mardi 4 février 2014

ET MES BOUTONS DISPARURENT...

Depuis le mois de juillet, je vivais une sorte d'adolescence tardive. Au niveau du visage. Heureusement pas de "face de calculette", mais quand même des boutons en permanence entre les sourcils et sur le menton, des pores dilatés, une zone T un peu brillante, enfin bref, pour moi qui n'ai jamais trop eu la peau grasse même à 15 ans, et dont on avait plutôt tendance à vanter le joli teint, c'était devenu INSUPPORTABLE. 


Le 13 juillet dernier, j'écrivais ici un billet intitulé Chic, un bouton !, parce que j'attendais depuis plus de 6 mois de voir se pointer l'un de ces indésirables pour "enfin" pouvoir tester le Concentré Bi-Phase Anti-Imperfections de Liérac Prescription, produit un peu OVNI qui m'intriguait pas mal.

Quelle naïve je faisais...... je n'imaginais pas alors que ce bouton n'était que le premier d'une longue série, que tous ses copains allaient débarquer à leur tour, avec leurs cousins sébum et pores dilatés, et qu'ils allaient squatter gaiment mon visage des mois durant.

En fait, j'avais arrêté la pilule contraceptive quelques mois auparavant, et forcément dans ces cas-là, le temps que le rééquilibrage hormonal se fasse, il est très courant d'avoir, le temps de quelques semaines, une peau plus grasse que d'habitude.

Sauf que chez moi ça a duré... DES MOIS ! 

J'avais même eu l'occasion de tester tout plein de produits "miracle" anti-boutons, vous vous souvenez ? Rien d'ultra-efficace, en tous cas rien qui ne règle définitivement le problème...

En plus de ces produits SOS, j'ai adapté ma routine beauté en appliquant matin et soir le Sérum Pore Resserrés Sebo Végétal de Yves Rocher, qui n'est pas mal pour matifier et réguler le sébum, mais qui a tendance à pelucher sachez-le (quant à l'effet anti-pores, je l'attends encore), et par-dessus le Time-Filler Mat de Filorga, un anti-âge spécial peaux grasses (... donc la mienne à ce moment-là, même si ça me fait tout bizarre de l'écrire), qui a une texture gélifiée assez déroutante pour moi qui suis habituée aux crèmes cocon, une texture que je n'appréciais pas au moment de l'application mais qui était plutôt top une fois qu'elle avait pénétré, laissant la peau mate et pourtant parfaitement confortable, douce, bien hydratée.


Je brillais moins mais les pores et les boutons étaient toujours là. Le teint pas très net. 9 mois après avoir arrêté la pilule, mon rééquilibre hormonal n'avait toujours pas eu lieu.

J'ai alors décidé début décembre de prendre une décision radicale : reprendre la pilule.

Et vous savez quoi ? Ça marche du feu de Dieu. Plus de boutons au bout de 2 semaines. Allez, disons un ou deux petits qui ont repointé leur nez après 1 mois, mais ensuite plus rien, juste des rougeurs d'ex-boutons qui ont du mal à cicatriser (ça fait 2 mois là, et les rougeurs n'ont pas totalement disparu, grrrrr). Et les pores ? Resserrés. Le teint  ? Mat, lumineux.

La conclusion...
Bon je m'y attendais un peu, et ça m'ennuie de le dire car j'aurais préféré qu'elle soit tout autre, mais voilà : rien de plus efficace que les hormones de synthèse pour contrebalancer les méfaits de nos propres hormones...
PILULE : 1 - COSMÉTIQUE : 0

(et je précise bien sûr que la prise de pilule n'est pas à prendre à la légère, demandez conseil à votre gynéco !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

61 commentaires:

  1. Je compatis ! A l'arrêt de la pilule ma peau était dans un état catastrophique. Mais en utilisant des produits sans alcool, en arrêtant le fond de teint , en était attentive à mon alimentation et en adoptant une routine avec très peu de produits au bout d'un an ma peau est nette et n'est plus grasse... mais cette année écoulée a été très pénible... !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... au bout d'UN AN !!!!!
      J'ai tenu 9 mois. :p

      Supprimer
  2. Ahah je ne m'attendais pas du tout à cette conclusion !!! Je n'ai jamais arrêté la pilule et je la prends depuis si longtemps que j'avoue avoir un peu peur de l'était de ma peau si je l'arrête... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après ça dépend des pilules, et des organismes de chacun. Des moments aussi, car je l'avais arrêtée (la même) il y a quelques années et ça n'avait pas été aussi catastrophique...

