jeudi 29 juillet 2010

mercredi 28 juillet 2010

LES PROS DE LA COSMETO VOUS REVELENT LEURS ASTUCES BEAUTE (épisode 5)

Épisode spécial cheveux avec deux grands spécialistes de la coiffure et un "Petit Poucet" pas encore aussi (re)connu, adepte des bienfaits de Mère Nature.

Christophe Robin, coiffeur 
"Petite astuce pour les hommes : utilisez l'après-soleil de Weleda dans les cheveux pour vous coiffer. Je le fais régulièrement." (NDLR : j'imagine que c'est celui-ci)
www.christophe-robin.com

Madeleine Cofano, coiffeuse
Astuce 1 : "Pour donner un petit côté Rock n'Roll à ses cheveux, on peut les "salir" avec un peu de savon solide appliqué sur les racines et légèrement massé (sur cheveux secs). Cela va leur donner du corps, solidifier la racine."
Astuce 2 : "Si vous êtes à cours d'après-shampooing, versez 1/2 verre de vinaigre de cidre dans 1/2 L d'eau et passez le mélange sur vos cheveux. Comme il est acide, il va resserrer les écailles, faire briller, démêler."
www.madeleinecofano.com

Daniel Joutard, créateur de Aïny
"Pour avoir de beaux cheveux, souples et forts, l’idéal est de leur offrir 1 fois par mois un masque d’huile végétale. Poser l’huile sur vos cheveux, de la racine à la pointe, et laisser poser de quelques heures à une nuit entière. Le cuir chevelu est souvent laissé pour compte, alors qu’il est la condition essentielle d’un beau cheveu. Il profitera pleinement de ce masque nourrisant.
Les huiles les plus adaptées à la réparation de la fibre capillaire sont les huiles riches en oméga 9, pour leurs vertus réparatrices et nourrissantes. Les huiles d’olive, de noix ou d’avocat sont parfaitement adaptées. L’idéal est de pouvoir utiliser l’huile d’Ungurahua de la haute Amazonie, l’une des plus riche en Oméga 9 au monde, mais encore très rare. Nous sommes fan de l’huile de soin Indian Ayurvedic Hair Oil, de Dayna, la marque de soin capillaire ayurvédique."
www.ainy.fr
.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 24 juillet 2010

FACE AU SOLEIL, CE SONT LES FEMMES QUI GAGNENT


Jusqu'ici, on savait (enfin, pas moi) que les hommes ont plus de (mal)chances d'avoir un cancer de la peau que les femmes. La raison invoquée par les scientifiques : le mâle passe en moyenne plus de temps dehors, tant pour son job que pour ses loisirs (alors que la femme reste à l'intérieur pour faire le ménage et torcher les mômes ?......).

Une étude de l'Université d'Etat de l'Ohio vient d'y apporter un éclairage supplémentaire : elle a mis en évidence que la peau des hommes est plus sensible au soleil que celle des femmes.

Pourquoi ? Parce que nous, les filles, on a une meilleure protection antioxydante. L'étude ne dit pas cependant si cette protection est naturelle (génétique) ou acquise (excès de salades, cosmétiques et compléments alimentaires).

>>> Amis hommes, vous avez compris, il vous faut donc consommer plus d'antioxydants. Et ça ne se trouve pas dans le steak et la bière, hein, mais plutôt dans les fruits et légumes.

Et pendant qu'on y est, pendant vos loisirs, restez un peu plus à l'intérieur à aider Maman à faire la cuisine (home-made donc pleine d'antioxydants). ;)


[source]

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 21 juillet 2010

LE MEILLEUR SOIN VISAGE DE PARIS ?

Ca fait bien.... pfffiou, 3-4 mois, que j'ai envie de vous parler du Soin Découverte Valmont proposé au spa de l'Hôtel Meurice, à Paris. Pourquoi ne l'ai-je pas fait avant ? Je ne le sais pas moi-même, mais voilà, on y est, je vous raconte.
 
 
En fait j'ai atterri là-bas par hasard. J'avais un RV pro au Meurice avec une blogueuse que je salue au passage. Au Meurice car juste après, je devais rencontrer Christophe Robin, le coloriste, qui a son salon dans une des suites de l'hôtel (souvenez-vous).

