mardi 17 mars 2015

"DIADERMINE, LA MARQUE PREFEREE DES FRANCAISES"

Je l'ai évoqué sur Twitter ce matin, mais ça m'amuse trop pour passer déjà à autre chose, donc on va jouer à un petit jeu ensemble si vous le voulez bien.

Je regardais Télématin (je suis une française moyenne, je prends mon petit dèj devant la tévé entre France 2 et les chaînes d'information), quand, pendant la coupure pub, j'entends "Diadermine, la marque préférée des françaises.".


J'avais déjà entendu ça d'une oreille distraite il y a quelques jours, je m'étais dit mais non, tu as mal compris. Et bien SI. J'avais bien compris. Diadermine se targue d'être la marque préférée des françaises.

Non mais oh ???

C'est pas un peu tiré par les cheveux, ça ?

Je n'ai pas fait attention aux possibles mentions restrictives en astérisque sur l'écran (probablement n'ont-ils fait cette étude que sur les marques de beauté, voire de soin, en grande surface... l'ont-ils précisé ?), mais entre nous, même au-delà de ça, qui peut y croire ?

Je vous mets pour info l’extrait d'une petite étude indépendante sur les marques préférées des français. 


Pour la beauté, en grande surface, Diadermine n'arrive même pas dans le Top 10 (notons tout de même parce que j'ai un esprit rigoureux hérité de ma formation d'ingénieur qu'ici on parle de français tous sexes confondus). Donc "marque préférée des françaises", tous secteurs et catégories produits confondus comme peut être comprise la revendication publicitaire, laissez-moi rire...

Il y a d'autres études sur les marques cosmétiques préférées des français en parapharmacie ou en sélectif, ou sur les enseignes préférées des français (Yves Rocher arrive en tête devant L'Occitane de mémoire), vous pouvez vous amuser à les retrouver, mais celle ci-dessus concerne pour la catégorie beauté la grande consommation, c'est pour cela que je l'ai choisie comme illustration.

Donc, premièrement, j'aimerais bien connaître les modalités de l'étude Diadermine : j'imagine déjà qu'ils ont cherché à connaître la marque COSMETIQUE, voire même DE SOIN COSMETIQUE, en GRANDE SURFACE, préférée des français, mais je suppose qu'il y a d'autres critères exclusifs ("parmi telles ou telles marques"... ? "Chez les femmes CSP- entre 35 et 45 ans ?") car - je n'ai absolument rien contre Diadermine, mais expliquez-moi comment des marques icôniques comme Nivea ou Mixa (pour citer les plus proches de Diadermine en terme de positionnement) se retrouveraient après Diadermine.

Deuxièmement, cette histoire me donne envie de faire un sondage sur les marques de beauté préférées des lecteurs de (dé)maquillages (blog préféré des français - *parmi les blogs beauté parisiens dont le nom commence par D), pour voir si vous aussi votre marque préférée en grande surface est bien Diadermine, et puis élargissons tant qu'on y est, je vous ai mis d'autres petites questions sur d'autres secteurs de distribution.

SURTOUT répondez bien objectivement. Vous pouvez tout à fait répondre Diadermine. Et sinon je ne cite aucune marque pour ne pas vous influencer, on va faire un sondage d'opinion spontanée.
Donc si vous le voulez bien, et je vous remercie d'avance, le sondage est par ici.

Je vous donnerai les résultats dans une dizaine de jours. ;)


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 12 mars 2015

CELLE QUI AVAIT ENFIN FAIT DU TRI SUR SON BLOG...

Je suis très fière de moi. Pardon : TRES fière. Ça n'est pourtant pas un sentiment que je ressens souvent. Non pas que rien ne me donne l'occasion de le ressentir, et puis j'ai un très bon ego, rassurez-vous ;), mais parce que la "fierté" n'est pas dans mes gènes, je crois. Quand on fait les choses normalement - c'est à dire avec application et sincérité, et que le succès est à la clé, c'en est juste une conséquence logique. Pas de quoi être fier. Ceci dit, si je ne suis jamais ou rarement "fière" de moi, je suis très souvent (très) fière de mes proches... Bon. Bref, sortons vite de cette introspection inattendue qui me dévie du sujet de cet article.


