jeudi 23 octobre 2014

✰ LA COLLEC' LUSHESQUE DE NOWEL ✰

(Mais pourquoi nous parle-t-elle déjà de Noël alors qu'on n'a même pas passé Halloween ?? :))

Si vous me connaissez bien, vous savez que je ne suis plus très consommatrice de produits Lush, mais voilà, il y a un quand même un truc entre nous, et ce truc c'est que je ne rate JAMAIS leur collection de Noël.

Parce que leurs produits d'une manière générale et leurs éditions limitées de Noël en particulier sont souvent bien trouvés, c'est rigolo, c'est joli, ou kitch, voire limite de mauvais goût (leurs hennés qui s'appellent "caca maaron, "caca rouge" et "caca brun"...), ça brille, ça sent le régressif, c'est doux, moelleux, ludique, coloré, pailleté, enfin bref, ça donne le sourire, et ça inspire. Et ça fait toujours de jolis cadeaux si on manque un peu d'idées (... sauf le henné "Caca").

Voici juste pour vous un petit aperçu de la collec Noël 2014.

Dans la série produits pour le bain et la douche, le retour de la vengeance de "The Christmas Penguin", ces petits pingouins trop mignons que j'avais adorés l'année dernière, et l'arrivée de leurs cousins mauves à paillettes "Wizards" - qui sont censés être des chapeaux de magicien, je crois, mais moi j'ai plus envie d'imaginer qu'ils sont la version Drag Queen des pingouins, la baguette magique étoilée moussante "Magic Wand", la tête de Papa Noël "Father Christmas", les bouboules colorées "Luxury Lush Pud", les nouveaux petits nours blancs "Butterbear" troooop mignons, le fameux savon-pâte-à-modeler "Fun" aux couleurs customisées pour en faire un bonhomme de neige, la gelée de douche insaisissable (j'ai essayé ce matin, le mot est faible -_-) "Snowman Jelly", les gels douche "Snow Fairy" (apparemment un parfum best-seller de la marque) et "Rose Jam", et le drôle de savon "Bûche de Noël".








Dans la série coffrets cadeaux, il y en a pour tous les budgets, de 13,95€ à... 269,95€ (celui avec "Wow" écrit dessus), avec notamment un coffret emballé dans un furoshiki (emballage tissu à la japonaise) "Rudolph" le renne, ou "Jingle Bells", une boîte cadeau avec des grelots que vous pouvez recycler en tambourin quand tout le monde aura trop bu, ou encore "12 Days of Christmas", une boîte en forme de livre de contes de Noël... 



On regrette juste qu'il n'y ait pas de calendrier de l'Avent, comme le font Benefit ou The Body Shop. Ça serait particulièrement bien adapté à la marque, non ?
(probablement très cher, oui... même s'ils faisaient des miniatures... mais je suis sûre qu'ils trouveraient quand même leur public)

Vous aussi vous attendez toujours avec impatience la nouvelle collec' Lush de Noël ? Ou ce n'est vraiment pas votre tasse de thé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 octobre 2014

L'INCONGRUITE DU VERNIS "ANTI-VIOL"

(j'aime bien ce mot, "incongruité" --- vas-y, répête-le 5 fois rapidement sans oublier le son "u", tu verras, c'est presque impossible)

Vous en avez peut-être entendu parler cet été (pendant mes 2 mois de vacances, huhu) : des étudiants d'une université de Caroline du Nord auraient mis au point un vernis à ongles qui change de couleur au contact de molécules comme le GHB (la fameuse "drogue du violeur" versée à votre insu dans votre verre), le Xanax ou le Rohypnol (elles aussi parfois utilisées dans ce but).


Le principe est simple : "N'importe quelle femme pourra discrètement s'assurer de sa sécurité en plongeant simplement son doigt dans sa boisson. Si son vernis change de couleur, elle saura qu'il y a un problème". 

(chouette)


La société "Undercover Colors" est déjà créée, elle n'attend plus que vos sous pour financer le lancement du fameux vernis.