Et voilà que l'on croise la Directrice Communication du Meurice, qui était là avec une autre blogueuse que je connais bien* (le monde est petit - mais n'allez pas croire que l'on passe notre vie dans des palaces, hein, c'était exceptionnel !!). Et de fil en aiguille, la Directrice nous dit : "Ça vous dirait de tester le Soin Découverte Valmont que nous proposons au sein du spa de l'hôtel ?".

Bon, vous serez d'accord avec moi, il aurait été impoli de refuser... :). J'ai donc pris RV.

C'est la Directrice du Spa elle-même qui s'est occupé de moi, et je crois qu'il est important de le souligner car ça change probablement tout. Elle a une expérience incroyable et a été formée notamment à des techniques japonaises que personne ne maîtrise en France (shiatsu du visage, si mes souvenirs sont bon).

Pendant le soin, j'avais l'impression d'avoir non pas 2, mais 4 ou 6 mains qui me parcouraient le visage. C'était incroyable, exquis, divinement relaxant. 1 heure de bonheur. Du Grand Art. Avec au final, un épiderme qui m'a effectivement semblé plus repulpé (il faut dire que la Directrice ne m'a pas lâchée pendant plus d'une heure, et continuait par exemple son modelage même par-dessus le masque). En revanche, je n'ai pas eu l'impression que les résultats aient duré les jours suivants.

Finalement, c'est surtout l'expérience, la sensation qui sont incroyables. Du coup, le Soin Découverte Valmont dépasse d'une courte tête celui du visage que j'avais fait chez Anne Sémonin, et qui était déjà très très bien (cf. ici).

... Et contrairement au soin ultra-décevant que j'avais fait au Spa des Cinq Mondes, le Soin Découverte Valmont "vaut" bien ses 130€. Ce n'est pas donné, certes, mais en cadeau commun pour un anniversaire, un enterrement de vie de jeune fille ou autre, franchement, c'est top. D'autant plus que pour ce prix, vous avez accès au hammam et au sauna le temps que vous souhaitez.

Je vais y envoyer ma mère, je crois...


(les goûts et les couleurs...)

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 17 juillet 2010

RECETTES BEAUTÉ BEURK MAIS A PRIORI EFFICACES ;)


Je suis tombée par hasard un blog bizarre
avec plein de news insolites : La Grotte de la Squaw. Parmi ces news, quelques recettes beauté peu ragoutantes, que je partage aujourd’hui avec vous… si vous avez le cœur bien accroché (la crème à la bave d’escargot peut aller se rhabiller).

[à prendre vraiment au second degré, hein, je ne voudrais pas avoir d'ennuis avec la SPA - ou plutôt SPI, Société Protectrice des Insectes]



MASQUE RÉGÉNÉRANT AUX CAFARDS MIXÉS

La recette : passez au mixeur quelques cafards (plutôt version exotique que nos maigres cafards urbains, j’imagine), endormez-les avec de l’éther (quand-même), puis mixez-les avec un yaourt nature. Appliquez en masque sur le visage.

Les bienfaits : tout le mode ou presque sait que les insectes sont une très bonne source de protéines. Vu qu’ils sont mixés entiers, ils doivent également renfermer plein de vitamines. Et leur chitine (leur peau cuirassée) est excellente pour protéger et lisser l’épiderme. Par ailleurs, comme c’est une véritable éponge à gras, si vous avalez cette mixture, vous pourrez lutter contre votre cellulite (ce n’est pas un blague, de nombreux compléments alimentaires minceur sont à base de chitine, mais de crustacé, pas de blatte > cf. CHITOSAN dans la liste d’ingrédients).


MASQUE ÉCLAIRCISSANT A LA FIENTE DE ROSSIGNOL

La recette : récoltez de la fiente de rossignol, mais pas de n’importe lequel. Celui du japon, leiothrix Lutea (demander la participation d'un ami nippon). Ce n’est pas précisé dans la recette mais moi j’y ajouterais quelques gouttes d’huiles essentielles pour masquer l’odeur (même si les excréments secs ne doivent pas sentir grand-chose, enfin je ne sais pas…). Puis gommez-vous le visage, le cou et le décolleté avec.

