vendredi 27 février 2015

BEBE N'AURA PAS MA PEAU !

Aujourd'hui, je laisse la parole à mon amie Clémence, maman d'une petite Léane de quelques mois, qui a bien voulu me servir de #SerialTesteuse pendant sa grossesse. :)

~♥~♥~♥~~~~♥~♥~♥~

2014, grand bouleversement, un bébé arrive ! Un mélange de bonheur et d’appréhension, un flot d’émotions, un saut dans le monde des adultes (bah oui, tant que tu n’as que ta petite personne à s’occuper, tu restes un grand enfant je trouve !)

Bref, une année intense pour moi et pour… ma peau (et un peu le papa aussi ;-)) ! La pauvre a été mise à rude épreuve avec ce flot d’hormones mais aussi (et surtout) avec ce bidon qui n’a cessé de s’arrondir.


Pendant le premier trimestre, j’ai jeté mon dévolu sur l’huile sèche La Surdouée d’Omum.

Cette marque m’avait tapée dans l’œil suite à une rencontre lors d’un salon pro. Dédiée à la femme enceinte, son concept est simple et bienveillant et son design doux, féminin et cocon.

Sa compo est 100% d’origine naturelle, un mélange de 10 huiles végétales, une pointe d’aloe vera et un peu d’antioxydant pour éviter le rancissement des huiles.

Je l’ai appliquée (à peu près ^^) consciencieusement tous les soirs sur le ventre, les cuisses et la poitrine. Le parfum est divin, il ne s’agit pas d’un parfum ajouté mais de l’odeur naturelle de l’huile d’amandons de prune, un petit air de frangipane, gourmand mais pas écœurant. L’huile pénètre facilement, sans laisser de fini gras, la peau est plus souple, bien nourrie et délicatement parfumée.

Bref, un vrai plaisir ce produit !

Deux bémols : le pack (un flacon pompe en alu) qui finit par être un peu grassouille car il y a toujours une goutte qui dégouline de la pompe ; et le prix : 37,90€ les 100ml, c’est assez onéreux mais c’était un coup de cœur donc j’avoue ne pas avoir regardé à la dépense…
.



Pour la suite, j’ai eu la chance de me voir offrir l’Huile de Soin Vergetures d’Elancyl et Phytolastil Gel de Lierac.

J’ai utilisé ces 2 produits pendant les 2 autres trimestres puis encore 3 semaines après l’accouchement selon le rituel suivant : le matin le gel pour pouvoir m’habiller rapidement et ne pas risquer de mettre des traces d’huile sur mes vêtements, et le soir l’huile car c’est aussi le moment où on peut prendre le temps de se masser plus longuement.

Le gel m’a agréablement surpris. Je m’attendais à une texture collante et pelucheuse à l’application. Que nenni ! C’est frais, ça s’étale bien, pénètre très rapidement pour disparaître totalement sans résidu sur la peau. Et hop, on peut sauter aussitôt dans ses fringues !

Côté compo, on n’est pas dans du naturel hein, carbomer, silicone… mais c’est ce qu’il faut pour une texture si fine. L’action ici est obtenue grâce à l’association de 3 extraits végétaux : alchémille, lierre et prêle. Pas de parfum, bref un produit parfaitement discret.




Et l’huile alors ? Côté compo, c’est un mélange simple de triglycérides et de 4 huiles végétales (carthame, onagre, cameline et olive) avec des antioxydants.

Mon premier souci avec ce produit, c’est le pack, un joli flacon pompe en plastique transparent, jusqu’ici tout va bien. Mais la pompe est trop « violente » ! Elle expulse l’huile brutalement et ça saute un peu partout. Résultat : un pantalon taché de gras ! Mais je ne voulais pas reléguer le produit au placard pour autant alors pour la suite, j’ai pshitté l’huile dans ma main bien fermée autour de la pompe (qui devient pour le coup rapidement grasse…). Côté odeur, ça sent l’huile, genre Isio 4 quoi, donc assez neutre. A l’application, l’huile glisse très bien sur la peau et est rapidement « bue » mais on note quand même un fini un peu gras que je ne trouvais pas avec l’huile Omum.

Le 2ème souci sur ce produit, et pas des moindres, c’est l’odeur qui a imprégné toutes mes nuisettes : ça sent la FRITE !!!! C’est horrible, à la fin de ma grossesse j’ai dû jeter 2 nuisettes car malgré plusieurs lavages, l’odeur persistait fortement. Et je continue à la sentir sur les fringues que je n’ai pas eu le cœur de jeter…

Bref, une déception !



Alors là, si je vous laisse comme ça, vous allez me dire « nan mais oh, on a lu tout ton pavé de blabla alors on voudrait bien savoir si tu es devenue zèbre ! ».

Quel suspense…

Au cours de ma grossesse, j’ai eu le temps de penser à tout ce qui allait changer dans ma vie, mais aussi dans mon corps : prise de poids, modification de la poitrine (en plus ou en moins !), vergetures… Et je me suis préparée à sacrifier (non sans nostalgie) tout ça sur l’autel de la maternité (oh que c’est beau !). Les vergetures seraient mes tatouages à moi, témoins du miracle de la vie que mon corps a accueilli. Je m’étais faite à l’idée d’abandonner les maillots de bain 2 pièces (après tout, y’a des 1 pièces super sympa, j’adore les formes un peu rétro !). 


Mais quel suspense…

Et bien non ! Pas la moindre petite vergeture à l’horizon, ni sur le ventre, ni sur les cuisses. Je vous entends déjà : « oh la veinarde ! » et de vous ruer sur internet pour commander les mêmes produits. Oui, je me trouve chanceuse et non, je ne peux vous garantir la même efficacité à rituel similaire ; parce qu’on est toutes différentes, et que toutes les grossesses sont différentes aussi. A ma décharge, je n’ai pris que 9 kg, tout dans le bidon, et pas de rétention d’eau, ça joue aussi toussa !

Pour vraiment savoir si les produits anti-vergetures y sont pour quelque chose, j’aurai pu faire comme les vrais tests de pro, ne traiter que la moitié du corps et comparer à la fin les 2 zones. NON MAIS OH, ça va pas là, je n’allais pas risquer d’être un demi-zèbre pour la science !

