lundi 11 juin 2018

LA LISTE INCI POUR LES NULS #1 GENERALITES

Je profite d’un trajet Paris-Nord / Bruxelles Midi / Rotterdam / Amersfoort (ma vie est fantastique) pour entamer une petite série d’articles sur le décryptage des listes d’ingrédients cosmétiques. Pas de panique, je vais essayer de faire clair, concis et astucieux (!) pour vous aider à mieux les comprendre et éviter leurs nombreux pièges. 


Vous connaissez peut-être déjà les bases, car de nombreux blogs les ont déjà exposés, avec +/- de justesse ou d’exhaustivité. Reprenons-les ensemble. 

1/ Les noms des ingrédients sont indiqués en langage universel : INCI pour les cosmétiques vendus en Union Européenne, CTFA pour ceux vendus aux Etats-Unis, et en général un mélange des deux quand les produits sont vendus un peu partout dans le monde. C’est une règle obligatoire dans ces pays-là, tout le monde doit s’y soumettre, en toute transparence. 

En revanche, on n’indique pas les % (ce serait quand même le comble, tout le monde pourrait copier tout le monde !) et il y a une exception : on n’est pas obligé (et d’ailleurs on ne le fait jamais) de détailler la composition des parfums (par parfums, j’entends aussi les parfums des crèmes et maquillages), on écrit « parfum » en INCI et « fragrance » en CTFA. 

2/ Les ingrédients naturels ou d’origine végétale sont souvent en latin (pour la dénomination INCI) (c’est en fait leur classification botanique) et/ou en anglais (dénomination CTFA). En CTFA, on précise aussi la forme (huile, extrait, poudre,…) et la partie de la plante dont il est extrait (graine, fleur…) - le tout en américain, bien sûr. 

Exemple : Simmondsia chinensis, Jojoba seed oil, Simmondsia chinensis (jojoba) seed oil, 3 manières d’indiquer l’huile de jojoba. 

Mais quand ce sont des molécules précises extraites ou dérivées du naturel (pas un extrait « total » végétal comprenant de multiples molécules comme les huiles végétales, huiles essentielles et divers extraits de plantes), elles sont la plupart du temps indiquées sous leur nom chimique (chimique ne veut pas dire synthétique, ni d’ailleurs irritant ou toxique) ou un équivalent spécifique INCI / CTFA quand le nom chimique est trop compliqué, et parfois en anglais s’il s’agit d’une molécule « commune » (exemple : coco glucoside, hyaluronic acid, escin, bisabolol, sodium chloride, chitosan, kaolin...). 

Nous reviendrons sur les moyens de repérer les ingrédients naturels dans un article dédié. 
Test pour voir si vous avez bien suivi : quelle(s) dénomination(s) réglementairement correcte(s) parmi les 3 précédentes pour l’ingrédient huile de jojoba si j’achète mon produit cosmétique en Italie ?
3/ Les substances de synthèse sont indiquées par leur dénomination chimique ou un équivalent plus court lorsque ce sont des molécules à rallonge, en version anglaise (exemples : isononyl isononanoate, methylparabène pour 4-hydroxybenzoate de méthyle, citric acid, acetyl hexapeptide-1…).

Nous reviendrons aussi sur ce point, notamment pour voir comment déceler les silicones (il ne suffit pas de chasser les terminaisons en -one, il y a des « faux-amis) ou les molécules « plastiques ». 

4/ Les ingrédients sont classés par ordre décroissant jusqu’à 1% et sous 1%, les fabricants peuvent les inscrire dans l’ordre qu’ils souhaitent (personnellement, j’aime bien jouer avec cette exception à la règle mais tous ne le font pas). 

Nous y reviendrons plus tard également, avec des astuces simples pour évaluer les doses des ingrédients, puisque nombre d’entre vous aimeraient avoir une idée des concentrations en molécules polémiques (y a-t-il plutôt 30% ou 3% de silicones ?), en ingrédients d’origine naturelle et/ou en actifs (et d’ailleurs, est-ce forcément mieux d’avoir 30% d’actifs que 3% pour que le produit soit efficace ? il y a un piège mais vous le savez déjà si vous avez lu mon article sur les peptides). 

5/ Il y a beaucoup de faux-amis. Des ingrédients qui semblent hyper toxiques ou irritants alors que non (comprenant notamment les mots « acides » ou « alcohol »), des ingrédients avec la même dénomination INCI qui peuvent être à la fois d’origine naturelle ou synthétique (comment faire la différence ?), des ingrédients animaux qui cachent bien leur jeu, des ingrédients qui portent mal leur nom (par exemple « castor oil » ne signifie pas « huile de castor », vous le saviez, j’espère !)...

Je prévois également un article dédié sur le sujet, on va bien rigoler. 

