mercredi 22 juin 2016

NJUT !

"Njut" ne veut pas dire "nuit" en suédois comme je l'ai longtemps cru, mais "profiter de la vie". La faute à Ikea qui nous faisait une pub sur les chambres à coucher en terminant par l'interjection "Njut" qui ressemble à "nuit". Mais comme c'est mon blog, que j'y fais ce que je veux et que la nuit je profite de la vie, j'ai quand même décidé d'intituler cet article sur les soins de nuit "NJUT !".

Donc.

Les soins de nuit sont à la mode, cela ne vous aura pas échappé. Ils étaient auparavant toujours liés à leur frère le soin de jour, star de la famille - quoique pas mal concurrencé par le sérum puis le masque ces dernières années, dans une gamme bien précise (anti-âge, hydratante, purifiante...).

Depuis 1 ou 2 ans, sous l'influence [insère ici la nationalité à laquelle je pense, c'est facile, c'est toujours la même ces derniers temps], ils s'émancipent un peu.

Déjà par la forme : baumes, gels gorgés d'eau et surtout huiles. L'émulsion classique n’excite plus les foules.

Et par la singularité : le nouveau soin de nuit se vend tout seul, il a parfois le droit à une publicité spécifique (mazel tov !!), et il est souvent "universel" (en général régénérant profond + coup d'éclat au réveil : peau repulpée et/ou lumineuse et/ou "reposée" et/ou détoxifiée...), il peut donc s'utiliser en association avec n'importe quelle crème de jour.

Les champions de la nuit du moment : les huiles, souvent très végétales, en tous cas très "nutritives", et qui font aujourd'hui moins peur aux peaux grasses, et les "sleeping packs" venus de... ben toujours du même endroit, plutôt synthétiques (effet magique des silicones et consors), avec leur effet "peau de bébé" repulpée au réveil.

J'en ai testé plusieurs récemment.

En voici une petite revue.

 Chez Liérac, Magnificence Nuit  est un "gel-en-baume lissant détoxifiant" qui s'attaque aux rides, au manque de fermeté et d'éclat.Il est très riche mais pas trop. Très dans le sens hyper enveloppant, apaisant, hydratant, fondant..., et pas trop dans le sens sans résidu gras, absorbé rapidement. Très jolie texture. Et très joli parfum ! Et très joli pot. Il contient de l'acide hyaluronique, des extraits de grenade et d'arbre à soie, un peptide, de la poudre de riz et des vitamines E et C. Je ne saurais pas vous dire s'il détoxifie vraiment ni si la peau est plus repulpée au réveil, mais en tout cas elle l'est à l'application, Indéniablement.


 Chez Lancôme, Energie de Vie Nuit  est un "masque récupérateur nocturne" censé donc faire ce qu'il indique clairement. Il contient de la gentiane, de la mélisse, de l'igname. Sa texture est là aussi une sorte de "gel-en-baume" très enveloppante mais à la sensation plus aqueuse - là où Liérac semble s'adresser aux peaux déjà marquées en recherche de confort, Lancôme cible avec cette gamme la génération Y comme je vous l'expliquais l'autre jour ici. Très jolie texture également, parfum de parfumerie, un poil trop gel et pas assez baume pour ma vieille peau de fin de génération X.


 Chez Sanoflore, Nuit des Reines  est une "infusion d'huiles botaniques créatrice de peau parfaite". Sa formule à base de gelée royale, huiles de camélia et d'argan est certifiée Bio, intensément nourrissante sans être trop grasse, et elle sent divinement bon - comme tous les produits de la gamme ou presque me direz-vous si vous les connaissez  (et que ceux qui affirment encore aujourd'hui que le Bio manque de sensorialité soient bannis de ce blog !). Cela fait des années que je mets de l'huile en sérum le soir, de l'huile d'olive, ou l'Huile Vitale de Talika notamment, j'adore ça, et la démocratisation de ce genre de galénique me plaît beaucoup. En revanche j'ai du mal à appliquer les huiles seules, j'ai besoin d'y ajouter une crème avec de l'eau et de la "texture", parce que sur ma peau sèche et assoiffée, les huiles pénètrent trop vite.