Au delà de la chance, je pense que ces produits ont réellement contribué à maintenir ma peau suffisamment élastique pour supporter la déformation sans dommages.

Autre avantage de ce rituel, le massage avec une huile m’a permis de mieux apprivoiser mon corps qui changeait de jour en jour, et d’envelopper de caresses le petit être que je couvais. Un moment de détente et de bonheur partagé régulièrement avec Monsieur Papa.


J’ai eu aussi la chance de pouvoir tester le Lait jambes lourdes de Clarins.

Ayant ce problème régulièrement en période de chaleur, je redoutais que la grossesse n’accentue le phénomène. Mais vu le magnifiiiiique été 2014 que nous avons eu en Ile de France, mes gambettes ont été relativement épargnées. Je ne me suis servie de ce lait qu’à 3 reprises mais on s’est tout de suite bien entendu lui, M. Papa et moi !

Mais que vient faire M. Papa ici me direz-vous ? Et bien, symptôme étonnant de la grossesse : vos bras raccourcissent (je vous rassure, tout redevient normal après l’accouchement) ! Et donc, ne pouvant atteindre facilement mes mollets, c’est M. Papa qui me massait.

Alors, ça sent bien les huiles essentielles, perso j’adore mais c’est souvent tout oui ou tout non avec cette odeur forte et caractéristique. La texture, très légère, pénètre rapidement et assouplit bien la peau. Et le point essentiel, l’effet frais tant attendu, est bien là. Il met 30 secondes à se faire sentir et alors là, c’est l’extase des gambettes ! Et en plus, ça dure un temps fou (comparé à d’autres produits similaires que j’ai pu tester), environ une demi-heure de fraîcheur, le pied (la jambe ?) total !

En plus, le flacon est très élégant, tout en rondeur avec un effet soft-touch. Bref, j’adopte ce produit, il est parfait !


 
Un grand merci à So d’avoir contribué à la sauvegarde de ma peau de bébé !

~♥~♥~♥~~~~♥~♥~♥~

Merci à toi Clémence, parenthèse addict comme moi (est-ce contagieux ?), d'avoir accepté de jouer le jeu, et on attend les témoignages d'autres (futures) mamans en commentaires sur les produits qu'elles conseillent ou pas... :)


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 26 février 2015

ETAT PUR SE REFAIT UNE BEAUTE

Cela fait longtemps qu'on n'a pas parlé relooking par ici !

Je vous propose de vous présenter le nouveau design des produits de la gamme Etat Pur, et vous me direz en commentaire ce que vous en pensez, si ça vous parait mieux qu'avant, plus attirant, si ça gagne en lisibilité et compréhension des produits, ou pas, et pourquoi... :)

Et pour ceux qui ne connaîtraient pas la marque, le concept en gros c'est d'appliquer quelques gouttes d'un ou plusieurs "actifs", selon les besoins du moment de sa peau, puis une crème dont la texture est la mieux adaptée à son épiderme et ses envies. C'est pour cela qu'il y a les "actifs" et les "textures" séparés. Une sorte de cosmétique sur-mesure.

LES ACTIFS ETAT PUR 

AVANT
.

 MAINTENANT


LES TEXTURES ETAT PUR 

AVANT



MAINTENANT




Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 24 février 2015

LA CROISIERE S'AMUSE

Vous connaissez les "Poulette Party" organisées par l'Amie Manuela ? Ces soirées comme des speed datings où des marques, blogueuses et lectrices se rencontrent et passent un bon moment toutes ensemble ?

 

J'étais invitée à la dernière Party et il faut que je vous raconte. Que je vous raconte les coulisses. Hashtag "Vis ma vie dangereuse de blogueuse" (on prend des risques, vous n'imaginez pas).

La French Poulette Party avait tout pour être alléchante : une croisière en péniche sur la Seine, et voyez-vous, même quand on est parisien, on n'a pas tous les jours l'occasion d'en faire ! Plus une présentation de marques 100% made in France, la plupart que je ne connaissais pas : Cho Nature, Dermtech, Coiffance, Raphaël Perrier, Mon Petit Paradis (je vous invite à les découvrir par ici).

Nous avions rendez-vous sur un quai, "mais soyez bien ponctuelles, avant 19h45, sinon la péniche partira sans vous", avait jugé bon de préciser la Gentille Organisatrice, connaissant bien son public.

Eh bien figurez vous que nous étions à l'heure.

Sauf que...

Pas de péniche.

Juste un troupeau de blogueuses qui attendait, transi de froid, sur un quai de Seine devant le Musée d'Orsay, se demandant si Manuela n'avait pas été enlevée par une péniche fantôme.

Le Capitaine a fini par venir nous chercher, à pieds, car pour des raisons que je n'ai pu éclaircir, le bateau avait dû appareiller un peu plus loin.

Le troupeau a suivi.

La croisière a commencé dans la bonne humeur, les filles étaient complètement fascinées par les différents produits présentés, en train de se faire manucurer ou coiffer, et/ou déguster des petits jambons-beurre et quiches lorraines (vous constaterez que la G.O. avait bien respecté sa thématique).

Et puis avec La Paresseuse (on est inséparables), on se disait qu'on irait profiter de tout cela plus tard, car là, MINCE, on était quand même en train de traverser Paris via son artère centrale, qu'on ne pouvait louper ça, et donc on était toutes seules dehors (on n'est pas très sociables), sur le pont (glacial), à mitrailler (de photos) la Capitale.

(vous remarquerez qu'entre la sombritude ambiante et le roulis, mon appareil photo de portable qui déjà en temps normal n'est pas ultra-performant a vu plutôt flou) 
(mais ça donne un certain style)
("impressionnisme post-moderne")


Au moment où on s'est décidées à rentrer profiter des différents ateliers beauté (mes viscères étaient en cours de congélation), BIM, la lumière s'éteint.

"Joyeux anni..." ont tenté certaines (le comique de répétition qui fonctionne toujours et permet de masquer les petits malaises post-obscurité).

On attend un peu, la lumière ne revient pas. On amène des bougies. Ambiance Mille & Une Nuits (Manuela se demande avec inquiétude dans quelle mesure la thématique "Frenchy" est encore respectée). Les filles continuent à se faire les ongles, rien ne les atteint. Elles sont heureuses.