      Supprimer
  3. De mon côté ça n'a pas été la solution. Je tiens le même discours depuis que pour moi ça a été la solution miracle, je sais que ça ne le serai pas pour toutes mais c'est à tenter: les cures de zinc. J'ai passé des années à me faire tartiner la tronche par des crèmes, à prendre pilules et autres traitements, et j'ai toujours eu ces satanés boutons, même sous médicament trèèès costaud.
    Un jour, mon endocrino me dit "vous avez surement fait des cures de zinc ?" Euh ben non. Je tente sans conviction aucune. Au bout de 3 mois: grande amélioration. Au bout de la seconde cure: quasi plus de boutons. Donc depuis je crie haut et fort mon amour pour ces cures que je refais de manière courte une à 2 fois par an en soutien (au printemps et à la rentrée). J'en avais fait un billet sur le blog et les commentaires sont très positifs dans l'ensemble concernant les gens qui ont essayé, à part celles qui ont du mal à le supporter au niveau de l'estomac.

    Côté cosmétique un produit m'a bluffé, mais vraiment: l'elixir du marabout de Garancia. Il m'a permis de compléter la routine belle peau (acheté et racheté 15 fois).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais pensé à faire de cure de zinc, merci pour le conseil.
      Et ok pour l'Elixir du Marabout, la prochaine fois que j'ai des problèmes de peau grasse, j'essaierai. :)

      Supprimer
    2. Ce que je prends c'est Rubozinc (je ne sais pas si les équivalents sont aussi efficaces), 2 gélules / jour le matin à jeun. Si problèmes de ventre, certaines filles le prennent le soir après diner avant le coucher. A tenter, vraiment, juste que la première cure est un peu longue (3 mois) et au début il y a une sortie de boutons (pas très longue) avant la régression.
      L'Elixir je le trouve magique, ça me fait du mal de l'admettre mais pour moi c'est plus de la cosméto, je n'ai jamais eu de traitement dermato aussi efficace que ce truc (et les copines à qui j'en ai parlé en sont ravies aussi, c'est assez incroyable).

      Enfin voilà ^_^

      Supprimer
    3. +++ pour Rubozinc découvert grâce au blog de Fanny : merci, merci, merci. J'ai lu un article il y a peu de temps, d'une nana qui avait eu le même souci que toi, avait repris la pilule pour l’arrêter ensuite progressivement, en prenant un 3/4 de cachet, une 1/2, un 1/4 etc... Particulier mais c'est une idée. Malgré les mêmes péripéties que toi, je n'arrive pas aux mêmes conclusions, car c'est un stérilet aux hormones que j'ai arrêté (une cata : prise d'1 kilo par mois alors qu'après mes 3 grossesses j'avais tjs retrouvé ma taille d'origine, ces kilos-là sont indélogeables sauf à force de sport intensif, je ne remercie pas mon gynéco). J'ai persisté non sans mal pour ma peau, car l'expérience du stérilet aux hormones m'a traumatisée, mais j'ai des résultats. Et je le redis à Fanny : merci pour le poste dédié et ses précieux conseils.

      Supprimer
  4. Ca ne m'étonne pas ! Ayant souffert d'acné persistant étant adolescente, j'étais traitée au Roaccutane + Diane 35 et ça a fait comme un électrochoc, plus jamais de boutons ensuite ! Je prends une pilule de 3ème génération depuis plus de 13 ans et même pendant les arrêts pour faire mes trois bébés, jamais eu de boutons. J'en ai peut-être un ou deux de temps à autre, mais ça doit venir de la fatigue. Comme quoi, la cosmétique n'est pas toujours la solution pour venir à bout des boutons. Mais tu as raison de dire qu'il faut consulter avant de prendre la pilule, ce n'est pas un geste anodin ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui alors là comme tu dis, le Roaccutane + Diane 35 c'est du traitement de choc !! Moi c'est un peu plus soft quand même ;). Tu as eu de la chance de ne pas avoir trop de perturbations hormonales à l'arrêt de la pilule pour faire tes bébés.