 Chez Lavera, Re-energizing Sleeping Cream  revendique 5 effets belle peau (renouvellement cellulaire, revitalisation, anti-fatigue, hydratation, lissage des rides), contient de l'huile d'amande douce, de l'acide hyaluronique et de la vitamine E, et je termine par celle-ci car elle est pour moi le parfait compromis entre les 3 précédentes : de l'hydratation, de la "matière", de la richesse-mais-pas-trop, une texture vraiment agréable (que ceux qui affirment encore aujourd'hui que le Bio manque de sensorialité soient bannis de ce blog !), un parfum over-addictif (que ceux qui affirment encore aujourd'hui que le Bio manque de sensorialité soient bannis de ce blog !), une peau douce et reposée au réveil, et Sahnehäubchen (ça veut dire "cerise sur le gâteau" en allemand - oui, Lavera est allemande et non, je ne parle pas couramment allemand mais WordReference est mon ami), elle est Bio ET ne coûte que 13,50€ versus 3 à 5 fois plus pour les précédentes. Que demander de plus ??
.

Et vous, vous avez cédé à ces nouveaux soins de nuit ? Si oui, on attend vos témoignages en commentaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 21 juin 2016

ENFIN ! UN SHAMPOOING ANTI-SUDATION

Pour celles et ceux qui me suivent depuis une éternité (Waffo, Spookey, Vicky...), vous savez que j’ai longtemps cru avoir les cheveux "mixtes" (racines grasses, pointes sèches), alors qu’en fait mon cuir chevelu ne secrète aucune substance grasse mais "transpire" la nuit, un peu comme les enfants qui se réveillent la tête humide (... enfin bon je me réveille pour ma part au sec, je ne transpire pas à grosses gouttes mais c’est pour vous donner une image facilement compréhensible).

Quand vous ajoutez à cela la pollution qui s’accroche à mon crâne dans la journée, la platitude et la finesse génétiques de ma fibre capillaire, ça me donne une chevelure terne et sans volume dès le lendemain du shampooing.

(#EmoticonDesesperance)
(#EmoticonFlingue)

Quand j’ai découvert cela il y a quelques années, après un diagnostic capillaire René Furterer (ici), j’avais écrit un article (là) pour que nous inventions ensemble un antiperspirant pour cuir chevelu. Vous vous souvenez ? C’était une super idée. Ça n'existait pas. Ou alors peut-être au fin fond de l'Asie, mais pas dans nos contrées.

Eh bien figurez-vous qu'un labo s’est ENFIN penché sur le sujet et commercialise un shampooing anti-sudation !

Que l'on utilise soit au quotidien quand la problématique est chronique, soit ponctuellement avant une séance de sport, une journée particulièrement chaude ou stressante... tous ces moments où votre potentiel transpiration est à son apogée (glamour bonjour).

C’est à la marque DayDry que l’on doit cette innovation, et pour cela elle a intégré dans un shampooing des prébiotiques et probiotiques capables de contrôler la perspiration crânienne. Plus de l'extrait de sauge qui a la même fonction.

Day Dry, je vous en avais déjà parlé (par là) quand j’avais testé leur déodorant (un vrai, pour aisselles) sans sels d’aluminium MAIS vraiment efficace (... pas sur tout le monde ceci dit car certains d’entre vous l’ont acheté et m'ont dit avoir été déçus).

J’utilise le Shampooing Sudo-régulateur Cheveux Fins DayDry depuis un bon mois et je voulais attendre un peu avant de vous en parler, voir les effets sur le moyen terme, pas juste au bout de 2 shampooings.


Les 3 premiers shampooings n’ont pas changé grand-chose. Mais j’ai persévéré et j’ai bien fait parce qu'ensuite j'ai vraiment vu une différence ! Ou pas.  En fait ça dépend des jours. Parfois je gagne 1 journée entre 2 shampooings (tous les 3 jours au lieu de tous les 2 jours) et youpi, et parfois non, comme si j'utilisais un shampooing classique. Je n’ai pas identifié le pourquoi du comment mais disons que d'une manière générale j'ai tout de même noté un mieux. Donc je continue.
Quoiqu'il en soit, j'ai du mal à comprendre le choix d'un shampooing, produit qui se rince, pour un traitement de ce type. Si on veut modifier la flore bactérienne cutanée du cuir chevelu, le "microbiote" comme on dit chez mes amis biologistes, pourquoi ne pas prévoir un masque à laisser poser quelques minutes ou une lotion racines sans rinçage pour qu’un maximum de pré-probiotiques reste sur le cuir chevelu ?