Plus d'électricité signifie aussi plus de chauffage. De la buée commence à se former sur les vitres.

Puis la péniche s’arrête, au milieu de nulle part....

(ok, juste après l'Ile Saint Louis, mais c'est plus effrayant de dire "au milieu de nulle part", ça vous tient en haleine)

Quelques minutes plus tard, nous patientons toujours. Les blogueuses et lectrices continuent à se faire coiffer, comme si de rien n'était. Ou à se prendre pour des stars, devant l'objectif... (leur sang-froid me fascine)


Avec La Paresseuse, on commençait à avoir peur. Elle a tenté de prévenir les secours en traçant un HELP sur une vitre embuée. En vain. Il faut dire que ses lettres mesuraient 10 cm de haut.

Puis elle s'est jetée sur le hublot, désespérée.

(elle est un peu tragédienne, dans son genre)


La Frenchy Poulette Party s'est transformée en Scary Poulette Party.

C'est là que j'ai pensé à prévenir BFM via Twitter. Je l'ai fait. Mais ils n'ont pas répondu. J'avais pourtant précisé qu'on était une cinquantaine de blogueuses influentes en détresse sur cette péniche. Ils n'ont aucun humour. Et sous-estiment totalement notre popularité.


Manuela pensait qu'ils nous attendraient à l'arrivée, quand le bateau aurait pu repartir et revenir à quai, elle nous disait de profiter de l'atelier coiffure pour assurer lors de notre passage TV.

(Manuela ne perd pas le Nord)

(vernis Kure Bazaar, je crois - oui, j'aurai réussi à vous placer mon vernis ^^)

Pensant mon heure venue, dans un ultime Ego Trip, j'ai laissé le nom de mon blog sur la vitre arrière (le hublot arrière ?) de la péniche.


Le temps semblait long...

(ou pas)

Au bout d'un moment, Captain ô My Captain dit à la G.O. que le générateur (?) était mort et qu'on avait le choix : soit on remettait la lumière et le chauffage mais on restait là, soit on restait dans le noir mais on allait au bout de la croisière, c'est à dire jusqu'à la Tour Eiffel.

La collectivité a choisi le petit b.


La péniche s'est alors prise pour un hors-bord et on a fendu les flots jusque dans l'Ouest Parisien. Certaines se sont retenues de vomir (enfin, j'imagine).

On attendait un drame, une fille qui passe par-dessus bord, toussa, mais non.

On a quand même croisé un bateau-mouche en détresse, secouru par la Police Maritime (fluviale?). Il s'en passe des choses le soir, sur la Seine.

(tout cela est vrai, les filles présentes confirmeront)
(je dramatise juste un peu pour rigoler :p)

Puis, là...

video

Petit moment magique : passer sous la Tour Eiffel au moment-même où elle clignote...

Avec tous ces rebondissements, j'ai à peine eu le temps de passer sur les stands des partenaires beauté de la soirée... Mais je suis repartie avec un sac contenant quelques produits, ouf.

Au final, je crois que cette Poulette Party restera dans les annales de la Blogostory !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 février 2015

MOJO : LE SOIN "INTIME" POUR HOMMES

C'est drôle comme on peut être sexiste sans même l'imaginer. A cause de notre conditionnement inconscient.

Mon ami Xavier (bim, je te balance !) m'a parlé d'un nouveau soin pour l'intimité des hommes - c'est à dire, soyons clairs, pour prendre soin de leurs parties génitales. Plus précisément pour rafraîchir et "revitaliser" le sexe masculin.


Ce gel-crème, qui n'est pas un nettoyant mais bien un soin qui ne se rince pas, s'appelle MOJO. Il a été développé par un laboratoire avec lequel je travaille moi-même parfois en sous-traitance, très sérieux. Il coûte 29€ les 50 ml et est disponible en pharmacie.

Le produit est décrit de manière plutôt sobre, hygiène et soin basique : 
"Parce que le sexe masculin est une des parties les plus sensibles du corps, Mojo Natural Sex Care a été formulé et testé sous contrôle dermatologique. Sa formule assure ainsi sécurité et haute tolérance sans compromis sur l’efficacité.
FORMULE TRIPLE ACTION
Action adoucissante
L’extrait naturel de Calendula protège et apaise l'épiderme. Il nourrit les couches supérieures de la peau. Votre sexe retrouve souplesse et douceur.

Action vivifiante
Des huiles essentielles rafraîchissantes apportent tonus et vitalité à la peau pour une agréable sensation de fraîcheur.

Action purifiante
L'association d'agents antimicrobiens et capteurs d'odeurs empêche le développement des bactéries et permet de garder votre sexe propre plus longtemps.

De pH neutre pour ne pas agresser la peau, Mojo Natural Sex Care ne contient ni parabène ni aluminium et convient à un usage quotidien. Ne tache pas."

Il est quand même précisé, quelque part sur le site : "un sexe au top, doux et agréablement parfumé jour après jour, paré à toute éventualité" (tout un programme...).
.
Je vous imagine, à la lecture de ceci :
  • soit en train de vous bidonner,
  • soit en train de vous dire mais WTF, encore un produit inutile, le marketing nous vendrait n'importe quoi,
  • soit plutôt gênés, voire un peu dégoûtés, embarrassés que l'on aborde ce sujet sur ce blog si chic, imaginant ce produit à destination unique des hommes à la vie sexuelle débridée, et vendu en sex-shop.

Et pourtant. Si j'avais parlé de l'un des multiples produits d'hygiène et soin intime pour les femmes, vous n'auriez probablement pas réagi de la même manière. Vous auriez abordé le sujet sous un angle hygiénique, dermatologique. Non ?

Alors pourquoi quand il s'agit de soin intime pour les hommes, tout d'un coup ça prend une autre dimension ? Juste parce qu'on s'adresse à la gente masculine ? Ou dans ce cas précis, à cause du pack pas trop dans les codes pharmaceutiques (mais là je vous renvoie à la marque pour femmes Women Essentials dont je vous avais parlé il y a quelques années, qui joue un peu sur les mêmes codes) ?