      Supprimer
  5. Oh là là j'attendais la solution miracle et la chute! Moi ça fait à peu près 6 mois que ça dure mais je m'accroche, j'ai choisi un autre mode de contraception alors je dois faire avec cette peau que je ne reconnais pas trop. Produits naturels, un nettoyage plus sérieux. C'est la plaie quand-même… Une petite question, le layering, t'en penses quoi? Est-ce que c'est efficace de nettoyer sa peau comme ça? Merci en tout cas pour les updates…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pardon pour cette chute, je sais que vous ne vous attendiez pas, et pourtant j'ai essayé d'autres chose (cf. les liens que j'ai mis dans le post). ;)

      Le layering, vaste question.... ça fait un moment que j'ai envie d'écrire dessus, sauf que je pense que les résultats dépendent beaucoup des personnes, donc on ne peut pas en tirer de conclusions tranchées. Globalement je pense que c'est trop et pas toujours nécessaire - par ex je ne comprends pas (biologiquement parlant) l'intérêt de la lotion ou du double-nettoyage, et je suis réservée sur les machines pour nettoyer la peau (disons que 3 fois par semaine ok, plus j'ai des doutes) et "trop de décapage" d'une manière générale, je pense que ça peut être contre-productif. Mais il vaut mieux faire du layering plutôt que de mal s'occuper de sa peau, donc ça donne aussi de bons réflexes. Après, à chacun de trouver sa bonne routine, qui ne sera pas celle de la voisine. Il ne faut pas être trop "strict" sur le layering, il faut écouter et regarder sa peau.

      Supprimer
  6. Alors moi aussi j'ai arreté, mais j'ai remplacé par l'anneau vaginal, qui diffuse des hormones sur 3 semaines, en doses plus faibles que la pilule, et surtout au niveau local.
    Donc pas de matraquage hormonal, et ma peau a plutot bien supportée.
    Certes, j'ai un ou deux petits boutons sur le visage, mais discrets si je ne les tripote pas. J'essaye de ne pas me regarder de trop près, comme je le faisais avant :)
    Mon problème est plutot dans le dos, à l'arrivée de mes règles, j'ai plusieurs boutons qui font leur apparition... :(
    Pas facile les hormones...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les boutons dans le dos, ça fait mal en plus, non ?
      A la limite, si ce sont 2-3 petits boutons qui se pointent une fois par mois, je pense que c'est supportable, et on peut les traiter avec les produits "miracle" anti-boutons dont j'avais parlé l'autre fois. Moi ils ne disparaissaient pas, ils étaient plus visibles selon le cycle mais quand même là en permanence, plus le sébum et les pores dilatés, résultat teint brouillé, terne, l'horreur, surtout quand on n'a pas l'habitude comme moi !

      Supprimer
  7. j ai toujours eu la peau grasse avec des poussées d acné de temps en temps ! m^me encore aujourd hui ! et ça fait une trentaine d années que je ne prends plus la pilule ( eh oui l âge de la ménopause recule!^^)Car nerveusement je ne supportais pas ses effets, devant en prendre une très dosée !
    c est pénible ces boutons qui nous gâchent parfois la vie , mais j ai appris à faire avec et surtout les années passant ça diminue ! Par contre m^me si ça te fait une "belle jambe" pour le moment, les peaux de ce type ont souvent tendance à se rider moins vite ! Faible consolation mais au final c est un bon point! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que les peaux grasses ont tendance à se rider moins vite, ceci dit, moi j'ai la peau ultra-sèche (sauf ces deniers mois, donc) et je n'ai pas vraiment de rides non plus, à 37 ans j'en paraîs plutôt 30, voire 28 si j'en crois ce qu'on me dit quand je "révèle" mon âge !