DayDry ne propose (pour le moment ?) qu'un shampooing. Tout cela me laisse perplexe.

Donc on salue l'innovation, on décerne les encouragements du jury, mais on est un peu resté sur sa faim, on attend la suite de la gamme.

Et sinon ça vous intéresserait, vous, des soins capillaires anti-sudation ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 15 juin 2016

MOT DIESE "LIFESTYLE"

Le soin cosmétique traditionnel, c’est fini ! Aujourd’hui, on se tartine le visage aussi différemment qu’on a de journées différentes. La plus-que-tendance du moment, c’est la beauté "lifestyle", ce que moi je traduirais par la "cosmétique dynamique".

Jusqu’ici, à part quelques marques un peu (trop ?) avant-gardistes, on soignait sa peau selon son type "constitutif" : vous avez, génétiquement, la peau sèche, grasse, sensible, fine, épaisse, blanche, noire..., elle le sera toute votre vie, à quelques variations près (avec l'âge, les variations hormonales à la puberté, la grossesse et la ménopause...) et bien sûr selon le climat de l’endroit dans lequel vous vivez (les peaux darwinement programmées pour vivre en milieu chaud et humide sont toujours sèches voire inflammées en climat continental par exemple).

Aujourd’hui, les labos ont (enfin !!!) intégré qu’il n’y avait pas que l’âge, les hormones et le climat qui influençaient l’état de la peau. Parce que nous ne sommes pas de simples animaux à la vie bien cadrée, mais nous avons le choix de notre mode de vie (... ou le subissons, ceci est une autre question qui ne change rien aux faits qui nous intéressent ici). Pollution, tabac, exposition aux UV, alimentation, sport - sudation, soleil, froid, chlore…, stress, fatigue, climatisation, prise de médicaments… la liste des facteurs pouvant jouer sur l'état de notre peau est longue. Et les besoins de celle-ci diffèrent parfois d’une journée à l’autre, voire d'une heure à l'autre.

Les problématiques les plus universelles et les plus chroniques étant, pour nous, femmes citadines actives de 20-50 ans, cœur de cible de la plupart des marques, les conséquences de la pollution, du stress et de la fatigue. Grosso modo.

Comment les traiter ?

Les labos proposent plusieurs solutions (liste non exhaustive que vous pouvez compléter en commentaire).

Chez Clarins, ce sont les "booster", ces concentrés actifs qui ne remplacent pas les sérums mais s’additionnent, ponctuellement, à votre soin habituel. Une fiole orange si vous manquez d’énergie, verte contre la pollution, bleue si votre peau tiraille et rougit. Vous allez me dire "Il me faut les 3 !". Peut-être. Mais si vous n'avez le budget que pour un flacon (39€ pièce), vous pouvez faire un petit test (ici) pour déterminer quel booster vous conviendra le mieux en ce moment. Et quand vous l'aurez trouvé, vous en mélangerez chaque matin dans le creux de votre main 3 à 5 gouttes avec votre crème de jour habituelle.


Chez Ioma, on se focalise sur l'éclat - ce dont on manque principalement, avec une bonne hydratation, à cause de notre mode de vie effréné / pollué. Un sérum unique, le Vitality Shot, dont vous personnalisez l'usage selon vos besoins : "1 goutte =  éclat naturel rehaussé // 2 gouttes = éclat boosté, peau protégée // 3 gouttes = nouvel éclat créé, peau énergisée" (je ne suis personnellement pas sûre d'avoir bien saisi toutes les nuances...). Vous appliquez vos gouttes avant le soin jour, ou mélangé au soin de jour, c'est vous qui voyez.