Sincèrement, dites-moi. Vous auriez réagi différemment si je vous avais dit qu'un nouveau produit pour le soin intime des femmes était sorti ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 20 février 2015

PASTEL LE VAUT BIEN

(mondieu ce titre)
(il est tellement nul qu'il est probable que 5 minutes après la publication je le modifierai)
(... ou pas, assumons ce qu'on est vraiment)
(c'est parce que ce midi j'ai vu Mme Bettencourt à la tévé, je crois)


Vous connaissez Graine de Pastel ? Si vous ne connaissez pas, c'est que Teddy et Laura n'ont pas bien fait leur boulot d'attachés de presse !! (non, non, je les charrie)

C'est une jolie marque de soin toulousaine, âgée d'une dizaine d'années, qui propose de redécouvrir le pastel, cette plante régionale utilisée traditionnellement comme pigment (bien entendu), mais pas que, pour ses vertus thérapeutiques cosmétiques, également.

Grâce à deux extraits :
  • L'huile vierge de pastel, issue de la pression à froid des graines, qui est riche de plus de 40% en acides gras essentiels, ces acides gras que notre organisme ne sait synthétiser et qu'il doit récupérer par l'alimentation. Ou par voie cutanée...
  • Les protéines de pastel (probablement une protéine en particulier, ou un complexe de quelques-unes identifiées par la marque), qui stimulent la synthèse de collagène et par la même occasion raffermissent la peau et réduisent les rides.

 

Lorsque j'ai découvert la marque dans sa boutique-écrin du Marais, à Paris, j'ai été irrésistiblement attirée par la Pâte Démaquillante. J'ADORE les pâtes et beurres démaquillants. Ceux de Garancia et The Body Shop en particulier.

Mais, soyons honnête, celle de Graine de Pastel m'a déçue : d'abord, ce n'est pas une pâte mais un fluide, un peu comme un lait démaquillant classique, et s'il fait bien son boulot, il a une odeur de terre mouillée vraiment trop prononcée (et surtout trop durable !!) pour mes délicates narines urbaines.


Même problématique olfactive pour le Gommage Visage, qui est très sympa en texture mais qui, même rincé, a un parfum trop tenace pour moi.

Ces deux produits font partie de la gamme Bio. J'en avais testé d'autres en boutique qui sentaient très bon, j'ai mal choisi, tant pis... :)

J'ai aussi craqué sur l'Onguent de la Belle Paule, parce que c'est un mélange d'huiles pour le visage (vous savez que j'aime ça), pour son étiquette rétro, et pour l'histoire de Paule de Viguier, une jeune toulousaine du XVIème siècle, choisie par la ville pour en remettre les clés à François Ier tout juste libéré des geôles de Charles Quint en 1533, et surnommé par le Roy, saisi par tant de beauté et de perfection, "La Belle Paule" (et maintenant vous pourrez placer ça dans les dîners).


Je ne l'ai pas encore essayé, cet onguent, je l'ai paumé au milieu de mes multiples cartons (oui, je déménage dans 15 jours), et le test attendra donc le nouvel appartement (je vais avoir une chouette salle de bain, je vous posterai des photos !).

Graine de Pastel, c'est aussi un très large choix d'idées cadeaux beauté & maison, quand on n'a pas vraiment d'inspiration et qu'on veut être sûr de ne pas déplaire. La boutique est par ailleurs très apaisante (il s'en dégage une certaine sérénité, c'est étonnant). Il y a plusieurs points de vente de la marque en France.


Vous connaissiez, alors, vous, Graine de Pastel ? Vous aimez ? Ça vous tente ?

18 rue Pavée - Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 19 février 2015

LE BROUX EST LE NOUVEAU BROND

J'avais prévu d'écrire un post sur l'entretien de mon brond suite à l'apparition de racines et d'un certain dessèchement capillaire (souvenez-vous), mais les choses ne sont jamais tout à fait comme on prévoit qu'elles soient...

Je ne suis pas une adepte des colorations permanentes, et lorsque j'en fais, 2-3 fois par an maximum, c'est plutôt du ton sur ton. D'autant plus que je n'ai pas encore de cheveux blancs. Mais là, pour prolonger mon brond d'été, j'ai été obligée d'y passer. Ca tombait bien, on m'a proposé de tester le nouveau Nectra Color de Schwarzkopf, "une coloration aux nectar de fleurs et huiles botaniques, sans ammoniaque pour une application 100% plaisir".

J'ai choisi la nuance "blond foncé". Pour voir.

"100% plaisir", je ne sais pas - en tous cas ça n'a pas été un déplaisir.
"Sans ammoniaque", sous-entendu "plus doux pour la fibre capillaire", je ne sais pas, je n'ai pas vraiment vu de différence.
Et "blond foncé", eh bien oui, ça fonctionne, enfin le résultat n'est pas si blond que ça (mais je le savais, je ne voulais pas devenir Marylin - surtout pas avec des produits de coloration à domicile !!), disons que mon brond est devenu un peu plus châtain. Un joli brond châtainé (oui j'invente) pour l'hiver, qui au fur et à mesure des lavages de tête s'est patiné pour devenir plus subtil encore.

Deux mois après, en fonction de la lumière, ça donne ça :


Parallèlement, je suis allée rafraîchir ma coupe et ses pointes desséchées au nouveau salon de coiffure 20 Boissière.

C'est un salon un peu VIP, près du Trocadéro à Paris, qui n'a pas pignon sur rue (dans le sens où vous ne serez pas visible en vitrine de la rue et là je dis ALLÉLUIA !), tout petit, cosy, dont le nom s'échange entre initiés.

Aux commande, Valérie Gérin, spécialiste de la coupe à sec, ex-créatrice des salons Bleu Comme Bleu et Vénus & Mars (les connaisseurs apprécieront), qui souhaitait retourner aux racines de son métier, lassée de la gestion de gros établissements. Assistée de Raphaël, coloriste hors-pair (paraît-il, je n'ai pas testé, mais il peut vous faire un brond, justement, c'est une de ses spécialités).

On s'y sent un peu comme à la maison. Enfin, "à la maison" si on habitait un appart chic du 16ème arrondissement, entendons-nous bien. Un salon chic mais pas snob, pas intimidant, où les habitués passent juste pour dire bonjour, et ce savant mélange est une réussite.