      Supprimer
  8. J'ai toujours pas passé le cap de l'arrêt de la pilule. Mais par contre j'ai dégagé ces pilules de quatrième générations l'année dernière au moment de la polémique de Diane, car figure toi que j'avais tout simplement un générique de la Diane, et j'ai enfin compris d'où venaient toutes mes douleurs de circulations sanguines et de jambes lourdes. La gynéco n'est pas d'accord avec moi sur ce point là mais le fait est que depuis que je suis repassée à une seconde génération, mes jambes revivent.... moins de douleurs cet été, pas de fatigue dans les jambes après quelques heures en station debout, il me faut deux journées à piétiner pour ressentir des douleurs. Alors qu'avant c'était plutôt au bout de 3 heures. Et j'ai rien changé d'autre.....
    Et puis lorsque j'en ai discuté, j'ai été surprise d'entendre que cette pilule les gyneco avaient cessé de la prescrire depuis 3 ans...... arg, ça craint, ils avaient donc au moins des doutes.
    Mais il est vrai que dégager cette prise d'hormones quotidienne serait quand même certainement mieux pour notre santé car je ne suis pas entièrement certaine que ça soit une bonne solution sur le long terme, mais en attendant, je reste comme ça, à voir au prochain check up mais question peau, j'ai aussi de sacré problèmes depuis ce changement, peau clairement mixte, mes soins ne sont plus adaptés.... si je passe au sans hormones, est-ce que ça sera pire ???? C'est là la question que je me pose... A voir, je n'ai pas la réponse (et je ne t'en demande pas une ^^ je suis en pleine réflexion personnelle ^^ comme à chaque fois ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas d'avis sur les différentes générations de pilules, je ne suis pas assez calée sur le sujet, après quand je vois que les risques de je-ne-sais-plus-quelle-complication passent de 2/10000 à 3/10000 ou un truc dans le genre, je me dis quand même que bon, la différence est minime (évidemment je pense que les femmes concernées hurleraient devant ce que je viens d'écrire mais je regarde les juste les stats, ce n'est pas comme si on passait de 2/10000 à 20/10000 par ex..., surtout quand on voit tous les bénéfices apportés par la pilule et je ne parle pas que de l'effet contraceptif ou des petits boutons). Bref. C'est compliqué tout ça. On ne va pas lancer le débat ici :).

      Supprimer
    2. Plein d'infos par ici : http://missfrottis.blog.lemonde.fr/
      Bonne lecture.

      Supprimer
    3. C'est pas le sujet ^^ j'en conviens. Pour moi le changement a été rédempteur. Et rien ne remplace le spécialiste plutôt que le médecin de famille (même si il est au top, il n'a pas accès à toutes les informations). Question bénéfices aussi c'est flagrant (ahhh que je revis chaque mois je ne suis plus couchée pendant trois jours avec des douleurs indescriptibles.... c'est LA raison pour laquelle je ne me suis jamais arrêtée, je souffrais réellement chaque mois), c'est une réaction différente de chacune, il faut trouver juste la bonne, en fait c'est comme les cosmétiques, il faut trouver LE soin qui nous correspond à un instant donné et ne pas hésiter à changer lorsque ça ne nous convient plus. C'est aussi à chacune de se faire son avis, mais pour sûr certaines sont sans doutes en train de nous maudire héhéhéhé
      Pfff dommage pas de solution miracle contre les boutons, mais en effet, les pilules de 4ième génération (je crois que c'est celles là) sont formulés aussi pour lutter contre les petits désagréments et boutons, donc je viens de comprendre pourquoi ils étaient revenus en force ^^

      Supprimer
  9. Hello
    alors la cure de zinc et son lot de douleurs abdominales j'ai abandonnée ! Mais j'ai gagné une bataille contre l'acné hormonal ( du menton et du cou ), la cure D-lab booster divin peau et cheveux( peaux mixtes), effets visible au bout d'un mois ; aujourd hui (J + 35 jours ) je n'ai plus de boutons :) et pour les cicatrices…il faut de la patience ! et t'as essayé la tosowong? j ai éradiqué définitivement l'acné du décolleté grâce à elle .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, le zinc ça donne des douleurs abdominales ??
      OK pour la cure D-Lab, je retiens pour la prochaine fois. Et oui j'ai essayé la Tosowong, en fait plutôt son double la brosse SOS Pureté de Mon Corner Bio (c'est le même fabricant je crois), mais je n'ai pas été assez régulière je pense, et/ou les hormones ont étét plus fortes, je n'ai pas vu de différence significative.