Bon.

Je ne reviendrai pas sur la polémique qu'a engendrée cette nouvelle (d'après les activistes de la cause féministe, ce serait ici encore aux femmes de se prémunir contre les risques d'agression alors qu'il serait quand même mieux de s'attaquer aux causes, c'est à dire au comportement des violeurs).
 
Moi, cosméto-experte et vernis-addict, la question que je me suis (forcément) spontanément posée en lisant ça, c'est :

... Mais pourquoi du vernis ?? 

Pourquoi pas une touillette ou une paille recouvertes de ces mêmes pigments, ou un liseret de ces pigments à l'intérieur d'un verre ? Par exemple. Ou autre chose, c'est facile avec tous ces objets publicitaires que l'on peut trouver dans les bars.

Mais du vernis ?? Parce qu'on est des filles donc on met du vernis ? Ou que les filles attirant les violeurs mettent forcément du vernis ? Je trouve ça hyper sexiste comme idée. Et puis vous voyez, vous, en train de mettre votre doigt sale dans votre verre ? Ou votre main entière, s'il ne reste qu'un fond de boisson ? Et puis les victimes masculines, on en parle ? Ils doivent mettre du vernis aussi ?

Et puis surtout je trouve tout cela très anxiogène. Personnellement, je ne me dis jamais que ce soir je risque de me faire violer. Et heureusement, sinon je ne vivrai plus sereinement. Même si ça peut arriver, bien sûr, et je connais une fille qui a failli y passer justement après avoir été droguée à son insu.

Je trouve enfin cela complètement
inutile. Je ne suis pas sûre que si ce vernis sort, il sauvera beaucoup de femmes. Je suis même sûre que non. Et je suis sûre que ça ne sera qu'une dépense supplémentaire pour rien chez certaines femmes particulièrement angoissées et le fait d'avoir les ongles recouverts de ce vernis ne réduira pas leur stress, bien au contraire. De toutes façons, la meilleure façon de ne pas se faire piéger c'est de ne pas quitter son verre des yeux, non ?

Enfin bref.

On ferait n'importe quoi pour vendre. Même du vernis anti-viol.

(bon, je précise qu'il est à mon avis très probable que ces étudiants aient eu cette idée de vernis anti-viol avec une vision très naïve des choses, sans réfléchir aux implications et conséquences... ma conclusion peut sembler un peu cash, pardon ;))

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 20 octobre 2014

MON LAYERING CAPILLAIRE DE BRONDE

Si vous n'êtes pas très au fait des tendances beauté, vous n'avez rien compris à ce titre. On ne peut pas vous en vouloir. Je vous explique.

"Bronde", c'est la couleur de cheveux d'une châtain-brune qui se prend pour une blonde. C'est ma couleur actuelle, obtenue "accidentellement", je vous en ai parlé ici.

"Layering capillaire", c'est une grande tendance de consommation non pas asiatique (pour une fois !!) (en Asie on pratique le layering pour le visage) mais brésilienne. Car au Brésil, la chevelure est avec le rebondi des fesses et des seins LE secret de beauté des femmes. Elles ne se contentent pas de se shampooiner les cheveux comme nous, ni juste d'y ajouter éventuellement un après-shampooing, non, elles accumulent les couches de produits ("layering") avec bain d'huile, shampooing, après-shampooing ou masques, sérum, crème de jour, produits coiffants et j'en oublie.

Avec mon nouveau brond est venue la fibre sèche. Mais vraiment sèche. Rêche. Je me plaignais avant d'avoir les cheveux secs, mais si j'avais le malheur d'essayer une crème sans rinçage sur les pointes, dans 90% des cas on aurait dit que j'avais déjà le cheveu sale, gras et plat. Aujourd'hui, c'est bien différent. Et après quelques errances capillaires, je crois que j'ai à peu près trouvé ma nouvelle routine.