Les tarifs sont à la hauteur de ce que l'on peut imaginer dans ce genre de salon (110 à 160€ le shampooing / coupe / brushing pour femmes, 130€ le coloration "botanique"...), mais ça reste accessible par rapport à d'autres salons VIP que j'ai pu tester précédemment (oui, être "blogueuse influente" ça vous permet de fréquenter du Beau Salon).

(work in progress... la coupe n'est pas encore finie)

J'étais toute contente avec ma nouvelle coupe et mon nouveau brond châtainé, lorsque, lors de la Frenchy Poulette Party (dont je vous reparlerai, je l'ai renommée la Scary Poulette Party - ceux qui me suivent sur Instagram savent pourquoi), un coiffeur de chez Coiffance me dit :

"Mais ma bonne Dame, votre brond, c'est bien joli, mais c'est to-ta-lement has been, complètement 2014 !! Aujourd'hui, c'est le BROUX qui est tendance".

(je dramatise complètement ses paroles, hein, bien sûr qu'il ne m'a pas parlé comme ça, il m'a juste dit que la tendance était au broux sans juger ma propre couleur - je romance, je romance... :))

Le "broux", vous avez compris, c'est du châtain/brun avec des mèches rousses. Mais sans effet mèche, plus fondu. Enfin, je crois... Comme du brond mais en roux.

(je sens que j'en ai perdu quelques-uns... :p)

Or, si vous regardez bien les photos de ma nouvelle teinte capillaire, finalement, on se dit que je ne suis pas loin du broux, hein ??

En réalité, habituellement, naturellement, je suis un peu brousse. Châtain mais (surtout l'été) avec toujours des reflets roux, plus que des reflets en fait, comme des mèches (celles du dessus). Sauf depuis août dernier, quand je suis devenue bronde à cause d' (grâce à) un shampooing Ekos Buruti de Natura.

DONC. Depuis toujours, je suis naturellement brousse. Depuis toujours, je suis early adopter de cette tendance "broux" 2015. Je suis trop forte, décidément. Vous avez de la chance de me connaître.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 11 février 2015

SERIAL TESTERS #7

[KENZO ☆ BENEFIT ☆ AVEDA ☆ BOOTS ☆ YVES ROCHER ☆ NOCIBE]

Aujourd'hui, mon équipe de testeurs et moi-même allons vous parler blush, crème corps "déstressante", mascara, parfum et huiles. Et vous verrez, tous les produits ont obtenu la même note !


L'Eau KENZO COLOR
★★★★✩


So (oui c'est moi) :


"J'aime. Je m'y attendais, car j'aime tous les parfums Kenzo.
En notes de tête, de la mandarine, de la pêche et du gingembre. Puis des notes florales un peu "désuettes" (rose, muguet, jasmin). Un fond de musc blanc, comme dans la quasi-totalité des parfums que j'apprécie (... et beaucoup de parfums du marché). C'est léger, c'est doux, c'est légèrement sucré mais pas trop. Plutôt pour les beaux jours qu'en plein hiver où on a besoin de plus de chaleur.
C'est une édition limitée de 2013, je ne suis pas sûre qu'elle soit encore en vente..."


Blush Majorette BENEFIT
★★★★✩


Marjorie (aka Mme beauté) : 

"Pour moi c’est un peu une découverte parce que je n’utilise pas souvent du maquillage de la marque Benefit. Là c’est un véritable coup de cœur pour le blush Majorette.
Évidemment je ne reviendrais pas sur le packaging parce que Benefit ils sont très forts pour ça, leurs packagings sont top et donnent toujours envie d’acheter. Quand j’ai ouvert le blush, j’ai senti tout de suite une effluve d’orange. L’odeur est un peu addictive, d’ailleurs. J’ai swatché le blush sur ma main, il est un peu crème, la texture est hyper agréable. Et l’odeur …. on dirait qu’on croque dans une orange et elle reste sur la peau. Côté couleur, ben c’est rose pêche donc ça donne bonne mine !
Bon le hic c’est le prix, 33€ quand même, mais bon quand je vois que j’ai fini 2 fois mon Nars Orgasm je me dis que celui là aussi je peux le terminer !"


Stress-Fix AVEDA
★★★★✩



 So (c'est moi) :

"Un vrai baume bien nourrissant pour les peaux de croco d'hiver mais, attention, non gras, non collant, confortable, vraiment agréable à utiliser. J'adore plonger mes doigts dans cette texture bien ferme.
Il sent bon les huiles essentielles (et peut-être cela ne conviendra-t-il pas à tout le monde) et oui, j'ai envie de croire qu'il est relaxant. En tous cas, quand je l’applique, je me sens bien (... est-ce psychologique ? ;))."


Huile de Nuit Active BOOTS LABORATORIES
★★★★✩
 

Fleur (nouvelle testeuse) :

"L'huile de Boots Laboratories est une huile douce d'un parfum délicat qui pénètre facilement dans la peau. 
Lorsque j'ai commencé à utiliser cette huile, ma peau était assez déshydratée à cause de l'agression du soleil d'été, elle a permis à ma peau de se calmer et de retrouver sa vitalité. 
Je l'appliquais tous les soirs sur une peau nettoyé et au bout d'environ 10 jours, ma peau était plus lisse et moins rouge. Maintenant, je l'utilise de temps en temps quand ma peau en a besoin car sur une peau" saine", elle laisse tout de même un aspect gras en superficie."


Huile Réparatrice Cheveux YVES ROCHER
★★★★✩


Julien (encore lui) :

