mardi 22 janvier 2013

BY KILIAN : LES PARFUMS DEFENDUS

Je suis une quiche en parfums. Je n'ai aucune culture en la matière, je ne saurais même pas reconnaître un Chanel n°5, je préfère les parfums doux un peu "mainstream" comme ceux de Kenzo, Jean-Paul Gaultier ou Lolita Lempika et quand on me présente un parfum "de créateur" - vous savez, ces parfums à forte personnalité, fort prix et fort petite distribution, j'ai presque toujours un mouvement de recul genre "Mais QUI peut bien porter ça ?".

Enfin, ça c'était avant.

Avant de découvir By Kilian.

By Killian, c'est une gamme de parfums de caractère créée par Kilian Hennessy (héritier de la famille des fameux Cognac - ça doit le saoûler qu'on le rappelle à chaque fois, comme tous les fils et filles de, mais bon, c'est pour vous situer le bonhomme, vous dire qu'il baigne dans le bon goût et les arômes depuis sa plus tendre enfance, et puis il a aussi de solides formations et expériences dans le parfum, ce n'est pas juste un fils de ou un people en vogue qui s'amuse à se lancer dans le parfum parce que c'est fun, bon pour l'égo et que ça peut rapporter gros - fermer la parenthèse).



La dernière collection de By Killian s'appelle In The Garden of Good and Evil, et elle est composée de 3 fragrances évoquant le fruit défendu.

Les notes fruitées sont souvent boudées par les Créateurs, notamment parce qu'il y en a jusqu'à l'overdose en parfumerie de masse. Et aussi parce que c'est difficile de créer un parfum fruité qui ait de la classe, de la profondeur. Qui ne fasse pas "gel douche".

C'est pour cela bien sûr que Kilian s'est lancé dans cette aventure du fruit défendu. Comme un défi. Ca aurait été trop simple, sinon. 

Et franchement... c'est réussi.

C'est la première fois je crois que j'apprécie vraiment des parfums "alternatifs". Ils ont cette douceur que j'aime, mais avec un je ne sais quoi qui leur donne beaucoup de caractère. On peut vraiment parler de notes de tête, de coeur, de fond, on les distingue toutes - ou presque, et ça en devient un exercice intellectuel intéressant.

Voici la description olfactive de ces 3 fragrances par la marque (je ne m'essaierais pas à le faire moi-même pour les raisons évoquées dans le premier paragraphe de ce post...).


GOOD GIRL GONE BAD
"Le parfum s'ouvre sur la fraîcheur virginale des pétales de Jasmin Sambac et la douceur abricotée de l'Osmanthus de Chine. Faussement sages, les fleurs se désinhibent et assument enfin leur tempérament bipolaire et décadent ! La Rose de Mai exhale ses ardeurs miellées. La Tubéreuse d'Inde se met à nu et exhibe sa rondeur lactée, quand l'animalité narcotique du Narcisse d'Egypte surgit, incontrôlable et délicieusement obsédante. Pour contenir cette opulence débordante, Cèdre de Virginie et Vétiver de Tahiti tentent d'affirmer leur caractère dominant sans jamais réussir à la dompter complètement."

CITY OF SIN

"Un parfum comme lieu de tentation extrême où chaque moment se prête au jeu des rencontres et des séductions impromptues. La fragrance s'ouvre sur une explosion d'épices : Cannelle du Laos, Cumin, Baies Roses et Cardamome du Guatemala. Puis le parfum évolue sur un coeur d'Abricots et de Prunes caramélisés tenus en respect par l'Absolu de Rose turque. Enfin les vapeurs d'Encens de Somalie et de Santal d'Australie amènent une profondeur soutenue par le Cèdre d'Atlas, le Cèdre du Texas et le Patchouli d'Indonésie."

FORBIDDEN GAMES

"Véritable quintessence de la tentation, ce parfum est un nectar de fruits interdits aux mortels. La fragrance s'ouvre sur une pâte de fruits – Pomme, Pêche, Prune – piquée de Cannelle de Laos. Puis le parfum évolue sur un coeur floral luxuriant – Rose de Turquie, Géranium d'Egypte et Jasmin Sambac – avant de s'évanouir sur une sucrerie envoûtante – Vanille de Madagascar, Miel de Laos et Résinoïde d'Opopanax."

Mon préféré est le Good Girl Gone Bad. Ca sent bon l'abricot. Mais l'abricot classe, donc, vous avez compris. Et les deux autres sont très sympas aussi. Vraiment.


J'aime les flacons de ces parfums, la simplicité du volume, les côtés blanc mat gravés. Et un peu moins leur écrin (... en fait, pas du tout leur écrin, mais chacun ses goûts). Et le prix... Les belles choses ont un prix, dit-on. On est dans les très très belles choses, ici. 195 € les 50 ml. Kilian nous dit qu'il ne fait pas tant de marge dessus, et je veux bien le croire : les matières premières sont nobles, le flacon est très quali, l'écrin doit coûter très cher... 

Dis, Kilian, tu ne veux pas nous faire un Good Girl Gone Bad en 30 ml dans un flacon tout simple sans écrin, à, disons... 50 € ? Que je puisse l'acheter.

Merci, Kilian.


Rendez-vous sur Hellocoton !

22 commentaires:

  1. Oh tu m'as donné envie de découvrir ces senteurs.

    Mais clairement moi non plus je ne mettrais pas 200 euros dans un parfum. Même si je suis bien consciente du travail que peut demander sa confection.