Déjà, je suis passée sur des soins capillaires d'été, hyper protecteurs, réparateurs (shampoing et après-shampooing de la gamme Phyto-Plage). J'ai continué à faire des bains d'huile une fois par semaine (avec l'huile qui me tombe sous la main - je vous ai mis sur les photos du Hei Poa et du Phyto Huile Suprême pour faire joli mais en réalité, là tout de suite, je suis en train de recycler une huile alimentaire type Isio 4 Bio qui a un peu ranci - au lieu de la jeter, autant en faire profiter mes cheveux // attention cependant à ne pas recycler les huiles rances sur la peau car elles peuvent être pro-oxydantes, mais sur la fibre capillaire "morte", ce n'est pas très grave, sauf si vous tenez vraiment à votre fausse couleur que ça peut éventuellement affadir et encore, tout cela est très théorique...), et j'ai ajouté une "crème de jour" sans rinçage (plus précisément en ce moment le Sérum Pointes PhytoKératine que je ne mets d'ailleurs pas que sur les pointes mais sur les 2/3 des longueurs), que parfois même j'applique entre deux shampooings tellement la fibre a tout bu en une seule journée (dingue !!). Et pour espacer un maximum les shampooings (éviter d'en faire tous les jours comme j'en aurais spontanément envie), je spraye de temps en temps sur les racines un shampooing sec, d'ailleurs je vais bientôt vous écrire un post Batiste Brunette (la version "brondette n'existe pas) versus le nouveau Klorane Teinte Naturelle.

Au niveau de la routine hebdomadaire, ça donne cela (ou à peu près, je ne suis pas psychorigide, je sais aussi écouter - enfin regarder et toucher mes cheveux au quotidien pour évaluer ce dont ils ont vraiment besoin) :

LE LUNDI
Bain d'huile
Shampooing x2
Après-Shampooing ou masque
Crème sans rinçage sur les 2/3 des longueurs

LE MARDI
Rien
Ou parfois de la crème sans rinçage sur les pointes

LE MERCREDI
Shampooing sec

LE JEUDI
Après-shampooing (méthode "low poo")

LE VENDREDI
Shampooing sec
Et parfois de la crème sans rinçage sur les pointes

LE SAMEDI
Shampooing
Après-Shampooing
Crème sans rinçage sur les 2/3 des longueurs

LE DIMANCHE 
Rien
Ou parfois de la crème sans rinçage sur les pointes

LE LUNDI
Rebelotte



Pour l'instant, ce layering me réussit pas mal. Mes cheveux se portent mieux que quand je vous les avais montrés lors de mon passage à ma bronditude (j'ai encore un peu honte d'avoir posté cette photo de cheveux de paille, mais bon, il fait assumer dans la vie).

Last but not least, mes cheveux bronds méritaient une petite coupe. Ça ne leur était pas arrivé depuis 6 mois. Les pointes étaient abimée, pas fourchues, mais très sèches, appauvries, elles faisaient pitié quoi. Je ne suis pas faite pour avoir les cheveux très longs, ils sont trop fins.

Je suis passée entre les mains d'une coiffeuse plutôt douée au salon Lucie Saint Clair (le tout premier, là où la Grande Dame de la coiffure officiait - elle habitait juste au-dessus - 4, avenue Pierre 1er de Serbie dans le 16ème à Paris -- salon qui d'ailleurs vient de se refaire une beauté), et vous allez voir qu'ils ont l'air d'aller tout de suite beaucoup mieux (... enfin la photo au mobile ne les valorise pas trop, mais faites-moi confiance) !


Bon, j'ai essayé de refaire chez moi les chouettes ondulations au lisseur, en vain, je ne comprends pas comment la coiffeuse a fait - Virginie, toi qui sais, tu me donneras une leçon un jour ?