"Étiquetage clair si ce n'est qu'Yves Rocher aurait même pu y ajouter le terme "Concentré". En effet, nul besoin d'employer un dosage similaire à d'autres huiles pour un rendu équivalent, voire meilleur. Bon point pour ceux/celles qui rechigneraient à débourser 12€, puisque le flacon dispose d'une durée de vie accrue. Peut-être pas au début...
Ce qui m'amène à la parenthèse packaging : le tout est soigné, des couleurs boisées, automnales, il m'a au passage rappelé ces petites bouteilles de verre que l'on peut trouver dans les herboristeries, sauf erreur de ma part. Précision, celui-ci est en plastique.
Seul bémol, le système de bec verseur. L'huile étant très liquide, une pression trop forte et c'est parti pour le Grand Déferlement. Et non, je ne suis pas maladroit.
Pour en revenir au produit, il est très nourrissant, assez gras et pas forcément si facile à appliquer les premières fois. Malgré tout, les cheveux finissent par être soyeux, lumineux et facile à coiffer.
Même si l'odeur qui s'en dégage est très agréable, et probablement due à la combinaison Babassu/Jojoba/Macadamia, elle peut aussi vite prendre au nez, surtout si Grand Déferlement il y a eu.
Je conclurai sur une interrogation, à laquelle pourra peut-être répondre notre So.
L'étiquette met donc en avant ces 3 éléments (Babassu/Jojoba/Macadamia), mais dans le listing non alphabétique des ingrédients à l'arrière, ils sont relégués pratiquement en bout de course. Il n'y a pas de pourcentages, donc difficile de savoir en quelles quantités ils sont présents (NDLR : ça s'appelle la "liste INCI" et si les huiles sont en toute fin il est probable qu'il n'y en a pas beaucoup ;)).
D'ailleurs, j'oubliais ! Pas de parabène, ni de colorant dans cette huile que je qualifierai... d'efficace !"


Boom Eyes NOCIBE
 ★★★★✩


So (toujours moi) : 

Je vous avais déjà parlé de ma belle surprise au sujet du renouveau de la gamme de soin et makeup Nocibé, ils continuent sur leur lancée avec notamment ce mascara Boom Eye à l'embout mi-normal mi-boule. Ok, rien de très très nouveau sous le soleil, ok, perso j'ai du mal à comprendre comment on peut se servir de la partie plate puisque la partie boule prend toute la place mais voilà, ce mascara avec sa tête ronde est plutôt pas mal : formule fluide, étalement facile, rapide, cils trèèèèès gainés, trèèèèès allongés, treèèèès épaissis (attention à avoir la main légère), bien noirs, un rendu limite "effet faux-cils", et ça tient à peu près bien toute la journée. Validé !


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 9 février 2015

"SLEEPING PACK" : LE MASQUE DE NUIT DES COREENNES

A croire que toute innovation cosmétique vient de Corée de nos jours... Après la BB cream, la CC cream, les DD / EE (...) creams, la cushion cream et autres OB(eauté)NI divers et variés, vous avez peut-être entendu parler du "sleeping pack".

Littéralement, ça veut dire quelque chose comme le "kit pour bien dormir".

On a déjà nos crèmes de nuit, formulées spécifiquement pour... la nuit (vous suivez, c'est bien), car c'est le moment où les cellules de la peau fonctionnent à plein régime pour réparer les dégâts de la journée, se renouveler, se détoxifier... Le pic d’activité des cellules cutanées étant autour de minuit / deux heures du mat' - et ce, quelque soit l'heure à laquelle vous vous couchez (vous êtes prévenu), ces crèmes de nuit contiennent des actifs régénérants, énergisants, anti-âge, nutritifs..., qui vont donner un coup de main à notre petite peau fatiguée. Ces crèmes de nuits sont aussi toujours un peu plus riches que leurs copines de jour - sachant qu'on s'en fiche un peu de briller pendant son sommeil.


Qu'ont-ils de différent, ces sleeping packs, alors ?

Pas grand chose en terme d'actifs : même si le sleeping pack revendique la plupart du temps plutôt une action "anti-fatigue" alors que que la crème de nuit est souvent positionnée "réparatrice" ou "anti-âge", en gros vous y retrouverez le même genre d'ingrédients : acide hyaluronique, acides de fruits, adénosine (énergisant cellulaire), vitamines, extraits végétaux divers et variés et notamment les "drainants" comme le marron d'Inde ou le petit houx, un peu d'huile végétale...

C'est en fait au niveau de la texture que tout ce joue. Car avec ces sleeping packs, vous êtes censé vous réveiller avec une peau de bébé, plus rebondie, repulpée, défroissée, plus lumineuse... finies les marques d'oreiller.

Comment ça marche ? C'est tout simple : les silicones (ou équivalents). Les silicones, qui ont cette particularité d'adhérer en surface de la peau pour la "regonfler", la lisser, et lui laisser un fini tout doux. Un peu comme du cirage, en plus subtil.

[EDIT - On me dit dans l'oreillette que les sleeping packs asiatiques seraient tout simplement des masques de nuit classiques, encore appelés night jellies. Sans forcément de silicones, donc, même s'il y en a dans la plupart d'entre eux... Encore une fois la démonstration qu'on part d'un concept et que pour des raisons purement commerciales, chaque marque le décline à sa sauce, à l'infini et n'importe comment, et qu'au final ça ne veut plus rien dire. Comme les BB et les CC creams... A retenir quand même : quand un sleeping pack promet de se réveiller avec une peau de bébé lisse et repuplée, il y a de fortes chances que ce soit dû à des silicones ou équivalents, car les substances naturelles, même bien grasses, sont assimilées par la peau durant la nuit).

Avec des variantes : dans la Miracle Sleeping Crème de Garnier, par exemple, il y a aussi une texture gélifiée assez particulière, élastique, qui fait chbouing chbouing quand on tape avec le doigt dessus. D'après la marque, cette structure "auto-lissante" "à mémoire de forme" "enveloppe la peau et libère ses actifs pour une peau visiblement lissée et rebondie au réveil". En gros un effet réservoir pour libérer les ingrédients tout au long de la nuit, en plus du pouvoir siliconien perfecteur de peau.

La première marque à avoir dégainé son sleeping pack en France, c'est... c'est ... ? 

(c'est facile) 

Oui, voilà, Erborian, bien sûr. Nos amis franco-coréens qui ont aussi lancé les BB crèmes chez nous il y a quelques années. Leur sleeping mask s'appelle Sleeping BB Mask (tous les produits Erborian s'appellent "BB quelque chose" aujourd’hui, c'est facile). Sachant que, me semble-t-il, Sampar avait dégainé le premier (ou l'un des premiers) sur les masques de nuit, mais, vous me direz, ce n'est pas tout à fait la même chose (il n'y a pas de silicone ou autre substance synthétique regonfleuse d'épiderme). Et Talika le premier sur le masque de nuit pour le contour de l’œil (oui Messieurs Dames) (mais idem, là, pas d'effet silicone).


