mercredi 31 octobre 2012

L'AFFAIRE DE LA CREME AU POULET CURRY

Il y a quelques mois, parmi les dizaines de dossiers de presse que je reçois chaque semaine, j'ai été interpelée par celui d'une toute nouvelle marque, avec de très jolis visuels, une jolie présentation, quelque chose qui sortait un peu de l'ordinaire.

Cette marque s'appelle Kaliom.

(quelques visuels Kaliom : c'est beau, non ?)

J'ai mis le dossier de côté, puis, emportée par le quotidien, je l'ai oublié....

Jusqu'à ce que je tombe sur un billet d'une blogueuse qui avait testé l'une des crèmes Kaliom et qui avait mis en titre "La crème qui sentait le poulet au curry" ou quelque chose dans le genre.

Evidemment, ça m'a fait rire, et je me suis demandé ce que pouvait sentir réellement une telle crème.

J'ai eu la réponse il y a quelques jours.

J'étais à la journée presse de BBP Communication, où les marques représentées par l'agence exposent leurs nouveautés, et j'aperçois le stand Kaliom. Le créateur étant en grande discussion avec des journalistes, je prélève discrètement un pot, je l'ouvre, je mets le nez dessus, et là.... Ca sent le poulet au curry !!!

Mais vraiment. Le poulet au curry. Définitivement.

Est-ce que ça m'a gênée ?

Et bien pas tant que ça.

Parce que j'étais prévenue, déjà. Et puis surtout parce que j'ai vite compris que le positionnement de la marque était sur l'ayurveda, mais pas l'ayurveda marketisé, le vrai, avec des concentrés d'huiles essentielles ayurvédiques qui sentent parfois fort, jusqu'à parfois oui, une impression de "poulet au curry" (enfin, juste une crème, les autres c'est plus de l'aromathérapie classique un peu épicée), avec des formules assez "brutes", tant en texture qu'en couleur (du beige foncé dû aux tanins des plantes).

Bref, Kaliom est une marque qui ne peut pas plaire à tout le monde. 


D'ailleurs, elle déplaira probablement à la plupart d'entre vous, même aux adeptes du Bio qui sont habitués au "nouveau Bio", celui qui propose des textures, parfums et couleurs proches de ceux de la cosmétique conventionnelle.

Par contre, elle plaira fortement aux "bio-traditionnel-addicts", à ceux qui achètent leurs légumes chez de petits producteurs, ceux qui sont dans un trip décroissance, ceux qui aiment Weleda et Dr Hauchka. Car Kaliom, c'est du remède cosmétique "vrai", sans fioriture, qui assume le côté un peu roots de ses produits. Des bio-traditionnel-addicts qui ne sentiront pas comme moi "le poulet au curry" mais telle ou telle huile essentielle ou macération de plante.

Sauf que...

Les emballages, les noms des produits et les visuels sont tellement glam, tellement raffinés, féminins, doux, poétiques...... que l'on est forcément surpris quand on en découvre le contenu. Allez voir leur site web. Quel contraste !

D'un point de vue marketing, on dirait que contenant et le contenu (ou le fond et la forme) ne s'adressent pas aux mêmes cibles et donc forcément, les deux cibles sont déstabilisées : la cible "bio-traditionnel-addict" n'ira peut-être pas spontanément vers ce type de packs "trop travaillés" même si le contenu lui plairait (d'autant plus que les prix sont assez élevés, 62€ la crème), et la cible "cosméto-sensorielle-addict" sera  au contraire probablement très attirée par l'emballage et fera une drôle de tête en découvrant les crèmes à l'intérieur.


Personnellement, je me classe plutôt dans les "cosméto-sensorielle-addicts". Mais j'ai relevé le défi d'essayer une des crèmes Kaliom pendant 2 semaines, pas celle au curry, une qui s'apelle Premières Lueurs. Verdict : le parfum (également très fort mais pas dans le domaine olfactif de la cuisine) s'atténue assez vite (ouf), la texture n'est pas hyper raffinée mais ça ne me dérange pas plus que ça (par contre, vous avez intérêt à ne pas trop vous agiter le temps qu'elle pénètre - genre 10 minutes, sinon, transpiration du visage garantie sous la couche de crème bien occlusive !) et je vois vraiment une différence avant / après. Ma peau est plus rebondie, parfaitement hydratée, plutôt lisse et lumineuse, bref, comme si je l'avais mise sur pause pendant ces quelques jours et qu'elle m'en remerciait.

Sur ce, je vais faire un grand écart et entamer mes soins Kenzoki (hiiiiiiiii !!).

Et j'aimerais bien avoir votre avis sur la question : ça vous dérangerait d'utiliser une crème maronnasse qui sent fort les huiles essentielles, voire le poulet au curry, si vous avez l'assurance de faire du bien à votre peau et à la Planète ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 30 octobre 2012

LE TOP DU TOP CHEZ "THE TOPS" !