Chez Lancôme, on nous parle carrément "d'énergie de vie". C'est le nom de cette nouvelle gamme qui s'adresse à la génération Millenium (ou Y - celles et ceux nés grosso modo entre la première élection de François Mitterrand et la Coupe du Monde 98). "Aussi intense que soit votre rythme de vie, Énergie de Vie énergise la peau pour la faire paraître fraîche et en bonne santé." Lâchez-vous, les filles, vos excès ne se verront même pas sur votre visage, vous serez la jumelle cutanée de Daria Werbowy, l'égérie Energie de Vie !! Là aussi on parle de "shot" d'hydratation, d'énergie et d'antioxydation. Mais pas que. On parle aussi lifestyle, questionnements, aspirations, affirmations, peurs, doutes, rêves, défis... (c'est ambitieux) dans une démarche holistique au-delà de la simple cosmétique. "Montrons au monde de quoi nous sommes faits". Et on vous propose même une playlist musicale en fonction de votre humeur du moment (ici).


Chez Biotherm, on pousse le bouchon du lifestyle jusqu'à la création d'un magazine online dédié, #LiveMore, dont je vous parlais l'autre jour par là.


Chez Guerlain, on se positionne plus simplement "1 problème = 1 solution". Dans la gamme "My Super Tips", 5 produits : Midnight Secret, Stop Spot, Super Lips, Crème SOS, Radiance in a Flash - inutile de vous expliquer les bienfaits de ces crèmes nomades petit format, leurs noms sont assez explicites. Pour la plupart déjà présentes dans la gamme mais repackagées et +/-reformulées, elles ne s'utilisent pas au quotidien mais se dégainent en cas de besoin pour une action instantanée. Et leur petit look acidulé, loin des codes Guerlain habituels, cible essentiellement... les Millenium.


Chez La Roche Posay, avec le nouveau soin anti-âge Redermic R Corrective UV SPF30, on veut faire barrière à la pollution, principal fléau de ce début de millénaire dont les méfaits, imperceptibles au quotidien mais bien réels, commencent juste à être connus : augmentation de la sensibilité cutanée, accélération du vieillissement, accentuation des rides et des taches, multiplication des points noirs... Plusieurs études montrent que les femmes vivant à la campagne ont moins de rides et de taches pigmentaires que celles vivant en ville. Dans cette formule, outre le traditionnel rétinol et les filtres solaires, on trouve un ingrédient un peu spécial qui forme un film en surface de la peau pour  empêcher les particules fines d'y adhérer et pénétrer. Démonstration en images.


Chez Skinceuticals, dont le cheval de bataille est la lutte contre les radicaux libres et qui s'efforce de blinder ses produits du meilleur des antioxydants aux meilleures doses, on s'intéresse aussi de près à la pollution, forcément. Plus précisément aux méfaits de la synergie pollution / UV car d'après eux, la pollution additionnée des UVA multiplie par 3,5 les effets oxydants habituels. Chez Skinceuticals, point de cosmétique dynamique au sens où je l'entends dans cet article (= variable), mais plutôt, pour les citadines que nous sommes presque toutes, une forte protection antioxydante (vitamines C, E, acide férulique, phlorétine...) et solaire tout au long de l'année.


Et puis pour celles et ceux qui veulent aller encore plus loin, il y a le fameux formulateur de salle de bain de la marque Romy dont je vous ai déjà parlé ici, qui vous concocte à la minute LA crème et LE sérum tout frais qui conviendront le mieux à votre peau au moment M.


A vous maintenant : étiez-vous déjà un peu dans cette approche "cosmétique dynamique" avant que ça ne devienne à la mode en modulant votre routine beauté selon le climat ou vos activités de la journée ? Est-ce que vous céderez à l'un ou l'autre de ces nouveaux produits ? Est-ce que l'anglicisme "lifestyle" vous saoule à force de l'entendre employé à toutes les sauces ? ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 12 juin 2016

LE VERNIS SPRAY DE NOCIBÉ : PASSEZ VOTRE CHEMIN !

Moi aussi je me fais parfois "avoir" par les sirènes du marketing de l'innovation.

Quand Nails Inc a sorti son vernis en spray, le Paint Can (non disponible en France à date), j'ai sauté de joie. Je DÉTESTE appliquer du vernis, je n'ai pas la patience, et du coup la promesse de "tu sprayes, tu nettoies à l'eau et au savon, et voilààààà !" me faisait plus que de l’œil.