Il me semble que la Miracle Sleeping Crème de Garnier est le second "vrai" Sleeping Mask mis sur le marché français (vous en avez vu passer d'autres, vous, hors marques asiatiques ?). Ils avaient été les premiers du groupe L'Oréal (hors Club des Créateurs de Beauté) à lancer une BB Cream, aussi. Enfin, une "BB cream", entendons-nous bien. En tous cas, à démocratiser le truc. Avant la communication Garnier, il n'y avait que nous, beauty addicts des Internets, qui connaissions les BB crèmes. Donc ce n'est pas étonnant qu'ils se soient penchés aujourd’hui sur les SM (... j'ai voulu abrévier par flemmardise mais le résultat n'est pas très heureux... remarquez, pour une fille dont les initiales sont SS, ça ne me dérange pas du tout). C'est le truc de Garnier d'essayer d'être innovant en grande surface avant les autres. Vous me direz : le truc de L'Oréal Paris, aussi. Ok, oui, aussi. J'ai envie d'ajouter "vive la France" car je trouve que globalement les marques allemandes / américaines de grande surface n'innovent pas autant. #FrenchPride (bon ok c'est la Corée qui a innové sur le coup, ne tatillonnez pas !!)


Sinon vous pouvez trouver d'autres SM sur les sites asiatiques (quelques liens ici chez Sasha).

Maintenant que vous êtes incollable sur les particularités des sleeping packs, devez-vous craquer ?
  • Oui (les filles) (ou les garçons) si vous voulez vous réveiller près de votre chéri(e) jolie comme une actrice de série américaine au saut du lit.
  • Oui si vous avez cédé cette tendance "bedfie" à la mode chez les people US qui consiste à poster des selfies de son lit au réveil sans make-up, le cheveu fou (la tricherie ne sera pas décelable, je vous le promets) (pour votre culture générale, le selfie avec juste peau nude c'est le "nelfie")
  • Oui si vous dormez seul(e) mais que vous vous faites peur en croisant votre visage dans le miroir le matin.
  • Non si vous avez la peau sèche car les silicones ne nourrissent et n'hydratent pas, vous allez vous réveiller avec l'effet inverse escompté, un effet un peu "pomme desséchée" (je parle en connaissance de cause).
  • Pourquoi pas si vous avez la peau sèche MAIS que vous vous inspirez du layering asiatique ET appliquez avant le sleeping mask un sérum bien hydratant, ou une huile végétale, ou votre crème de nuit habituelle.
  • Oui si vous détournez le sleeping mask en le mettant le matin après votre sérum et/ou crème de jour pour un effet à la Baume Beauté Eclair de Clarins. Un peu comme un blur mais en beaucoup plus riche, moins siliconé (les blurs sont en général sur une basse 100% silicone, sans eau, alors que les sleeping masks contiennent pas mal d'eau), au final plus confortable, moins asséchant... moins bluffant aussi, car il y a moins de silicones et pas de pigment réflecteur de lumière, mais c'est vraiment pas mal quand il fait froid et sec (j'ai essayé). En plus il y a des actifs énergisants / anti-âge à l’intérieur, qui fonctionnent aussi le jour. En fait moi c'est comme ça que je l'utiliserai ma Miracle Sleeping Crème (je fais ce que je veux !! et pas qu'avec mes cheveux - référence garniesque pour les moins jeunes d'entre vous).
  • Non si vous recherchez juste un effet immédiat au réveil mais que vous vous débarbouillez le visage le matin, parce que là vous allez éliminer toute trace de silicone et retrouverez instantanément votre peau de la vieille au soir (oui j'ai fait exprès). Or l'intérêt d'avoir une peau siliconée juste pendant son sommeil est quasi-nul (vous croyez au Prince Charmant qui vient la nuit vous embrasser doucement ?? - autre référence, Candyesque, pour ma génération).
  • Pourquoi pour un effet long terme, avec l'action nuit après nuit des actifs - mais là je vous conseille quand même plutôt de rester sur votre crème de nuit habituelle.
Si vous vous renseignez un peu sur les réseaux sociaux, vous verrez que les avis sur les sleepings packs sont TRES partagés : soit on est complétement conquis (et c'est plutôt le cas des blogueuses qui ont testé la Miracle Sleeping Crème avec moi vendredi-nuit lors d'une présentation organisée par la marque, sauf moi - qui tiens toujours à me distinguer, on dirait), soit on ne supporte pas.

Et vous, alors, vous avez essayé les sleeping packs ? Conquis ou pas du tout ? Et si vous n'avez pas encore essayé, vous êtes tenté ?

PS : bientôt je vous expliquerai pourquoi je ne déteste pas les silicones, et sous quelles conditions. #teasing
.
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 6 février 2015

PRESQUE AUSSI BIEN QUE LES BRAS D'UN HOMME

J'écris rarement de revue consacrée à un seul produit mais là j'en ai envie, car je l'aime d'amour, mon huile sèche Reflets de Soie de la marque Omnisens.

Cela faisait un moment qu'elle me faisait de l’œil (je l'ai reçue en juin dernier), mais voilà, j'ai tellement d'huiles chez moi (#OilsAddict) (et puis c'est la mode, toutes les marques de beauté s'y sont mises depuis 2-3 ans, du coup j'en ai un paquet chez moi) que j'attendais de terminer les entamées avant de m'y mettre.

Bon évidemment, je l'avais quand même essayée rapidement sur la main (pour voir) à réception, et elle a tellement enchanté mes sens que je me suis forcée à ne pas l'utiliser tout de suite, en me disant que je serai bien contente en plein hiver froid, sec et déprimant, de pouvoir m'oindre le corps de cette petite merveille.

On y est.


Je ne sais pas trop comment la décrire. C'est un coup de cœur sensoriel : la texture, et surtout le parfum - mandieu ce parfum. Il met en émois toutes tes cellules olfactives, il s’immisce à travers les pores de ton épiderme, il t’enivre, te délasse, tu t'abandonnes, tu te sens bien. Comme dans les bras d'un homme.

Vous savez quoi ? J'en mets même sur le visage, le soir. Je m'endors dans ses effluves (... à défaut de celles d'un homme).

Elle a quand même un petit défaut. Et c'est pour cela que vous n'aurez droit qu'à une vieille photo grisée de téléphone portable. Son capot argenté se dissout au fur et à mesure des contacts avec l'huile. Ça ne fait pas très chic. Il y a un petit problème qualité à régler, chers amis de Omnisens. Je ne mets pas la photo du capot dissout, je veux faire rêver mes lectrices. Les célibataires, surtout. La Saint Valentin approche...