Voilà pour mes nouveaux cheveux et ma nouvelle routine associée. Vous connaissiez le layering capillaire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 14 octobre 2014

SERIAL TESTERS #6 ✰ SPECIAL MAKEUP ✰ : BENEFIT, MUFE, TOO FACED, URBAN DECAY, BARE MINERALS

Comme promis, voici un Serial Testers spécial maquillage, avec les retours d'expérience de Clarisse, Anne, Marjorie (de Little Miss Beauty) et moi-même sur le fameux Push-Up Liner de Benefit, la dernière palette de fard à paupières Too Faced, les crayons cultes 24/7 de Urban Decay, un mi-rouge à lèvre mi-gloss de chez Bare Minerals et un mascara ultra-waterproof Make Up For Ever.

le liner
They're Real 
Push-Up Liner
de BENEFIT

 

Sophie : Ah. Vous avez dû en entendre parler de celui-là. Il a fait du bruit. Et les avis sont partagés. Vous savez pourquoi ? Je crois savoir pourquoi. Parce que c'est un liner pour les nulles. Si vous savez déjà parfaitement appliquer un liner classique, vous ne lui trouverez pas grand intérêt - à part une tenue maousse costaud. Si vous avez mon niveau de maîtrise de l'eyeliner, proche de celui de la mer, le Push-Up Liner vous intéressera peut-être. Parce que c'est un intermédiaire entre un crayon à yeux type khôl (facile à appliquer car on peut estomper les loupés) et un eyeliner liquide (plus intense et de meilleur tenue)
Il demande quand même un petit entraînement pour bien l'appliquer, ne rêvons pas. Il faut d'abord tourner le bout du stylo (clic clic) pour faire sortir un peu de matière via un micro-trou au milieu de l'embout en silicone biseauté, déposer cette matière sur le dos de la main, ensuite la prélever avec l'embout et bien "essuyer" l'embout pour qu'il n'y ait pas trop de matière dessus (comme on ferait avec un pinceau fin pour prélever de la gouache - sinon gare aux paquets), puis l'appliquer sur le ras des cils, de-l'extérieur-vers-l'intérieur-s'il-vous-plaît-pour-limiter-les-ratés-de-la-virgule. Si c'est un peu raté (ça sera raté les premières fois, obligé), vous avez le temps de repasser dessus, d'estomper un peu... Mais pas trop de temps non plus, attention, ce n'est pas un crayon khôl. Et une fois qu'il a séché (1 minute, disons), il est super intense et tient vachement bien. Il ne vous reste plus qu'à démaquiller votre main (vous allez voir comment ça tient bien, même après 1 minute... ;)). 
EDIT : et sinon, comme on me le fait remarquer en commentaire, on gâche pas mal de produit à chaque fois avec cette technique de pose sur la main, mais c'est impossible de faire autrement, sinon vous aurez un gros pâté sur la paupière... Au final je trouve l'approche intéressante pour les nulles (pour le combo ebout silicone / texture de liner mi-khôl mi-eyeliner) mais encore "perfectionable".
★★★

Et voilà le travail !

(notez mon aisance absolue à faire des auto-portraits de qualité pour vous montrer un résultat makeup :p)


la palette FAP
Cat Eyes
de TOO FACED


Marjorie : Premièrement tu ne peux pas passer à côté du packaging très graouuuuu, moi je suis assez fan parce que ce n’est pas tristou du tout ! A l’intérieur : 9 fards, 6 couleurs dont 3 que tu peux porter en effet mouillé aussi et 3 touches lumières. Ce sont les 3 FAP (fards à paupières) les plus foncés que tu peux porter en effet mouillé. En plus un petit guide qui te propose 3 looks : jour, classique et tendance. Pour ma part je ne me suis pas trop fiée à ces looks j’ai un peu mixé.
★★★★