Je suis FIERE de moi, donc.

ENFIN, enfin, j'ai pris le temps d'entreprendre une tache (ingrate) à laquelle je pense depuis des années : faire le tri des articles "intéressants" de ce blog, ceux qui sont plus de l'ordre du décryptage, de la "pédagogie" (ça fait très prétentieux tout ça, pardon), que de l'ordre de l'actualité à un instant T ou du "regardez mon vernis comme il est trop beau".

J'y pense parce que j'ai abordé des sujets "de fond" dès la création du blog, il y a 6 ans, et à cette époque, peu d'entre vous étaient là pour me lire. Je ne vais pas réécrire le même article sur le même sujet, ça ne m'intéresse pas, sauf si j'ai des choses à ajouter, parce que j'en apprends tous les jours, parce que le monde de la cosméto évolue vite, ou que j'ai changé de vision sur un point (ce qui arrive très rarement en réalité :p), et je ne vais pas non plus vous écrire des posts-souvenirs avec juste des liens vers ces articles (enfin je l'ai déjà fait deux ou trois fois, mais en les écrivant je me disais justement que ça aurait été plus pertinent de les regrouper en rubriques).

J'y pense aussi parce que quand je parle de mon blog à quelqu'un que je viens de rencontrer, je le décris toujours comme le regard "détendu" et accessible d'une pro sur le monde de la beauté, avec (notamment) décryptages scientifiques et marketing, sauf que je me sens toujours obligée d'ajouter, et surtout quand c'est un autre pro auquel je m'adresse, "oui, bon, enfin ça dépend, parfois je parle de trucs futiles pas très intéressants, mais si vous fouillez un peu..." et je m'arrête là, car c'est mission impossible de "fouiller" par mots clés ou dates de publications pour trouver les posts "intéressants" sur ce blog.

Donc, voilà.

J'ai construit plusieurs rubriques, auxquelles vous aurez accès sous la bannière du blog, qui regroupent les articles qui me semblent les plus pertinents à lire. J'avais déjà créé il y a un moment déjà (parce que c'était facile et assez rapide) celles sur les Interviews de Pros et mes tests Instituts et Spas, et voici donc la suite :
Bien évidemment j'ai forcément oublié quelques articles dans ces rubriques (j'en ai écrit plus de 900 depuis 2009 !), donc si vous avez bonne mémoire et vous souvenez de certains d'entre eux qui pourraient entrer dans ces catégories, dites-le moi.

Il me reste encore des articles à trier, certains plus scientifiques (les études, par exemple), d'autres très marketing / communication (et là il y en a beaucoup, ça me prendra un peu de temps de les répertorier), d'autres que j'ai envie de remettre en avant juste parce qu'ils sont rigolos (souvent liés à de la communication de marques, d'ailleurs), je m'y attèlerai un peu plus tard.

J'espère que ces nouvelles rubriques pratiques vous plairont !

.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 5 mars 2015

MON MASSAGE TUI NA "DETOX"

Vous le savez, j'aime beaucoup les massages chinois sans chichi, avec une dimension plus thérapeutique que relaxante - le deuxième effet étant quoi qu'il en soit forcément une conséquence du premier. Parmi les salons de massage asiatiques réputés de la Capitale, j'avais beaucoup entendu parler et très envie d'essayer La Maison du Tui Na.
 


C'est chose faite !

Il y a 3 adresses à Paris dont une - alléluia - dans le centre / est Parisien, pas trop loin de chez moi, je peux y aller à pieds (... enfin, pour être tout à fait honnête, dans 2 jours, je déménage, et à pieds ça fera un peu loin) (mais c'est déjà ça, parce que les autres salons de massage chinois que j'apprécie sont plutôt dans le Far Far West parisien ou le Grand Nord de Paname). Il y a aussi une adresse à Lyon (ce qui fera plaisir à certaines d’entre vous, je le sais).