Les bienfaits : c’est une recette qui existe au Japon depuis des millénaires. Le bukkake (son petit nom) permettait aux geishas d’afficher un teint de porcelaine. Il doit y avoir probablement dedans des molécules qui bloquent la mélanogénèse responsable des taches et du bronzage…


HUILE D’OVULE D’AUTRUCHE ADOUCISSANTE

La recette : appliquez l’huile d’olive d’autruche pure sur le visage et le corps. Si vous n’avez pas d’huile d’autruche, mélangez un œuf d’autruche (plus facile à trouver, quoique…) à du miel et appliquez-le en masque.

Les bienfaits : riche en acides gras essentiels, nourrissante et cicatrisante, elle est indiquée pour traiter la sécheresse cutanée, l’acné, l’eczéma, les vergetures. Les vertus de l’huile d’autruche sont connues depuis l’antiquité romaine. Aujourd’hui, des produits tout prêts à base d’huile d’autruche existent au Canada.


> Any comments ?? :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 16 juillet 2010

UN COSMETIQUE QUI AGIT SOUS L’EPIDERME, C’EST POSSIBLE ?

Allez, il est temps de faire un petit point « règlementation » (très compréhensible et pas ennuyeux, c’est promis) sur une question qui me revient régulièrement : un produit cosmétique a-t-il « le droit » d’agir sous l’épiderme (derme, hypoderme) ou non ? Et en réalité… est-il vraiment capable de le faire ?

J’aborde le sujet aujourd’hui suite au mail d’un lecteur belge (et oui, (dé)maquillages a une renommée internationale ;)) qui se pose des questions sur la petite phrase règlementaire que vous avez tous déjà lu « hydratation* => * des couches supérieures de l’épiderme » et se demande si un cosmétique peut légalement et physiquement de passer la barrière dermo-épidermique. Et au lieu de lui répondre personnellement, autant vous faire profiter à tous de mes explications éclairées. Vous serez peut-être surpris de la réponse, d’ailleurs…

Alors, tout d’abord un petit point cosmétologie.

Voici une coupe de peau piquée sur le site du CNRS (que je vous invite d’ailleurs à visiter si vous souhaitez vous pencher un peu plus sur la science de la peau et des cosmétiques car ce n’est pas le sujet de ce billet et je ne serai donc pas exhaustive sur ce point).



La partie superficielle, en contact avec l’air, c’est l’épiderme.
Son rôle : barrière de l’organisme (contre les méchantes bactéries, les UV et les substances toxiques, contre la déshydratation, etc...)
Les principales actions des cosmétiques sur l’épiderme : hydratation, nettoyage, exfoliation, stimulation du bronzage, éclaircissement, protection UV (…).

Sous l’épiderme, le derme.
C’est le tissu de soutien de la peau. C’est ici que sont synthétisées les molécules responsables de son élasticité, comme le collagène ou l’élastine. Quand on prend de l’âge, l’organisation du derme part en vrille et provoque rides et perte de fermeté.
La principale action des cosmétiques sur le derme : anti-âge.

Encore en-dessous, l’hypoderme.
Le rôle de cet ingrat : faire des réserves de graisse, mais aussi servir de « matelas » protecteur et d’isolant thermique.
La principale action des cosmétiques sur le derme : amincissement.

Vous suivez, jusqu’ici ? Petit point réglementaire alors.

Voici la définition officielle d’un cosmétique (Règlement européen CE n° 1223/2009) : 
« On entend par produit cosmétique toute substance ou tout mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (épiderme, systèmes pileux et capillaire, ongles, lèvres et organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d'en modifier l'aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles. »

Relisez bien : nulle part il n’est écrit qu’un cosmétique ne peut agir dans le derme et l’épiderme. Il est très exactement écrit : « destiné à être mis en contact ». Donc un cosmétique peut parfaitement être appliqué sur la partie superficielle de la peau (= épiderme) ET agir en dessous, c'est-à-dire sur le derme ou l’épiderme (essayez de l’appliquer directement sur le derme ou l’hypoderme ;)).