Pour arriver à mon look ci-dessus, étape par étape :
1 – Primer potion en base sur toute la paupière puis j’ai déposé le Tiger’s Eye sur toute la paupière mobile avec un pinceau plat, là c’était un Sigma. Cette couleur est ma préférée de la palette car elle est ultra lumineuse.
2 – Avec mon estompeur 217 de Mac, j’ai déposé le Leopard dans le coin externe et j’ai flouté en remontant dans la banane.
3 – J’ai fait un trait au liner noir avec le liner Yves Rocher.
4 – Avec un petit pinceau plat j’ai déposé le Pussy Cat au dessus de mon liner.
5 – Avec un pinceau biseauté, j’ai déposé le Leopard sous l’oeil et le Tiger’s Eye dans le coin interne.
6 – Avec mon crayon khôl noir Clarins, j’ai fait l’intérieur de l’oeil.
7 – Sous le sourcil, avec un pinceau plat j’ai mis le Meow en touche lumière.
8 – Une bonne couche de mascara Volume Vertige d’Yves Rocher.



les crayons yeux
Glide On 24/7
de URBAN DECAY


Sophie : Je les ai intégrés depuis un moment dans ma routine beauté. Je les applique surtout sur la muqueuse intérieure de l'oeil pour donner un peu de couleur à mon regard en 5 secondes top chrono sans risque de me louper en tentant un trait sur la paupière. Le violet, "Empire", est relativement discret, idéal pour changer sans en avoir l'air du noir, du gris, du marron, bref de toutes ces couleurs un peu dure ou ternes. Le bleu canard est plus pop, couleur lagon, je l'ai surtout appliqué cet été. Facilité d'application et bonne tenue, jolies teintes... et en plus je crois qu'il vont me durer quelques années...
★★★★

le gloss
Marvelous Moxie
de BARE MINERALS


Clarisse : Aaah ! Le gloss parfait. Pas collant mais avec de la tenue, brillant mais pas seulement car sa couleur rosée tient bien, une odeur de menthe rafraîchissante au lieu de la sempiternelle odeur de fraise Tagada.
★★

(et moi je vous avais donné mon avis ici, avis qui rejoint celui de Clarisse car c'est un de mes gloss-rouges-à-lèvres préférés !)

le mascara
Aqua Smoky Lash
de MAKE UP FOR EVER


Anne : Très beau packaging, mais j'ai été trompée par le liseré bleu qui m'a fait croire que c'était un mascara waterpoof bleu...en réalité il faut retourner le mascara pour voir écrit "black", mais on n'y pense pas. C'est dommage. Il sépare bien les cils, par contre n'est pas du tout volumateur, ne me fait de beaux cils fournis, mais plutôt des fins cils un peu plus gainés.J'en ai mis un peu partout en l'appliquant, je pense que la brosse ne me convenait pas. Il est vraiment waterproof et ne coule pas. Se démaquille bien avec une lotion spécial waterproof. Au final je ne suis pas trop enchantée par le produit que je ne trouve pas assez volumateur.

Sophie : J'ai la version bleue (en photo). Mais pas de panique, c'est plutôt un noir bleuté, très beau d'ailleurs, relativement discret - sauf quand vous êtes en plein soleil (ceci dit, si vous l'achetez, c'est que vous souhaitez du bleu, non ?). Il sépare bien les cils, est plus allongeant que volumisant, et tient parfaitement. Un petit défaut quand même : il a tendance à faire des paquets... ayez la main légère et essuyez la brosse régulièrement. Pour un effet un peu plus light, vous pouvez appliquer un mascara noir puis ce mascara de couleur par-dessus mais juste sur les extrémités des cils.
★★

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 13 octobre 2014

BOURJOIS QUITTE LA CAPITALE...

Bourjois, cette marque que l'on adore toutes tellement elle nous ressemble, parce qu'elle ne se prend pas au sérieux, parce qu'elle est impertinente, pleine de vie, indépendante, pointue, chic mais sans prétention (tout nous, quoi)...

  
Bourjois, cette Grande Dame qui fête ses 151 ans...

Bourjois, qui depuis presque toujours partageait ses équipes avec Chanel, sa grande petite sœur un peu plus classe - ou plus snob, selon les goûts...


Bourjois, tellement parisienne !
(bon, ok, banlieusarde si on est tâtillon sur la localisation de son siège et son usine)

Bourjois...

...nous lâche pour l'Amérique !


