dans les grands magasins de Ginza (et d'ailleurs). Et ce qui les attire comme le miel les abeilles, c’est une tradition commerciale qui n’existe pas à ma connaissance en France : les fuku bukuro.

Les fuku bukuro, ce sont des pochettes-surprise qui contiennent plusieurs articles invendus (électronique, beauté, déco…), proposés avec une très belle remise, parfois à la moitié de leur valeur.

Le client connait le prix de la pochette (de 30 à 350 €), mais ne sait pas du tout ce qu’elle contient. C’est alors un peu « au petit bonheur la chance » : ça peut être une très très bonne affaire, ou… des objets totalement inintéressants. Le jeu consiste alors à deviner ce que contient la pochette en la regardant sous toutes les coutures, en la soupesant, en la tâtant… Ou en essayant de soudoyer les vendeurs (qui sont censés rester cois...).

La tradition nipponne a été récupérée en novembre dernier par le centre commercial LES QUATRE TEMPS de la Défense, qui a proposé pendant quelques jours des Lucky Bag, sortes de fuku bukuro à la française.

Alors avis aux marketeurs de la beauté : je sais que vous avez régulièrement des invendus, ou des invendables tels quels pour cause de modification de packaging, et qui se retrouvent à prix cassés sur les marchés ou dans les boutiques de déstockage - avec une image de marque totalement dévaluée. Vous avez aussi des produits qui ne tournent pas, que vous souhaiteriez bien faire découvrir à vos clients.

Pourquoi ne pas vous inspirer de ces fuku bukuro ? C’est une promotion originale dont vous maîtrisez totalement l’image, et tout le monde y trouverait son compte…


Rendez-vous sur Hellocoton !