Quelques mois plus tard, j'étais invitée à une journée presse Nocibé, et puis j'avais eu une journée chargée, voire j'étais malade je ne sais plus, en tous cas j'avais finalement décidé de ne pas y aller, jusqu'à ce que Mlle Gima me textote "Ya des vernis spray chez Nocibéééééééé !" (oui les blogueuses beauté sont hystériques c'est bien connu, elles ont tendance à appuyer les dernières syllabes des phrases quand une nouveauté makeup est lancée), et là, bah oui, vous me connaissez depuis le temps que vous me lisez, j'étais O-BLI-GÉE, j'y suis passée juste avant la fermeture.


Première déception (... il va y en avoir d'autres), la gamme de couleurs : du fadasse irisé, pas de joli rouge intense tout simple par exemple. En fait la technologie n'est pas tout à fait aboutie et il est à ce jour impossible d'avoir plus de couleurs, plus de rendus... mais les labos y travaillent, paraît-il.

Suite des déceptions : je viens de le tester.

Donc. 

Voici d'abord pour info la présentation alléchante du produit :
"Finis les temps de séchage interminables, et les manucures ratées!
Nocibé vous propose 6 vernis spray qui réinventent la pose du vernis à ongles.
Simple, rapide et ludique, le vernis spray est une bombe de vernis à ongles à vaporiser directement sur vos doigts. Et ce qui est incroyable, c'est que seule la matière reste sur vos ongles. Tout le reste part facilement de votre peau lorsque vous passez vos mains sous l'eau chaude.
Une manucure 0 défaut, en quelques secondes, c'est la promesse que vous fait Nocibé avec ses vernis spray !"

Et voici la réalité dans la vie vraie avec le mode d'emploi détaillé.

1. on applique une base sur l'ongle (on peut déborder un peu si elle est transparente, ce n'est pas grave et c'est donc rapide, ok, mais Nocibé nous conseille aussi de choisir si on veut un "vernis à ongles de couleur claire", avec nécessité donc de s'appliquer autant que d'habitude - vous m'expliquez où sont la simplicité et la rapidité dans ce cas ? ;)), 
2. on attend que la base sèche
puis, étape inhabituelle, 
3. on spraye le vernis, à 10-15 cm sinon ce n'est pas très uniforme (... et même à 10-15 cm ce n'est pas très uniforme) (mais c'est effectivement rapide) (bien sûr on aura mis du papier journal sous les mains pour protéger la surface qui est dessous), 
4. on attend que ça sèche, 
5. on respraye du vernis magique parce que notre copine Laetitia nous avait prévenue que la couvrance était plus que moyenne, 
6. on attend que ça sèche
7. on applique éventuellement (mais préférentiellement vue la faible tenue du vernis seul) un top coat
8. on attend que ça sèche
puis on passe à la 2ème étape inhabituelle c'est à dire, 
9. (puis 9'. 9''. 9'''. 9''''...) le nettoyage des mains à l'eau chaude et au savon - on frotte, on frotte, on frotte, on rince, on remet du savon, on re-frotte, on re-rince, on remet du savon, on re-frotte, on re-rince, on commence à en avoir marre donc on arrête là, 
10. on se sèche les mains, il nous reste un peu de vernis sur la peau, et au niveau des cuticules ça fait très négligé (Nocibé nous dit d'y enlever les résidus avec un bâtonnet de buis mais comme on a dépassé le temps imparti à une manucure normale on se dit que ça suffit bien, quand même).

L'application d'un vernis spray est donc moins pratique et moins rapide que l'application d'un vernis classique.

(!!!)

Et niveau rendu ? 
C’est moche. Ce n'est pas homogène, c'est nacré-ringard (toutes les teintes, pas que celle que j'ai essayée), et il en restera forcément un peu dans les cuticules à moins d'être hyper pointilleux dans le nettoyage ou peut-être d'attendre 24 heures que la peau ait rejetée elle-même le reste de vernis.


La tenue ? 
Je viens de l'appliquer mais j'ai lu sur les Internets que ça ne tenait pas bien.

A propos des Internets, les avis sur ce produit sur le site Nocibé sont ultra-négatifs : 1 étoile sur 5  pour celles qui l'ont essayé (... sauf 3 avis à 5 étoiles étrangement très enthousiastes).