J'ai testé le "massage détox", une spécialité de la Maison, axée notamment (évidemment) sur le massage du ventre.

Autant vous dire que j'y allais un peu tendue quand même car je déteste qu'on me masse le ventre.

Et bien figurez-vous que ça n'a pas été désagréable. Comme quoi, il faut juste bien connaître l'anatomie, appuyer où il faut comme il faut, et tout roule....

Ensuite, la masseuse s'est attaquée à mes bras. Je ne suis pas hyper fan du massage des bras et des mains, en général on vous fait ça histoire de patienter pendant une pause de masque, par exemple, et ça n'a aucun intérêt. Et bien là, c'était vraiment bien !

Le reste du corps n'était pas en reste, bien sûr, j'ai eu le droit à un massage en règle de la nuque, des épaules, de la tête (rapidement), du dos, des jambes, jusqu'aux pieds...

Je vous mets le pitch complet du massage, si ça vous intéresse :


J'ai remarqué que la masseuse n'avait pas réalisé exactement les mêmes manœuvres à droite et à gauche du corps. Soit elle était tête en l'air, soit elle s'est adaptée à ce qu'elle sentait sous ses doigts... J'ai envie de pencher pour la 2ème option, c'est le principe du Tui Na : ok, on suit un protocole précis car on est quand même en France dans un salon à visée avant tout relaxante (c'est comme cela qu'est vu le massage pour la plupart des français, je suppose), mais on maîtrise les bases de la Médecine Traditionnelle Chinoise, et on s'adapte quand même un minimum aux tensions et autres blocages que l'on perçoit.

Quand elle m'a accueillie, la masseuse semblait épuisée, un peu malade (je ressens fortement tout cela quand on me touche, je ne suis pas sûre que vous l'auriez ressenti, vous), j'ai donc eu un petit moment d'inquiétude les premières secondes en me demandant si elle allait pouvoir quand même "s'impliquer" vraiment dans le soin. Mais ouf, elle a été parfaite, malgré tout, avec des gestes précis et profonds, comme si elle était en pleine forme, et je l'ai trouvée du coup très professionnelle. 

Le soir, bien évidemment, j'ai dormi comme un bébé. Et, croyez-moi ou non, j'avais des courbatures le lendemain !!! Même au niveau du ventre, comme si j'avais fait des abdos ! (ce qui relève de l'impossible). Bon, des courbatures légères qui n'ont pas duré, rassurez-vous. Mais cela prouve que les muscles ont bien été stimulés. Et sans douleur, précisons-le, parce que parfois, les chinoises, aïe aïe aïe...

Un petit bémol à cette super expérience : il n'y a pas de miroir dans la cabine pour une remise en beauté après le massage. On ne sait pas à quoi on ressemble, on peut avoir le cheveu fou ou le mascara qui coule... Ce n'est pas bien compliqué à installer, je pense que ma parole sera entendue... :)

Les tarifs sont abordables pour cette qualité de soin, et cette qualité de lieu : 60€ d'heure de massage Tui Na, 90€ l'heure et demie. 70€ l'heure pour mon massage détox.

Vous l'avez compris : je vous conseille vraiment La Maison du Tui Na, je la place au même niveau que le Spa Lanqi, ce qui en font mes deux massages chinois préférés de Paris !


La Maison du Tui na
17 rue Saint Gilles - 75003 paris

 (d'autres tests de massages ici)

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 2 mars 2015

CRASH TEST : LA DECOLORATION A DOMICILE AVEC COLOURB4

J'ai reçu il y a quelques temps un produit que j'avais vraiment envie de tester pour vérifier par moi-même ce qu'il en était, tout en n'ayant aucune envie de le tester car ce qu'il apporte ne m'intéresse pas du tout : ColourB4.