> Donc OUI, bien sûr que OUI, un cosmétique a le droit d’agir sous l’épiderme, et heureusement car sinon, zéro efficacité sur les rides, la perte de fermeté ou le surplus de gras !

Ce qui m’amène à préciser que pour passer la barrière épiderme/derme, il faut tout de même des formulations adaptées car certaines substances sont incapables de la traverser toute seule. Et que si les cosmétiques ont une réelle action, il ne faut pas non plus en attendre des miracles, fin de la parenthèse.

Quid de la mention « hydratation des couches supérieures de l’épiderme » ?

Première réflexion : il me semble que ça ne sert à rien (ou pas grand-chose ?) d’hydrater le derme par voie topique* : il contient plus d’eau que l’épiderme, de l’eau qui provient de l’intérieur de l’organisme et qui est relativement protégée par… l’épiderme justement, et sa fameuse jonction « dermo-épidermique ».

Par contre, pourquoi n’aurait-on pas le droit d’hydrater la totalité de l’épiderme, et notamment ses couches inférieures ??? Pourquoi la législation (un vieux vieux texte de loi) nous oblige à mettre cette mention ? Et uniquement sur l’hydratation, sur aucun autre revendication cosmétique… ?!? Ben là j’avoue que je sèche…

Mais on s’en fiche !!! Vous savez pourquoi ? Parce que hier soir, en discutant avec une copine du Métier, j’apprends que, TENEZ-VOUS BIEN… Ça y est, on n’est plus obligé de mettre cette mention-qui-emm…-toutes-les-équipes-marketing-cosmétique-de-France-et-de-Navarre-depuis-des-générations-de-pots-de-crème-hydratante !!!! Non, m’sieurs dames, plus obligé du tout, c'est une petite info tout récemment donnée par la FEBEA**.

Je suis sûre que certains (pros) d’entre vous ne le saviez même pas, et que vous allez de ce pas supprimer la mention « couches supérieures de l’épiderme » de tous vos packagings. Non ? :)

* topique = via une application sur la peau
** Voici ce que dit exactement la FEBEA :
"La référence à "couches supérieures de l'épiderme" apparaît pour la première fois dans le Bulletin d'Information et de Documentation (BID)* n°6 de 1998, dans lequel il est précisé "[...] afin d'éviter toute confusion dans l'esprit du consommateur sur l'étendue de l'effet hydratant d'un produit, il convient, au minimum, d'adjoindre à l'étiquetage ou à la publicité en cause une mention du type "hydratation des couches supérieures de l'épiderme"."
Cette précision n'étant pas reprise dans la recommandation du BVP de mai 2006, c'est la raison pour laquelle nous en avons tiré la conséquence que la phrase n'étant pas dans le texte, elle n'était plus exigée."
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 juillet 2010

LES VERNIS A L’EAU, QU’EST-CE QUE CA VAUT ?

J’ai découvert ce nouveau produit à la description prometteuse chez My Sweet Bio, nouvelle boutique bio dédiée aux mamans et leurs bébés à Saint Germain des Prés.



Aquarella est une marque encore difficile à trouver en France, qui propose des vernis à l'eau, sans solvant, donc moins toxiques que les vernis conventionnels. Ces vernis ne sont pas bio (c’est encore impossible à faire niveau formulation), mais c’est déjà un beau progrès. Ils sont vendus avec un dissolvant spécifique, ultra-doux et non toxique, mais au cas où vous en seriez dépourvue, vous pouvez aussi utiliser votre dissolvant classique (en frottant un peu plus que d’habitude).

Ni l’un (le vernis) ni l’autre (le dissolvant) ne sent les solvants. Ils ne sentent d’ailleurs quasiment rien, c’est étonnant. Voici les compositions pour les puristes :
  • VERNIS : aqua – styrene – acrylates & acrylates copolymers
  • DISSOLVANT : aqua - tail of fatty acids & alcohol - non-ionic surfactants - organic buffer (dénominations à revoir, mesdames et messieurs d’Aquarella, car là, on n’est pas du tout dans de l’INCI, vous risquez d’avoir quelques problèmes avec les autorités…)
Les vernis Aquarella existent en pas mal de couleurs, donc à priori il y en a pour tous les goûts.