      Supprimer
    2. Le zinc il faut impérativement le prendre le soir au coucher, sinon, maxi mal de ventre! Ça fait une réaction avec les céréales. A part ça, ça marche vraiment!!!
      Signé : Une acnéique depuis 15 ans...

      Supprimer
    3. oui, deux heures après le dernier repas. Mais c'est efficace!!
      Sinon, il y a sérozinc de la roche posay, c'est génial comme produit!

      Supprimer
  10. Je sais que ça ne marche pas pour tout le monde, mais c'est clair que la pillule est quand même sacrément anti boutons. Pendant les 3 ans où je ne l'ai pas pris pour faire ma 2ème fille (oui on est un peu long ^_^), je désespérais un peu (même si c'était pas la mort non plus) et hop, j'ai repris la pillule dès que j'ai eu ma fille (une 2ème génération sur ma demande, de toute façons ça embetait ma gynéco de m'en donner une 3ème génération et je n'ai jamais supporté le stérilet), j'ai retrouvé une peau à peu près normale (au pb de rosacée près...).
    J'avoue que je ne me stresse pas plus que ça sur le fait de prendre des hormones (alors que je devrais sans doute mais bon), je trouve ça bien pire les filles qui arrêtent la pillule "parce que bon, c'est bourré de saloperies" et qui fument 1 paquet par jour....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis TELLEMENT d'accord avec ton dernier paragraphe !!
      Jusqu'ici, les études sur la pilule montrent qu'elle a plus de bénéfice que de risques. Après, évidemment ça dépend de la pilule, histoire de génération, de dose, de type d'hormones (par ex; les pilules américaines plus dosées, sur des populations plus à risque que nous - obésité etc, sont plus "dangereuses", c'est de là d'où viennent les peurs sur la pilule, mais ce n'est pas extrapolable tel quel à nos pilules françaises).

      Supprimer
  11. hmm ca me donne envie de l'arrêter cette satané pilule ... As tu essayé les produits bio?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avais essayé par ex le Tea Tee Oil. Ca marche un peu, mais pas d'éradication des boutons non plus.

      Supprimer
  12. Oui parfois les hormones ne se régulent pas delle même, j'en sais quelque chose car depuis 3 ans j'ai vécu les mêmes inconvénients en pire ( j'ai eu un acné mature de type 4 , très sévère donc , alors que j'ai 38 ans). On peut pas simaginer comme on se sent isoler, le,manque de confiance en soi qui grandit, l'envie de pleurer chaque jour, la,détresse qui prend au tripe quand on doit revoir des amis de longues dates, pas,vu depuis longtemps,.... Alors oui la,pilule ça aide .... Vraiment !Donc je comprend !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe. Oui là c'est pire que ce que j'ai vécu, mais déjà à mon niveau je me trouvais moche et triste, alors je compatis....

      Supprimer
  13. Pffffiouuu, moi ça fait 7 mois que je reprends la pilule et AUCUNE amélioration en vue! Je repasse à l'anneau dans 2 mois si pas d'amélioration, c'est rageant.
    :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais plus haut, il y a des généralités mais pas de règles en la matière, tu en est l'exemple vivant... Pas de chance.

      Supprimer
  14. Mince moi qui croyait que tu allais m'apporter une solution miracle... :P De mon côté, un an après l'arrêt de la pilule je ne vois pas encore tout à fait le bout du tunnel. Enfin j'ai un peu moins de boutons qu'il y a 6 mois (où j'ai littéralement eu une invasion sur le dos et le décolleté) mais bon c'est toujours pas supra glam! Mais en ce qui me concerne, impensable de retourner à prendre la pilule, je me refuse à prendre à nouveau des hormones... On va attendre que le temps fasse effet. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon !!
      J'aurais bien voulu vous apporter une solution miracle, mais il faut être objectif, et réaliste. La réalité c'est ce que j'ai décrit ici...
      Courage, ça a l'air de s'améliorer chez toi, tiens bon..... :)

      Supprimer
    2. Je me suis débarrassée de mon acné en allant voir un magnétiseur. Vu que finalement la cause de l'acné c'est bien souvent le dérèglement hormonal, il agit directement la dessus. Mais attention, à aller voir sur recommandation, pas le premier charlatan venu.