Colour B4 est une décoloration maison pour cheveux colorés dont les revendications sont très fortes : gommer toute trace de coloration, retrouver sa couleur d'origine, et en plus en douceur - "sans ammoniaque ni peroxyde".

Alors moi vous le savez, je suis très contente de mon brond-broux pas totalement naturel actuel, donc je ne souhaitais pas tester ce produit apparemment miraculeux. Il a fallu que je trouve un autre cobaye.

Figurez-vous que ma mère, qui a des cheveux blancs depuis quelques années déjà, et les colore sous la pression de ses filles qui ne souhaitent pas la voir prendre de l'âge, a décidé il y a quelques semaine de stopper toute coloration et assumer ses cheveux blancs. Ou gris - on ne sait pas encore, ce sera la surprise.

Sauf que, quand vous partez d'une couleur artificielle châtain clair et que vous vous laissez pousser les cheveux sans plus toucher à leur teinte, les racines sont blanches et le résultat, pour quelques mois, pas forcément harmonieux.

Quoique. Ca peut donner un certain style... ;)

(regardez Agnès Varda...)

Bon, ce n'est pas le style de ma mère, qui n'est pas très punk inside.

Du coup, je lui ai demandé si elle voulait bien me servir de testeuse, ce qui en soit est plus risqué que quand je lui demande de tester la dernière crème anti-âge Weleda, et, parce qu'on ne peut rien refuser à ses enfant, elle a dit oui.

Elle a trouvé le mode d'emploi assez contraignant, mais pas trop non plus, mais quand même un peu long - notamment le rinçage "d'au moins 5 minutes" (ce qui n'est pas très écologique, par ailleurs, a-t-elle souligné), et contrairement à plein de personnes ayant déjà essayé ColourB4, elle n'a pas trouvé que ça sentait l'oeuf pourri.

Par contre, elle n'a pas été satisfaite du résultat. Elle m'a même appelée, un peu inquiète, me disant que la couleur avait mal tourné et qu'elle allait vite se rendre chez le coiffeur pour couper un peu tout ça.

Voici le avant / après.

(bon, sur le avant il y a une petite nuance verte, je ne sais pas pourquoi, évidemment ce n'était pas le cas en vrai)

Personnellement, j'ai été rassurée quand je l'ai vue après, parce que contrairement à elle je ne trouve pas cela catastrophique. Les cheveux châtains sont devenus plus blonds, un blond un peu inhabituel, certes, mais du coup il y a moins de contraste entre les racines naturelles et les pointes, donc moi j'ai plutôt envie de valider l'effet du produit. Au moins en partie.

D'autant plus que pour une décoloration sur cheveux blancs, il faut prendre la version EXTRA, et moi j'ai reçu la version NORMALE, donc pas forcément la plus adaptée pour le cas particulier d'un passage aux cheveux blancs. Et puis ma mère m'a dit je crois que pour les cheveux blancs, justement, il fallait réitérer l'opération une deuxième fois (c'est écrit quelque part sur la très très longue notice que je n'ai pas eu le courage de parcourir).

Voilà pour ce crash test. On va dire résultat mitigé, mais conditions extrêmes, aussi.

Vous avez testé, vous ? Vous en avez pensé quoi ?

(en avant-première chez Monoprix,
3 versions, à un peu moins de 15€)
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 27 février 2015

BEBE N'AURA PAS MA PEAU !

Aujourd'hui, je laisse la parole à mon amie Clémence, maman d'une petite Léane de quelques mois, qui a bien voulu me servir de #SerialTesteuse pendant sa grossesse. :)

~♥~♥~♥~~~~♥~♥~♥~

2014, grand bouleversement, un bébé arrive ! Un mélange de bonheur et d’appréhension, un flot d’émotions, un saut dans le monde des adultes (bah oui, tant que tu n’as que ta petite personne à s’occuper, tu restes un grand enfant je trouve !)