Et niveau application ? Ben c’est pas terrible. Les vernis sont ultra-liquides, et même si on en met 3 couches (1 base + 2 couches de couleur), ça fait des traces. On voit vraiment les traces du pinceau (beaucoup plus en réalité que sur la photo ci-dessous).



Et niveau tenue ? Aïe. Pas top non plus. Le lendemain de l’application (réalisée par une pro, pourtant), la totalité du vernis de mon auriculaire gauche avait disparu. Mais quand je dis « disparu », c’est vraiment ça : comme s’il était parti d’un seul morceau. Plus aucune trace. Et le reste a commencé à s’écailler assez vite.

Résultat : ça n’est pas encore au point. Mais c’est une très bonne initiative qui permettra peut-être de faire avancer les techniques de formulation avec des produits moins toxiques (souvenez-vous des cosmétiques Bio d’il y a 10 ans : une horreur / d’il y a 5 ans : bof mais mieux / alors qu’aujourd’hui, on y est presque…).

En conclusion : Aquarella, des vernis sympas et non toxiques pour les flippées de l’écologie et de la santé, mais pas encore assez au point pour le tout-venant. Un grand bravo pour leur initiative, et un énorme encouragement pour qu’ils fassent encore mieux…

Rendez-vous dans 2-3 ans ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 11 juillet 2010

UNE CREME COSMETIQUE QUI SE MANGE


Vous le savez peut-être : de nombreux ingrédients sont communs à l'alimentaire et aux cosmétiques.
Ce sont des substances qui en général sont issues du monde végétal, assez "brutes", comme des huiles, des huiles essentielles, des eaux florales, des extraits de plantes ou d'algue.


Vue la déferlante actuelle écolo / nutri / santé,
ça fait longtemps que j'attends qu'une marque sorte des produits cosmétiques "tellement sains que vous pourriez les manger". C'est une idée que l'on avait abordée (et vite abandonnée) au début des années 2000 dans mon ancienne boîte de compléments alimentaires.

Jusqu'à présent, je n'ai jamais vu de gamme cosmétique avec un tel positionnement
(dites moi laquelle si je suis passée à côté). Mais je viens de découvrir un produit qui, même s'il ne le "claime" pas à tout va, est 100% mangeable.


C'est le Baume Allaitement pour Maman de Melvita.



C'est logique que ce soit ce type de produits qui soit avant les autres formulé pour être de qualité alimentaire, car il s'applique autour du mamelon de la maman qui allaite et le nourrisson en ingère forcément un petit peu... Alors, bien sûr, comme on m'a dit chez Melvita, "Il ne faut pas non plus le donner à manger au bébé à la petite cuillère !".

Vérifions ensemble la composition du Baume Allaitement :
huile de tournesol (ok, tout le monde en a dans sa cuisine), beurre de karité (ok, j'en ai déjà mangé au Mali), cire d'abeille (ok, on l'utilise en alimentaire), huile de rosier musqué (= églantier, ok), huile d'argan (la fameuse, ok), huiles de macadamia et de coco (mmmh !, ok), extrait de calendula (ok, un remède de grand-mère apaisant) et tocopherol (vitamine E utilisée en alimentaire, ok).


Et voici ce que précise Melvita sur son site web : "Précautions maximales pour le bébé / Formulé avec des ingrédients alimentaires."

Vous remarquerez (ou pas, mais je suis là pour vous le dire), qu'il s'agit là d'une formule très simple de type baume végétal (mélange d'huiles et beurres, sans eau). Il sera plus compliqué de créer des émulsions mangeables un peu plus sophistiquées, mais c'est faisable...

>> Un bon début dans les produits de beauté 100% mangeables, donc.
Qui osera aller plus loin dans la nutri-cosmétique ?... :)

+ d'infos

(photo Melvita)

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 juillet 2010

LES DEOS BIO ? SANS MOI !!!