      Supprimer
  15. Ben... j'ai vécu exactement la même chose.
    J'ai une amie qui a tenu bon, il lui a fallu quasi deux ans pour que sa peau se stabilise.
    Moi j'ai jeté l'éponge au bout d'un an, se trouver passé 30 ans avec une peau plus moche que celle qu'on avait ado, non merci :-( Donc retour à la pilule, 3ème génération car c'est la seule que je supporte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2 ans !!!
      Je ne pourrais pas.
      Déjà 9 mois je trouve que j'ai été tenace....

      Supprimer
  16. Je ne m'attendais pas non plus à cette conclusion, du coup ce billet devient un pamphlet pour les hormones... pour ma part, je viens d'avoir 40 ans et je prends la pilule depuis que j'ai 18 ans... j'ai arrêté une fois, pendant un an, et j'ai aussi repris pour une question de confort et d'esthétique. Tu parles de temps pour que l'équilibre revienne, ca peut donner un espoir mais faut avoir de la patience! Moi ce n'était pas les boutons mais... les poils! d'une pilosité presque inexistante châtain clair, j'ai commencé à devoir m'épiler les aisselles presque tous les jours, sans parler de la moustache qui pointait sournoisement.... ca peut paraître débile, mais franchement je n'ai pas supporté! sans parler des règles anarchiques, du syndrome pré-menstruel, etc... j'ai donc repris ce rituel quotidien et ça me va très bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Pamphlet pour les hormones", pas tout à fait, c'est juste un partage objectif d'expérience - même si je sais bien que la "chute" en a surpris plus d'un, moi-même je me suis demandé si j'allais en parler puisque'on sort ici du cadre cosméto / bien-être, mais c'est vraiment ce qui a marché dans ma lutte anti-boutons, donc...
      Je n'ai pas pensé à parler poils mais maintenant que tu le dis, j'en ai eu 3-4 qui ont poussé sous le nombril (aaaargh), et il m'a aussi semblé que mon duvet blanc au-dessus des lèvres est devenu un peu plus sombre - heureusement ça aussi c'est en train de disparaître.

      Supprimer
  17. Je n'ai jamais pris la pilule, j'ai toujours préféré éviter quelque chose qui n'était pas forcément utile pour moi. Parfois, je me dis que je devrais car j'ai toujours des petits soucis de boutons... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, l'objectif n°1 de la pilule n'est pas de lutter contre les boutons, ne l'oublions pas, c'est juste un de ses effets secondaires appréciables. :)

      Supprimer
  18. Et moi qui voulais arrêter la pilule, ça fait réfléchir. excellente journée So!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as de la chance le rééquilibrage hormonal se fera rapidement...

      Supprimer
  19. TOUSSAINT Isabelle6 février 2014 à 15:11

    Moi je prend la pilule et plein de boutons... Je désespère !!!
    C'est quoi la tienne ?
    Merci pour ton article, bonne journée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait ce n'est pas exactement une pilule contraceptive au sens propre du terme, c'est de la progesterone, et c'est justement très bien pour contrebalancer des excès ou sensibilités spécifiques à la testostérone (hormone mâle que nous avons toutes aussi en +/- grande quantité), donc bien pour traiter au-delà de la contraception les chutes de cheveux chroniques, l'hyperpilosité, les boutons, tous ces trucs super glamour.