Bref, une année intense pour moi et pour… ma peau (et un peu le papa aussi ;-)) ! La pauvre a été mise à rude épreuve avec ce flot d’hormones mais aussi (et surtout) avec ce bidon qui n’a cessé de s’arrondir.


Pendant le premier trimestre, j’ai jeté mon dévolu sur l’huile sèche La Surdouée d’Omum.

Cette marque m’avait tapée dans l’œil suite à une rencontre lors d’un salon pro. Dédiée à la femme enceinte, son concept est simple et bienveillant et son design doux, féminin et cocon.

Sa compo est 100% d’origine naturelle, un mélange de 10 huiles végétales, une pointe d’aloe vera et un peu d’antioxydant pour éviter le rancissement des huiles.

Je l’ai appliquée (à peu près ^^) consciencieusement tous les soirs sur le ventre, les cuisses et la poitrine. Le parfum est divin, il ne s’agit pas d’un parfum ajouté mais de l’odeur naturelle de l’huile d’amandons de prune, un petit air de frangipane, gourmand mais pas écœurant. L’huile pénètre facilement, sans laisser de fini gras, la peau est plus souple, bien nourrie et délicatement parfumée.

Bref, un vrai plaisir ce produit !

Deux bémols : le pack (un flacon pompe en alu) qui finit par être un peu grassouille car il y a toujours une goutte qui dégouline de la pompe ; et le prix : 37,90€ les 100ml, c’est assez onéreux mais c’était un coup de cœur donc j’avoue ne pas avoir regardé à la dépense…
.



Pour la suite, j’ai eu la chance de me voir offrir l’Huile de Soin Vergetures d’Elancyl et Phytolastil Gel de Lierac.

J’ai utilisé ces 2 produits pendant les 2 autres trimestres puis encore 3 semaines après l’accouchement selon le rituel suivant : le matin le gel pour pouvoir m’habiller rapidement et ne pas risquer de mettre des traces d’huile sur mes vêtements, et le soir l’huile car c’est aussi le moment où on peut prendre le temps de se masser plus longuement.

Le gel m’a agréablement surpris. Je m’attendais à une texture collante et pelucheuse à l’application. Que nenni ! C’est frais, ça s’étale bien, pénètre très rapidement pour disparaître totalement sans résidu sur la peau. Et hop, on peut sauter aussitôt dans ses fringues !

Côté compo, on n’est pas dans du naturel hein, carbomer, silicone… mais c’est ce qu’il faut pour une texture si fine. L’action ici est obtenue grâce à l’association de 3 extraits végétaux : alchémille, lierre et prêle. Pas de parfum, bref un produit parfaitement discret.




Et l’huile alors ? Côté compo, c’est un mélange simple de triglycérides et de 4 huiles végétales (carthame, onagre, cameline et olive) avec des antioxydants.

Mon premier souci avec ce produit, c’est le pack, un joli flacon pompe en plastique transparent, jusqu’ici tout va bien. Mais la pompe est trop « violente » ! Elle expulse l’huile brutalement et ça saute un peu partout. Résultat : un pantalon taché de gras ! Mais je ne voulais pas reléguer le produit au placard pour autant alors pour la suite, j’ai pshitté l’huile dans ma main bien fermée autour de la pompe (qui devient pour le coup rapidement grasse…). Côté odeur, ça sent l’huile, genre Isio 4 quoi, donc assez neutre. A l’application, l’huile glisse très bien sur la peau et est rapidement « bue » mais on note quand même un fini un peu gras que je ne trouvais pas avec l’huile Omum.

Le 2ème souci sur ce produit, et pas des moindres, c’est l’odeur qui a imprégné toutes mes nuisettes : ça sent la FRITE !!!! C’est horrible, à la fin de ma grossesse j’ai dû jeter 2 nuisettes car malgré plusieurs lavages, l’odeur persistait fortement. Et je continue à la sentir sur les fringues que je n’ai pas eu le cœur de jeter…

Bref, une déception !