Plus précisément, Chanel est prêt à l'échanger contre une part dans le capital du groupe américain Coty (groupe fondé il y a bien longtemps par un français, François Coty, entre parenthèses).

Je vous copie-colle un extrait d'un article des Echos qui l'explique bien mieux que moi (parce que perso, les fusions-acquisitions... -_-).


"Virage historique pour Chanel. Le groupe de luxe est entré mardi en négociations exclusives avec l’américain Coty pour lui céder sa marque de cosmétiques Bourjois, en échange d’une entrée à son capital à hauteur de 4,2 %. Coty a proposé à Chanel 15 millions de ses propres actions, ce qui valorise Bourjois à environ 240 millions de dollars (190 millions d’euros).
Pour Chanel, c’est la fin d’une très longue histoire. Bourjois était entré dans son giron il y a plus d’un siècle : Ernest Wertheimer, l’homme qui multiplia la fortune du groupe Chanel en engageant la diversification dans la parfumerie et les cosmétiques, avait racheté l’entreprise en 1898, avant de lui donner un élan international. Aujourd’hui implanté dans une cinquantaine de pays, Bourjois fabrique des produits de maquillage, des gels douche, des déodorants et des parfums. En France, la marque occupe la troisième place du marché du maquillage vendu dans la grande distribution, derrière les marques GemeyMaybelline et L’Oréal Paris, selon le magazine « CosmétiqueMag ». L’image grand public du groupe est restée « très “mass market” », loin de l’univers très luxe de Chanel, explique François Arpels, directeur général de la banque Bryan Garnier, cité par l’AFP.
Pour Coty, qui commercialise en majorité des parfums, la marque constitue une prise de choix qui renforce sa force de frappe dans les cosmétiques. « Nous nous réjouissons d’avoir la marque Bourjois dans notre portefeuille de produits de beauté, et d’accueillir Chanel en tant qu’actionnaire de Coty », a déclaré Bart Becht, le patron de Coty, cité dans un communiqué.
Fondé en 1904 par le parfumeur français François Coty, le groupe Coty fabrique des parfums sous licence pour Chloé, Calvin Klein ou encore Marc Jacobs, et détient également les cosmétiques Rimmel, les vernis à ongles OPI. Passé dans les années 1960 sous la coupe de Pfizer, le parfumeur a pour principal actionnaire le holding John A. Benckiser de la richissime famille austro-allemande Reimann, également propriétaire du groupe de café D.E Master Blenders ou du chausseur de luxe Jimmy Choo.
Entré en Bourse en juin 2013, le groupe américain réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 4,6 milliards de dollars et nourrit des ambitions de géant mondial du cosmétique. Clin d’œil de l’histoire, le célèbre « nez » français François Coty a un temps œuvré pour Chanel, avant de lancer son affaire et d’émigrer aux Etats-Unis.
Chanel choisit « le très sélectif »
Avec cette cession, le message est clair de la part du groupe de luxe. « La famille Wertheimer et Chanel veulent se concentrer sur le très sélectif », estime l’analyste de Bryan Garnier. Deuxième marque au monde du secteur du luxe derrière Louis Vuitton, Chanel, non coté en Bourse, a réalisé un chiffre d’affaires de 6,3 milliards de dollars en 2012 (4,75 milliards d’euros), selon le magazine « Challenges ». Détenu par Alain et Gérard Wertheimer, les descendants d’Ernest Wertheimer, le groupe est l’un des acteurs de luxe les plus rentables au monde."


Voilà. 

Juste pour vous dire que je suis triste. 

C'est un peu de notre culture, de notre Patrimoine qui s'en va.

#snif

 (un petit aperçu de la collec' Noël 2014 pour se consoler)
(comme par hasard y'a encore une Tour Eiffel)

Bon, allez, il faut rester positif (comment elle dit, déjà, Laurie ?). Ca, c'est Bourjois qui le clame, et ils ont raison :


Rendez-vous sur Hellocoton !