      Supprimer
  20. Je me reconnais pas mal dans ton article.
    Tout a commencé cet été avec l'arrivée de trois énormes spots dans le cou. N'ayant jamais eu d'acné à l'adolescence je les ai trifouillés avec entrain...GROSSE ERREUR, car le malin s'est propagé peu à peu dans tout mon cou. En décembre, j'avais la peau complètement ravagée par l'acné.
    Je tiens à préciser que j'étais toujours sous pilule (microdosée: MINIDRIL) lorsque cela m'est arrivé. Mon généraliste m'a clairement parlé d'un problème hormonal et j'ai décidé d'arrêter la pilule (10 ans de prise sans interruption!) pour la remplacer par un stérilet. J'ai également été consulter un dermato qui m'a prescrit un antibiotique: la tolexine. J'ai vraiment lutté pour éviter de commencer le traitement d'une durée minimale de 3 mois, mais cela devenait insupportable à vivre à 27 ans...
    Aujourd'hui, après 1 mois et demi de traitement antibio je commence à voir le bout du tunnel. Je n'ai plus de microkystes et autres attaques bactériennes! Quant au stérilet, je le supporte très bien même si la pose a été douloureuse (je n'ai pas eu d'enfant, j'ai un dispositif pour "nullipare").
    Je suis une grosse fumeuse et oui, j'ai eu envie d'arrêter les hormones de synthèse même si j'ai du goudron plein les poumons! Ne nous jetez pas la pierre pour autant, l'important étant d'éviter cette combinaison maléfique, non? ^^
    Merci pour ton article, je crois que nous sommes très nombreuses à vivre cela. J'espère que la pilule ne te jouera pas de vilain tour comme dans mon cas!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne risque pas, je prends la même depuis plus de 10 ans, je la supporte très bien. :)

      Supprimer
  21. Essayez l'huile essentielle de Lavande Vraie. Vous verrez....

    http://sivounette.net/2014/02/zoom-acne-lhuile-essentielle-de-lavande/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'HE d'arbre à thé n'est-elle pas encore plus efficace sur les peaux grasses ?

      Supprimer
  22. C'est marrant, parce que ce qui m'a sauvée, moi (après, je ne m'explique toujours pas l'éruption persistante étant donné que je n'ai pas changé de moyen de contraception), c'est un article de ce blog qui vantait les mérites de la solution keratolytique de Lierac (elle fait partie de ma routine quotidienne depuis environ 15 jours après la publication de l'article sur ce blog et toutes celles à qui je l'ai recommandée sont épatées, même si chez certaines, il ne fait que diminuer le nombre de boutons et non les faire disparaître).
    Un autre produit, conseillée par une cousine lointaine au temps de mes (tout aussi lointaines) vacances en Guadeloupe, c'est un gel lavant Clearasil/Biactol. Oui, je sais, Biactol pour les peaux à boutons, on est toutes passées par là et franchement, bof, rien de transcendant. Sauf que là, ça a fonctionné sur mon ado et sur moi, avant l'adoption de la solution keratolytique. Ce n'est pas le gel "de base", raison pour laquelle j'ai du mal à le trouver chez moi, alors qu'il était très dispo chez Carrefour Pointe-à-Pitre, c'est le Clearasil® Ultra® Overnight Face Wash. Mais c'est peut-être plus dispo dans les grandes villes?
    Et puis pour la crème matifiante, ma meilleure découverte n'est plus commercialisée: c'est la précédente génération de la crème matifiante Cosmence des CCB, fraîche, légère, matifiante et hydratante à la fois.
    Du coup, je suis reveue à ma Vichy :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait la Solution K était ma solution de dernier recours (je n'en avais plus, il aurait fallu que j'aille en racheter) mais finalement je n'ai plus eu la patience, j'ai repris la pilule. :)
      Merci pour tes conseils.

      Supprimer
  23. Bonjour ,
    cet article ne fait que me conforter dans ma décision de prendre rdv chez ma gynéco !
    Pas d'acné étant jeune , peau très fine et sensible, déshydratée de façon chronique, et manque de confort surtout l'hiver d'où l'utilisation de crèmes ultra-cocon pendant des années (sous pilule) . J'ai eu la chance de tomber très vite enceinte quand je l'ai voulu donc mes 2 arrêts de pilule ne m'ont pas changé la peau ! Puis j'ai décidé il y a 8 ans 1/2 de me faire poser un stérilet aux hormones (le cuivre m'étant tout à fait contre-indiqué ayant déjà un flux sanguin très abondant sous pilule , pour le coup celui aux hormones était presque une indication !) Pendant les 5 années de ce 1er stérilet , rien à dire , du bonheur , formidable !!! Vient alors le moment de le changer , pareil tout va bien , et au bout de 6 mois la peau change , les pores se dilatent , les boutons arrivent mais peu donc j'ai mis ça sur le compte de l'âge , l'approche de la 40aine ... sauf que c'est allé crescendo (mais pas régulièrement une grosse poussée tous les 2/3 mois , gérable ), et que je n'ai réalisé qu'il y a 6/8 mois que mes problèmes venaient de là en en discutant réellement pour la 1ère fois avec ma gynéco , et puis vu que le 1er ne m'avait provoqué aucun soucis, je ne voyait pas pourquoi cela se serait produit avec le 2ème ! Malheureusement depuis ces 6/8 mois c'est l'horreur , les poussées sont quasi permanentes et douloureuses , et l'apparition des 1ères cicatrices a sonné comme un éléctrochoc : rdv pris dans 15j pour virer le bazar et reprendre la pilule ! J'espère vraiment que le résultat sera aussi efficace que pour toi !
    Merci pour ton article , bonne fin de journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos de cicatrices, j'ai vraiment du mal à me débarrasser des traces de boutons portant disparus sur le menton... :(