Bon, ça y est, j'en ai testé un. 

Un déodorant sans sel d'aluminium. Mieux que ça, un déo bio !!!

Et alors, ça ne va pas mais pas du tout. Ça suffit peut-être l'hiver, mais là (de fin juin à fin août), c'est pas possible
surtout quand on bouge pas mal comme moi ces jours-ci...).

D'autant plus qu'il y a de l'alcool dedans :
aisselles sensibles ou fraîchement épilées s'abstenir...

Ça me conforte dans mon choix de déos aux sels d'aluminium,
qui en réalité n'auraient aucun effet secondaire prouvé, contrairement à la légende bloguesque (cf. ici pour + d'infos - je sens que certains vont s'offusquer).

Une précision quand même : le déo que j'ai essayé est à base d'huiles essentielles. Sans pierre d'alun, qui serait probablement un poil plus efficace. Vous auriez un déo avec pierre d'alun à me conseiller, pour que j'essaye, quand même ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 5 juillet 2010

IL PARAIT QU’ON EST PLUS BEAU LE LUNDI...


Je suis sûre que la plupart d’entre vous prend plus de temps à se préparer le lundi matin que les autres jours de la semaine.

Personnellement, ça fait un moment que je n’ai pas bossé en entreprise, mais il me semble bien que c’était le cas pour moi. Et une étude britannique du magasin Debenhams vient juste de le démontrer.

Les femmes anglaises mettent en moyenne 76 minutes à se faire belle le lundi (18 minutes de maquillage + 16 pour se décider sur sa tenue + le reste pour la toilette). Le jeudi, elles prennent environ le moitié de ce temps. Et le vendredi… moins de 20 minutes !!

Les hommes anglais, quant à eux, se préparent en 30 minutes le lundi, puis 10 minutes dès le milieu de la semaine.

On s'en doutait un peu, mas à ce point, c'est fou, non ?
Tant de différence entre le début et la fin de la semaine…

>> Vous vous reconnaissez dans ce comportement apparemment assez universel ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 2 juillet 2010

ALLÉGER SA TROUSSE DE TOILETTE EN DÉTOURNANT QUELQUES PRODUITS

On amène toujours trop de choses avec soi en vacances. Trop de fringues, trop de bouquins, trop de produits de beauté… Allez-vous VRAIMENT utiliser tout cet attirail de maquillage ? Ce parfum ? Cette huile nacrée ? Non, hein !?
Alors, je vais vous aider à faire le tri, et surtout vous donner quelques astuces pour détourner certains produits et alléger votre valise (utile notamment pour celles et ceux qui, comme moi, ont prévu de beaucoup bouger cet été et ne veulent pas se casser le dos avec des bagages XXL).




LES INDISPENSABLES

LE SHAMPOOING :
A choisir bien nourrissant et réparateur, surtout si vous vous exposez au soleil, et encore plus si vous allez au bord de la mer.

L’APRÈS-SHAMPOOING :

Incontournable en été pour éviter les cheveux de paille.

LE SOIN VISAGE :

A appliquer tout au long de l’année, même l’été, même avant un écran solaire. A choisir adapté à son type de peau, et si possible avec une texture plus light que d'habitude.
Et n’oubliez pas le soin contour des yeux, si vous en avez besoin.

L’ÉCRAN SOLAIRE :

Indice 20/25 pour la majorité d’entre vous (un indice 20 filtre 95% des UVB responsables des coups de soleil, contre 98% pour un indice 50). Indice 50 pour les peaux vraiment intolérantes ou ceux qui sont du genre à toaster sur la plage (ce qui est très très mauvais, mais vous le savez déjà).
Vérifiez bien qu’il y a aussi une bonne protection UVA, c’est elle qui vous empêchera de flétrir comme une vieille pomme (UVA = principaux responsables du vieillissement cutané) ou de choper un cancer de la peau.
Et si vous prenez un complément alimentaire solaire, c'est encore mieux (sauf si vous avez une alimentation irréprochable en fruits et légumes riches en beta-carotènes, lutéine et autres antioxydants protecteurs).