Les idées les plus simples sont souvent les meilleures. Et celle dont je vais vous parler m'a plutôt séduite, en tous cas suffisament pour que j'accepte de participer à l'aventure.

Avez-vous déjà été totalement perdu - voire passablement agacé - en cherchant une paire de baskets, une crème pour le corps, un pull en cachemire ou un bon vin sur un site marchand généraliste ? Comment évaluer tout seul derrière son écran quelle sera le meilleur produit parmi les 187 proposés (ok, j'exagère, parmi les 116 proposés) ? Comment choisir un produit sans risque de déception à réception ?

Certes, il y a quelques indications qui peuvent vous orienter : la foi que vous pouvez avoir en certaines marques, (et parfois) les notes données par les Internautes... Mais encore ? Et comment en particulier avoir un avis éclairé sur les marques "de niche", qui parfois sont beaucoup plus inventives et qualitatives que les grandes marques, mais sur lesquelles on trouve peu d'avis ?

Quand on n'est pas un super pro de la catégorie de produits en question, on hésite, on met un produit dans son panier, puis on en trouve un qui a l'air mieux, on le remplace, et puis un troisième, zut, comment choisir, ah et puis finalement si c'était le premier qui me conviendrait le mieux, celui sur lequel j'ai instinctivement flashé, rhalala, je commence à paniquer, au secours !!!

C'est le fameux syndrôme de l'indécision, symbole de notre société de sur-consommation, où l'on a finalement beaucoup trop de choix (et de tentations).

Qui n'en a pas déjà souffert parmi vous, sincèrement ? ;)

Il y a peut-être une solution pour orienter les indécis. Une solution parmi d'autres. Ce ne serait pas mal si vous aviez pour chaque catégorie de produits des experts qui pourraient agir comme des "filtres" en présélectionnant pour vous les produits qu'ils ont personnellement testés et approuvés, ceux pour lesquels ils s'engageraient les yeux fermés, non ?

Et bien c'est justement l'idée (toute bête) de TheTops : un site marchand sur lequel chaque produit a été expertisé et validé par des spécialistes avant sa mise en ligne.



Le site vient tout juste d'être lancé et pour l'instant, il n'y a que 3 catégories (cuisine + design + mode & beauté), mais il y en aura d'autres très prochainement, et beaucoup plus de produits par catégorie à terme.

Quelques experts : Franck Sorbier (trop classe !!), créateur de talent, pour la mode, Nathalie Nguyen, finaliste de Master Chef 2, et Chef Martial, meilleur Ouvrier de France, pour la cuisine, Sylvie Coudray, coiffeuse de stars, pour la beauté (je ne vous les cite pas tous, vous les retrouverez ici, et il y en aura bientôt d'autres)........

.........  Et votre serviteuse (oui, moi !!!), pour la beauté également.

Quand TheTops m'a contactée pour me proposer de faire partie de son équipe d'expert, j'ai été plutôt intéressée, mais d'abord méfiante (vont-ils m'obliger à "recommander" des produits que je n'apprécie pas, ou que des produits ultra-chers... ? Où est l'arnaque ??). Quand j'ai ensuite vu que contractuellement, je choisis les produits de beauté et bien-être que je souhaite sans aucune contrainte (à part celle d'en proposer au minimum 2 par mois et d'écrire quelques lignes sur le pourquoi du comment je les recommande), que je peux donc faire découvrir aux abonnés TheTops uniquement des produits en lesquels je crois vraiment... Je n'ai pu qu'accepter cette proposition qui quelque part est un prolongement de ce que je fais sur ce blog, avec la même liberté.

J'ai déjà fait ma liste de recos jusqu'à fin 2012 (j'avais l'impression de faire une liste au Père Noël !!), que TheTops mettra en ligne au fur et à mesure.

Voici mes premières recommandations, des soins cosmétiques que vous connaissez déjà probablement, car j'en ai déjà parlé sur ce blog : le Baume de Absolution, la BB Crème d'Erborian, la gamme capillaire Aménaïde, les gels-douche Britanie, la Gelée Polysensorielle de Pomarium, la crème Nuit de Codage.

 
(que du bon, comme vous pouvez le constater ! :))

Pour la suite, j'ai essayé de faire des choix pour tous les goûts : du bio, du high-tech, du glamour, du plus basique, du maquillage, de l'hygiène, du soin visage, du soin corps, du capillaire... piochés essentiellement chez les marques dites "alternatives" ou "de niche". Attendez-vous à quelques bonnes surprises. :)

Et FYI ("for your information"), voici (en vrac) quelques produits proposés par d'autres experts sur TheTops.