      Supprimer
    2. Ah ben écoute , je me suis abonnée à Cicalfate , matin et soir sur les zones concernées , c'est encore ce que j'ai trouvé de mieux ! Mais je ne me fais pas d'illusion , il me restera des traces ! :-( (Et je precise que je ne "triture" pas mes boutons !)

      Supprimer
  24. Je ne prends pas la pilule mais j'ai aussi une acné hormonale du gout je prends des gélules de gattilier avec de l'huile de l'onagre et bien sûr je ne mange pas n'importe quoi. Le problème est quasiment parti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De gattilier ??? Je ne connais pas du tout...

      Supprimer
  25. J'ai vécu le même problème au même moment. Début 2013 je décide d'arrêter la pilule. J'ai 23 ans et cela fait déjà 9 ans que je la prends (merci les règles douloureuses et les cycles irréguliers). Puis tout ce qu'on entend à cette époque ne me rassure pas et j'avais l'impression d'être un poulet nourri aux hormones.
    Pif paf pouf j'arrête tout, je déstresse tous les soirs et tous les 3/28 jours (est-ce que je suis passée à la pharmacie chercher ma pilule? Est ce que j'ai toujours une plaquette d'avance parce que je n'ai encore perdu le comprimé?) et pendant 7 mois je n'ai plus mes règles.
    Par contre je me retrouve avec des boutons façon spolight sur ma peau métissée. Evidemment je les touche un peu (en même c'est impossible de vivre avec un bouton blanc immonde sur le visage. Je préfère qu'il soit rouge) mais ma plus grosse erreur c'este de m'être exposée au soleil sans avoir une grande protection sur le visage. Du coup les petites marques sont devenues tâches brunes et c'est la galère à faire partir. Ma dermato m'a donné un traitement à base de zinc (pour calmer les poussées mais j'ai repris la pilule donc plus de problème à ce niveau) et aider la peau à mieux cicatriser. A présent je me force à mettre une crème avec un indice solaire d'au moins 30 tous les jours (Cleanance gamme solaire d'Avène) et sérum anti-tâches le soir (le Kiko en attendant d'avoir les moyens d'acheter celui de Clinique.
    En tout cas je me sens moins seule à présent. Merci pour l'article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi au moins avec ma couleur de peau de lavabo je n'ai pas de taches qui apparaissent après un bouton... :)
      Merci pour ton témoignage, bon courage !

      Supprimer
  26. Roh la la ce n'est pas rassurant ça (surtout quand on sait que je n'ai pas d'enfant et qu'un jour où l'autre si j'en veux il faudra que j'arrête également) ... Déjà qu'à quasiment 30 ans et avec pilule j'ai la peau d'une ado ... Il faut dire que je n'y ai jamais prêté attention, tout juste un coup de savon et rien d'autre, ça n'a pas du aider. J'en prends bien plus soin depuis quelques semaines désormais, j'espère bien avoir des résultats.

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour,

    Meme pb que toi, 3 mois apres avoir arreté la pilule, pores très dilatés, peau qui tire, duvet... youhou!

    Je reprends donc aussi la pilule depuis 3 semaines.. Peux tu me dire au bout de combien de temps tes pores se sont resserrés?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me souviens pas, c'était il y a longtemps...

      Supprimer