Mais je m'en fiche.

Aucun homme n'est parfait, pourquoi les huiles devraient-elles l'être ?

(... je ramasse les copies dans 4 heures)

Je l’utilise avec parcimonie, en alternance avec d'autres produits (l'Huile Revitalisante de Darphin pour le visage, le Baume Cocoon de My Little Beauty pour le corps), pour qu'il m'en reste le plus longtemps possible. Jusqu'à ce qu'il ne fasse plus froid et déprimant. Quand je n'aurai plus envie de nourriture grasse et sucrée.

(je ne déprime pas, hein, rassurez-vous, c'est juste l'hiver, le stress de la suractivité, toussa...)

Elle est un peu (beaucoup) chère (49€ les 100 ml).  

Mais le bonheur ça n'a pas de prix.

(vous avez 4 heures, là aussi, si ce sujet vous inspire)

Et vous, quels sont vos coups de cœur cosméto du moment ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 5 février 2015

SEXY SCIENCE

J'ai (enfin) répondu à vos commentaires sur mon parcours professionnel (ici) et je réalise que j'ai oublié de vous parler de l'initiative récente de la Fondation L'Oréal qui m'avait (entre autres) poussé à écrire cet article.

Il s'agit du programme L’Oréal Pour les Filles et la Science. L'idée, c'est de valoriser la science auprès des lycéennes, de leur montrer que c'est pour elles aussi - pas que pour les mecs, et que l’innovation au sens large a de l'avenir en matière d'emplois.


J'en suis une bonne illustration car si aujourd'hui je fais essentiellement du marketing, je travaille aussi parfois sur des sujets de recherche hyper innovants.

Par exemple : comment utiliser l'énergie de la lumière qui nous entoure au quotidien, cette énergie pure, infinie, "recyclable", non polluante... pour un usage cosmétique. C'est un défi que m'avait lancé Alexis de Brosses, président de Talika, qui pressentait qu'il y avait quelque chose à creuser sur le sujet, même si personne ne s'y était vraiment intéressé jusque-là.

Eh bien figurez-vous qu'en activant le réseau de recherche Talika (qui s'appuie sur des laboratoires indépendants chacun hyper pointu dans son domaine), on a réussi à trouver plusieurs molécules qui s'activent à la lumière ou transforment l'énergie lumineuse en énergie biologique utilisable par les cellules de la peau (un peu comme des cellules photovoltaïques qui la transforment en énergie électrique). L'utilisation de cette énergie lumineuse permet par exemple d'aller hydrater plus en profondeur qu'avec un actif habituel, jusque dans le derme (oui oui, on l'a prouvé). Ça paraît dingue, non ? Et c'est pourtant vrai. Ces quelques années de recherche sur la lumière ont donné naissance à la gamme Photo Beauty Therapy de Talika.


Je travaille aussi actuellement avec une entrepreneuse sur un autre sujet cosmétique techniquement très innovant, mais je ne peux pas encore en parler, les produits ne sont pas sortis (j'ai hâte de pouvoir le faire, c'est très étonnant, vous verrez :)).

Tout cela pour vous dire à vous, lectrices lycéennes et étudiantes en recherche d'une voie professionnelle, que les filières scientifiques ont besoin de vous - et de votre sensibilité de fille, que la science mène à des métiers d'avenir, qu'elle peut même mener au marketing (et là vous aurez un vrai plus par rapport à vos collègues).  

La science, c'est sexy. ALLEZ-Y !!

En tous cas, moi, même si ce n'était au départ pas du tout mon truc et que je l'ai fait par défaut, je ne regrette absolument pas d'avoir mené des études scientifiques, bien au contraire !!
.
 (ce graphique illustre le peu de présence des filles dans les filières scientifiques)


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 4 février 2015

WILD WILD WEST

Un petit retour rapide sur mon blog, non pas pour vous reparler beauté, mais voyage.

(et je reviens bientôt avec des sujets plus en phase avec la ligne éditoriale de ce blog, promis)
(c'est juste qu'en ce moment je suis sous l'eau -- achat d'un appartement, travaux, déménagement & démarches administratives associées, nouvelles perspectives boulot... ou pas et beaucoup de flou sur 2015 du coup, préparation de ce dont on va parler juste là sous ce merveilleux patchwork d'images...)

 
Avec Mister T et Ninie, nous partons aux Amériques en mai prochain. 

(youpi tralala)
.
Un petit voyage d'un mois qui nous mènera de Los Angeles aux Grands Parcs de l'Ouest Américain, en passant par Vegas, San Francisco, et la Côte Ouest (♪♫ le long du grand Pacifique ♬) via Santa Barbara (♪ qui me dira, POURQUOI... ? ♫♪).

La Californie, l'Arizona, le Nevada, l'Utah. La Death Valley, Le Grand Canyon, Monument Valley, Yosemite, Bryce Canyon et bien d'autres.


C'est là que vous pouvez intervenir. 

(si vous avez envie, je ne force personne, hein)

Nous sommes déjà sûrs des différentes étapes du road trip (illustration juste au-dessus), mais nous n'avons pas encore regardé les détails : où dormir (pas de camping - exigence de 2/3 des co-voyageurs) (pas trop cher non plus, exigence des 3 co-voyageurs) (et on aime bien Airbnb sinon), manger (je ne rentrerai pas dans le détail des régimes alimentaires restrictifs de mes acolytes, vous seriez surpris, mais ça va, ils savent trouver quand même leur bonheur à peu près n'importe où, quitte à ce que ce soit 1 tomate en rondelles et un peu de riz blanc), s'il y a des coins moins connus à ne surtout pas rater sur la route, des expériences particulières à vivre... et bien sûr des boutiques / marques beauté à ne pas louper

Et comme je sais qu'un certain d'entre vous avez déjà fait (un bout de) la route, j'en profite pour vous demander votre avis sur ces petits détails. Coups de ♥ bienvenus. :)

Question subsidiaire #JouonsEnsemble : avez-vous reconnu tous les personnages de l'Ouest Américain sur le patchwork ? :)


Rendez-vous sur Hellocoton !