Voilà pour le programme, j’espère qu’il vous plait, j’oublie peut-être des points qui me reviendront plus tard ou que vous me soufflerez en commentaire, j'espère n'avoir pas écrit de coquille car je fais tout cela de tête, et sur ce je vous laisse, j’arrive à Rotterdam !

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 commentaires:

  1. C'est bien clair, en fait, mais une fois dans le magasin, il faut une super-loupe, tellement c'est écrit petit la plupart du temps ! Ne trouvez-vous pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est bien d'accord et légalement cela devrait être lisible - après il n'y a pas de règles précises mais ça doit être lisible et ça ne l'est pas toujours, même avec des bons yeux !

      Supprimer
  2. Bonne idée cet article et les futurs (même pour moi qui suis un peu dedans). Tu peux aussi faire un petit chapitre "allergènes" ;-)
    Bon voyage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée. Ravie de te revoir par ici. Si tu as des idées à me suggérer pour les allergènes, tu t'y connais certainement mieux que moi ;).

      Supprimer
    2. Comme ça, là tout de suite, je n'ai pas trop d'idées, mais tu pourras me demander si tu veux des infos.

      Supprimer
  3. J'ai hâte de lire la suite, on est tellement perdu avec tous ces ingrédients et même si tu en as parlé plusieurs fois dans d'autres articles, c'est bien d'avoir une piqûre de rappel. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai évoqué le sujet à plusieurs reprises mais je vais l'aborder différemment, ça fera une piqûre de rappel ou ue piqûre tout court pour ceux qui n'ont jamais lu les articles précédents et de toutes façons je vais ajouter des infos / astuces que je n'ai jamais données. :)

      Supprimer
  4. Hello,
    je me permets de te demander : es-tu sûre que INCI = Europe ? Pour moi INCI = nom attribué par le PCPC donc = USA, et Europe = CosIng...
    Hâte de lire la suite des articles :-)
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cosing c'est la base de donnée européenne des ingrédients COSMÉTIQUES.L'INCI c'est l'international nomenclature of cosmetic ingredients, c'est une façon de présenter le nom des ingrédients. En Europe réglementairement la liste d'ingrédients doit être sous format INCI.

      Supprimer
  5. Je n'ai qu'une chose à dire: Youpi! Même si tu as déjà abordé la plupart de ces points vite fait dans l'un ou l'autre article, je me réjouis de découvrir tout cela en détail! Bon voyage!

    RépondreSupprimer
  6. Folle de compo; j'attends la suite avec impatience. Très intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que tu seras encore plus forte en décryptage de compo après ça - et probablement te rendras-tu compte que tu commettais quelques erreurs (sauf si tu es super super forte - ce qui n'est pas impossible !!)

      Supprimer
  7. Rhoh ouiiiii j'attends ça avec impatience !!

    et donc à la question posée, je dirais qu'en Italie on mettrait l'huile de jojoba sous son nom latin donc "Simmondsia chinensis" ? mais serait accepté Simmondsia chinensis (jojoba) seed oil car on retrouve quand même la partie latine ?

    purée j'aurais du faire latin finalement ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne réponse. :)
      En général on trouve un mix de latin et anglais.

      Supprimer
  8. Super article! Merci beaucoup!!! J'attend la suite avec impatience .

    RépondreSupprimer
  9. J attends la suite !!! Moi qui vis a Amsterdam je me demande ce que Tu fais a Amersfoort ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déplacement pro, c'est le siège Europe de la marque de soin américaine Paula's Choice sur laquelle je bosse pour le lancement en France. :)

      Supprimer
    2. Super série en perspective! Depuis le livre de Rita Stiens je fais attention à la composition des produits, ce qui permet souvent de faire des achats plus "éclairés".
      Quant à la venue des produits Paula's Choice en France, quelle bonne nouvelle ! D'ailleurs il y un dictionnaire des ingrédients bien pratique sur le site de la marque ainsi que plusieurs articles très intéressants :)

      Supprimer
    3. J'espère que je ne vais pas vous faire attendre trop longtemps pour la suite, c'est compliqué en ce moment avec mon bébé sans moyen de garde... Et puis après c'est les vacances et je ne publie pas en vacances, ou très rarement.

      Supprimer
  10. Je vous lis depuis longtemps et vous alimentez votre blog de manière vraiment intelligente et respectueuse de vos lectrices ! Sonia Selaire vous cite d'ailleurs en exemple ! Un grand bravo et mille mercis

    RépondreSupprimer
  11. Très interessant comme article j'ai partager sur ma page une actualité qui parle de anna pursglove je t'invite à t'informé sur elle! c'est édifiant !!il faut se démaquillé !!

    RépondreSupprimer