Alors là, si je vous laisse comme ça, vous allez me dire « nan mais oh, on a lu tout ton pavé de blabla alors on voudrait bien savoir si tu es devenue zèbre ! ».

Quel suspense…

Au cours de ma grossesse, j’ai eu le temps de penser à tout ce qui allait changer dans ma vie, mais aussi dans mon corps : prise de poids, modification de la poitrine (en plus ou en moins !), vergetures… Et je me suis préparée à sacrifier (non sans nostalgie) tout ça sur l’autel de la maternité (oh que c’est beau !). Les vergetures seraient mes tatouages à moi, témoins du miracle de la vie que mon corps a accueilli. Je m’étais faite à l’idée d’abandonner les maillots de bain 2 pièces (après tout, y’a des 1 pièces super sympa, j’adore les formes un peu rétro !). 


Mais quel suspense…

Et bien non ! Pas la moindre petite vergeture à l’horizon, ni sur le ventre, ni sur les cuisses. Je vous entends déjà : « oh la veinarde ! » et de vous ruer sur internet pour commander les mêmes produits. Oui, je me trouve chanceuse et non, je ne peux vous garantir la même efficacité à rituel similaire ; parce qu’on est toutes différentes, et que toutes les grossesses sont différentes aussi. A ma décharge, je n’ai pris que 9 kg, tout dans le bidon, et pas de rétention d’eau, ça joue aussi toussa !

Pour vraiment savoir si les produits anti-vergetures y sont pour quelque chose, j’aurai pu faire comme les vrais tests de pro, ne traiter que la moitié du corps et comparer à la fin les 2 zones. NON MAIS OH, ça va pas là, je n’allais pas risquer d’être un demi-zèbre pour la science !

Au delà de la chance, je pense que ces produits ont réellement contribué à maintenir ma peau suffisamment élastique pour supporter la déformation sans dommages.

Autre avantage de ce rituel, le massage avec une huile m’a permis de mieux apprivoiser mon corps qui changeait de jour en jour, et d’envelopper de caresses le petit être que je couvais. Un moment de détente et de bonheur partagé régulièrement avec Monsieur Papa.


J’ai eu aussi la chance de pouvoir tester le Lait jambes lourdes de Clarins.

Ayant ce problème régulièrement en période de chaleur, je redoutais que la grossesse n’accentue le phénomène. Mais vu le magnifiiiiique été 2014 que nous avons eu en Ile de France, mes gambettes ont été relativement épargnées. Je ne me suis servie de ce lait qu’à 3 reprises mais on s’est tout de suite bien entendu lui, M. Papa et moi !

Mais que vient faire M. Papa ici me direz-vous ? Et bien, symptôme étonnant de la grossesse : vos bras raccourcissent (je vous rassure, tout redevient normal après l’accouchement) ! Et donc, ne pouvant atteindre facilement mes mollets, c’est M. Papa qui me massait.

Alors, ça sent bien les huiles essentielles, perso j’adore mais c’est souvent tout oui ou tout non avec cette odeur forte et caractéristique. La texture, très légère, pénètre rapidement et assouplit bien la peau. Et le point essentiel, l’effet frais tant attendu, est bien là. Il met 30 secondes à se faire sentir et alors là, c’est l’extase des gambettes ! Et en plus, ça dure un temps fou (comparé à d’autres produits similaires que j’ai pu tester), environ une demi-heure de fraîcheur, le pied (la jambe ?) total !

En plus, le flacon est très élégant, tout en rondeur avec un effet soft-touch. Bref, j’adopte ce produit, il est parfait !


 
Un grand merci à So d’avoir contribué à la sauvegarde de ma peau de bébé !

~♥~♥~♥~~~~♥~♥~♥~

Merci à toi Clémence, parenthèse addict comme moi (est-ce contagieux ?), d'avoir accepté de jouer le jeu, et on attend les témoignages d'autres (futures) mamans en commentaires sur les produits qu'elles conseillent ou pas... :)


Rendez-vous sur Hellocoton !