En conclusion : énoooorme attente (mais énoooorme), énooooorme promesse non tenue, énoooorme coup marketing, passez VRAIMENT votre chemin car ce spray (comme probablement celui de NailsInc que je n'ai pas testé) n'a aucun intérêt si ce n'est vous faire gâcher 7,95€.

La technologie est prometteuse mais n'est pas encore au point. Nous attendrons.

Avant de terminer, je tiens à souligner que ce genre de produit d'appel WTF n'est pas une exception en cosmétique ni spécifique à Nocibé (souvenez-vous par exemple du mascara double-brosse de Séphora), et même si là ils ont vraiment abusé pour buzzer, on peut quand même saluer les efforts de l'enseigne à essayer d'innover et oser sortir des sentiers battus.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 6 juin 2016

"GRAVITY MUD", LE PEEL-OFF DE L'ESPACE DE GLAMGLOW : FLOP OU FLOP ?

Vous connaissez probablement GlamGlow, cette gamme de masques visage créée il y a quelques années par un couple californien, et marketée à la sauce Hollywood.

Sinon fouillez dans les archives, j'en ai parlé à plusieurs reprises sur ce blog, notamment ici. 

Jusqu'à présent, les produits GlamGlow que j'ai utilisés étaient efficaces, voire très efficaces. Donc j'en suis plutôt contente, même s'ils ne sont pas ultra-donnés (50€ en général), qu'ils pêchent par un excès de promesses (les zaméricains ils sont les meilleurs partout c’est bien connu) (enfin, dit par une française, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité, j'en conçois ;p - mais non quand même, on est plus humble sur les allégations cosmétiques - de toutes façons on y est bien obligé, réglementairement parlant), de paillettes (c'est tellllllement too much) et d'emballage (et la Planète, b*** ?). Et que souvent, ils piquent pas mal (à l’américaine : "il faut souffrir pour être belle").

Le petit dernier s'appelle Gravity Mud et est censé te raffermir, lisser, redéfinir et tonifier la peau du visage, du cou et du décolleté (celle qui pend avec la gravité) en 20 à 30 minutes.


C'est un maque peel-off argenté

On l'applique au pinceau, on ressemble à l'extra-terrestre de Roswell et on peut essayer d'en profiter pour faire peur à ses enfants, son mec ou son chat pour rigoler (ou degré supérieur : au facteur - cap ou pas cap ?), on laisse sécher 20 à 30 minutes, on le retire en visant le "un seul" geste - en réalité, un peu plus mais ça se retire bien quand même, et en plus sans arracher la peau avec.

(ce n'est pas moi sur la photo, je suis bien plus belle) (et je n'applique pas mes masques aussi joliment)

Tout cela est très plaisant, original. On s'amuse bien.

Mais est-ce que c'est efficace ? Est-ce que l'ovale s'est raffermi ?

Non. 

(pourtant j'aurais pu le voir, je commence à en avoir besoin, je n'ai plus 20 ans)
(... j'ai bientôt le double, aaaaaaaaaaaaaaaaaaaah)
(#AngoisseTotale)
(ceci est un autre sujet que l'on va vite refermer tant il est sensible en ce moment)

Est-ce qu'il y a eu d'autres effets notables sur la peau : grain resserré, visage repulpé, épiderme mieux hydraté, teint illuminé... ? 

Non.

Rien de tout ça.

En fait RIEN DU TOUT.

Ce qui est très étonnant car quand tu te fais un masque, n'importe quel masque, tu as la peau pas forcément merveilleusement plus belle mais au minimum un peu mieux.

Là, c'est un zéro pointé.

Je me demande même si, d'une manière générale, les peel-off nouvelle génération (ceux qui sont peu adhésifs et ne t'arrachent pas la peau et les cellules ternes en surface par la même occasion) servent vraiment à quelque chose, à part à s'amuser un peu. Celui de Omoyé testé il y a quelques jours n'avait pas un effet de fou non plus, mais au moins il avait purifié et illuminé un peu mon teint - merci l'argile rouge.

Glamglow, tu me déçois. Je t'attends au tournant sur les prochains produits.

Rendez-vous sur Hellocoton !