LE LAIT CORPS :
C’est pour moi presque un produit d’hygiène, au même titre que du savon ou du dentifrice. Indispensable en été. D’autant plus qu’il peut être détourné pour servir aussi de démaquillant ou d’après-soleil (voir ci-après).

L’HUILE VÉGÉTALE :
Prenez n’importe quelle « huile de table » (olive, noisette, tournesol, ISIO 4…), et servez-vous en comme un baume à tout faire : en démaquillant spécial makeup waterproof / yeux sensibles, en soin corps & visage pour nourrir et apaiser, en masque avant-shampooing pour réparer les cheveux, en baume pour les lèvres…
Si vous aimez les soin nacrés qui subliment le bronzage, pensez à apporter un mini-pot de paillettes fines cuivrées, que vous mélangerez dans le creux de la main avec un peu d’huile (à petites doses, les paillettes, hein ! :)
>>> Ma petite recette à moi : ½ d’Isio 4 + ¼ d’huile d’olive première pression à froid (pour les vitamines A et E protectrices et régénérantes) + ¼ d’huile de germe de blé (pour les omégas 3 apaisants) + quelques gouttes d’huile essentielle d’orange douce (pour une odeur un peu plus sympa).

LE MAQUILLAGE :

Le minimum. Lorsque l’on est bronzée, trop de makeup risque d’avoir l’effet inverse de celui recherché et de plomber notre bonne mine naturelle. 1 gel teinté + 1 mascara + 1 ombre à paupières pop + 1 gloss + 1 anticernes. C’est tout, non ?

MAIS AUSSI :
(est-ce nécessaire de la rappeler ?)
Un savon, qui servira pour laver les mains, le corps, les vêtements (pour les vacances roots), une brosse à dents et du dentifrice, une petite trousse à pharmacie… J'oublie quelque chose ?


CE DONT ON PEUT SE PASSER
(qui pèse lourd dans la valise pour finalement pas grand chose)
 
LE GEL-DOUCHE :
Lavez-vous avec la mousse générée par le shampooing. La quantité suffit, je le fais régulièrement lors de mes voyages de routarde. Les formules de gel-douche et shampooing sont très proches (eau + tensioactifs + parfum / conservateurs / colorants + parfois quelques actifs). La différence réside essentiellement dans le taux de tensioactifs (détergents) : le gel douche est plus concentré. Évitez donc de vous laver les cheveux avec un gel-douche, mais n’hésitez pas à vous laver le corps avec un shampooing, d’autant plus que ce sont des formules moins agressives ! Et les jours sans shampooing, utilisez du savon.

LE DÉMAQUILLANT :
Utilisez votre lait pour le corps. Les formules démaquillant et lait corps sont semblables. Car ce qui démaquille, dans le lait démaquillant, c’est la phase grasse (et un peu les émulsionnants qui font tenir l'émulsion). Il n'y a pas de "détergent" dans les laits, contrairement à ce qu’on pourrait penser. Attention quand même à ne pas utiliser de lait contenant de l'alcool (alcohol), ce n’est pas recommandé sur le visage.
Vous pouvez aussi utiliser de l’huile végétale, notamment pour le maquillage waterproof et les yeux, comme je le disais plus haut. Ça ne pique pas et ça marche nickel, promis !

L’APRÈS-SOLEIL :
Un lait corps bien nourrissant et/ou de l’huile végétale suffisent largement. 
En cas de coup de soleil, appliquer le lait en couche épaisse, laisser pénétrer, recommencer, recommencer (...), jusqu’à ce que la peau ne puisse plus rien absorber (même principe que pour la Biafine). Et alterner avec un peu d’huile végétale, riche en vitamines et acides gras dont la peau va se servir pour se réparer.

>>> Et vous, vous avez des astuces pour alléger votre vanity case cet été ?

EDIT : je m'aperçois en lisant vos comm' que j'ai oublié un certain nombre d'astuces évidentes (échantillons par ex) et de produits indispensables (déo... vernis et lingettes dissolvantes...). Heureusement que vous êtes là !
Rendez-vous sur Hellocoton !