    Mais où pourrait-on humer ces doux élixirs défendus?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici : http://www.bykilian.com/en/shop/
      Sinon Printemps Haussmann et dans une dizaine d'autres points de vente en France mais je ne sais pas où, je me renseigne auprès de l'attachée de presse et te dis ça.

      Supprimer
    2. Les PDV :
      Le Printemps Haussmann Paris
      Le Bon Marché Paris
      Parfumerie Victor Hugo Paris
      Nose Paris
      Sens Unique Paris
      Taïzo Cannes
      La Mûre Favorite Lyon
      Parfumerie de Megève Megève
      Eleven Monte Carlo Monaco
      Robertson Reims

      Supprimer
  2. Moi, qui suis adepte des senteurs fruitées, ça me plairait à coup sûr, mais je pense que ce genre de parfums s'adresse à des bourses bien remplies ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ça sent telllllement bon...........

      Supprimer
  3. Oh comme ça me donne envie ! J'aime déjà les parfums de niche pour leurs odeurs pas communes justement, mais je les trouve souvent un peu difficiles à porter, notamment en période estivale.
    Du coup une alternative douceur/niche me séduit tout particulièrement. En revanche, si le prix me parait justifié, mon porte-monnaie n'est pas à la hauteur en ce moment :). Moi aussi je veux bien un 30ml un poil moins cher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va faire une pétition pour le 30 ml sans étui ! ;)

      Supprimer
  4. Ah c'est sûre que ça doit le saouler!!!

    Ok je sors!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mouahahahah, très drôle (bon ok, il a fallu que je lise 2 fois pour comprendre l'humour, ça doit être la fatigue du soir ^_^ )

      Supprimer
    2. Je ne l'avais pas fait exprès au départ, je l'ai vu en l'écrivant et j'ai failli ajouter du coup un "(haha)" juste après "saoûler", et je me suis dis que j'allais saoûler moi-même mes lecteurs avec ça donc je me suis abstenue ;).
      De toutes façons vous êtes tous tellement intelligents que je n'avais pas besoin d'insister pour que vous saisissiez le truc. Bon, à part Waffo, quoi !! :P

      Supprimer
  5. Les descriptions me donnent envie de manger des pâtes de fruits (des bonnes hein!!) ok, c'est pas le but de l'article, je suis vilaine:-) Ceci dit j'aimerais bien sentir ces parfums et craquer pour l'un d'eux....MAIS...car il y a un mais: 195 euros pour 50ml!!!! je suis persuadée que ce n'est pas le coût du parfum mais bien plutôt de l'affreux packaging (c'est le serpent de la tentation, le truc doré sur l'écrin??? ) je veux bien, comme toi, acheter juste un flacon simplissime avec moins de ml à 50: banco, je prends!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est intéressant ce que tu dis car les fragrances ont effectivement ce côté un peu "pate de fruit", "fruit confit".
      Oui, c'est le serpent d'Adam et Evè....

      Supprimer
  6. Encore un point commun, je suis plutôt parfum mainstream aussi (j'ai porté Flower de Kenzo pendant au moins 5 ans d'affilée :D ). Je reste néanmoins toujours dubitative devant les descriptions olfactives des parfums (en plus, comme ça évolue sur la peau, ce n'est juste pas possible de savoir comment ça va tourner sur soi !).
    Mais effectivement, une p'tite version moins chère (et sans écrin moche ;p ), ça pourrait le faire si ça sent bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas sur ma peau, ces 3 parfums évoluent très bien !!

      Supprimer
  7. Comme toi, mon préféré reste God Girl Gone bad, facile à porter, fruité sans être sirupeux (et pourtant, je ne suis ni fruités, ni fleuris, ni Mainstream, ouch!). En revanche, je trouve que Forbidden Games, très intéressant au demeurant, est probablement le plus difficile à s'approprier, notamment pour un nez non averti. L'opopanax, ça envoie il faut dire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais là tu m'as perdue avec ton Opopanax.

      Supprimer
  8. Pas fan des étuis et, oui, c'est clairement cher. Maintenant, sur un coup de coeur... Tes descriptions m'ont sérieusement donné envie d'en savoir plus, mais à ce prix-là, vaut mieux pouvoir le tester avant :s

    RépondreSupprimer
  9. Ça donne clairement envie, mais vraiment hors budget quand même, c'est bien dommage!

    RépondreSupprimer
  10. Le mien coûte 90$ les 10ml et 220$ les 30ml (Carnival Wax The collection of Five Pearl perfume oil), il est sous forme de roll-on alors avec mes 10ml je fais deux ans (vu comme ça, 45$ de budget annuel c'est plutôt honnête) et tant mieux parce que depuis que j'ai essayé plusieurs parfums de la marque, je ne supporte plus les autres qui me donnent juste l'impression d'être entrée dans une parfumerie et d'avoir tout essayé xD

    RépondreSupprimer
  11. Très belle création en effet !

    Pour info, il existe maintenant le vaporisateur de voyage, 4 x 7,5 ml, soit 30 ml, à 115€ avec un joli vapo qui reprend les moulures blanches sur le côté du flacon de 50 ml ;)

    http://www.bykilian.com/fr/home.php#!/nouveaute/vaporisateurdevoyageinthegardenofgoodandevil/cat_91

    RépondreSupprimer