 
 
 
 

Ah, j'oubliais. Un détail important. Quand vous vous inscrivez sur TheTops, c'est un peu comme sur Facebook avec le principe des fanpages : vous "likez" les experts qui vous intéressent, ceux dont vous vous sentez proches, qui vous inspirent confiance (il y en a plusieurs par catégorie), et vous êtes automatiquement au courant de leur actualité, de leurs nouvelles recommandations.

Si vous souhaitez me suivre sur TheTops (bien sûr que vous le souhaitez !!), c'est par ici.

Et pour suivre l'intégralité des actualités de TheTops sur Facebook, c'est par .

Alors, le concept vous plaît ? Dites-moi ce que vous en pensez en commentaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 29 octobre 2012

LE LUNDI, C'EST...

[pub Bourjois]

Bonne semaine à tous !
 .
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 23 octobre 2012

ZOU BISOUS BISOUS

Kicéki s'est amusée à faire sa blogueuse beauté avec passage en revue photographique-s'il-vous-plaît de 4 rouges à lèvres incontournables de l'automne 2012 ?

C'est Bibi !! Eh oui.

Ce n'est pas dans mes habitudes, et je sais qu'il y a des blogueuses bien plus douées et légitimes que moi pour faire ça, mais m'en fiche, me suis vraiment bien marrée.

(toute seule avec mon ami Nikkon CoolPix, celui qui va sous l'eau jusque 10 mètres, j'ai testé cet été en snorkeling, ça marche, j'ai des jolies photos de poissons clown.......... mais là je m'égare, perdon)

Rouge à Lèvres Crème Ruby Red de CK One.


Decisive Ready to Rock de Lush.
  
Laque de Rouge RD607 de Shiseido.


RougeVelours Haute Tenue n°310 de Burberry.


 De gauche à droite : Lush, Shiseido, CK One, Burberry.


Et on se quitte en musique - une séquence de Mad Men qui a fait un peu de buzz il y a quelques mois...



(Vous avez la chanson dans la tête maintenant ? Ne me remerciez pas :))

Alors, tentées par l'un ou l'autre de ces rouges à lèvres, les filles ?
(bon, les garçons ont le droit de donner leur avis aussi, nous avons une grande ouverture d'esprit par ici)

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 22 octobre 2012

LE RELOOKING DE SVR

SVR, vous connaissez ? Probablement pas si vous ne mettez jamais les pieds au rayon cosméto des pharmacies, peut-être si un dermatologue vous a conseillé une de leurs crèmes ou que vous êtes un passionné ou un pro de la cosméto.

SVR, c'est une marque au positionnement dermatologique, qui ne fait pas vraiment de pub - c'est pour cela que la plupart d'entre vous dû répondre "non" à ma première question, assez sérieuse, et jusqu'ici pas très fun. Les produits sont là pour traiter un problème de peau, pas pour rigoler.

Mais récemment, la marque (qui a de grosses ambitions et est en pleine croissance) a amorcé un nouveau virage au niveau du design de ses packs, pour apporter plus de "cosméticité", de clarté et de visibilité en linéaire à ses produits.

Voici deux des gammes SVR avant.


Voici une sélection de produits après.



Et la petite vidéo institutionnelle qui vous explique pourquoi SVR deviendra un incontournable de la cosméto de demain (à partir de la 2ème minute, la Directrice Marketing vous dit comment ils comptent "réveiller" la marque grâce au nouveau design).


Alors, vous trouvez le relooking réussi ? Vous préférez l'avant ou l'après ? C'est plus clair ? Ca vous donne plus envie d'essayer ? J'attends vos impressions en commentaire !


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 18 octobre 2012

"CRACRAS" CONTRE "DECAPÉS" : QUI A RAISON ?

Il paraît qu'un français sur cinq zappe la douche quotidienne.

Plus précisémment, selon un récent Sondage BVA :
  • 68 % se douchent au moins une fois par jour
  • dont 11,5 % plusieurs fois par jour
  • 20 % ne se douchent pas tous les jours 
  • 3,5 % se douchent une fois par semaine
Mais aussi :
  • 21 % se lavent les mains 10 fois par jour
  • 12,5 % ne se lavent pas toujours les mains en sortant des toilettes
  • 20 % ne le font pas avant de se mettre à table
  • 55 % ne le font pas après avoir pris les transports en commun
  • 87 % se lavent les mains avant de faire la cuisine
Pour avoir déjà entre-aperçu il y a quelques mois sur la blogosphère des débats sur la fréquence des lavages, je sais d'avance que la plupart d'entre vous sont choqués par "un tel manque d'hygiène" et que certains peuvent même devenir très virulents envers ceux qui ne se douchent pas tous les jours.

Au risque de vous étonner, moi ce n'est pas la fréquence de la douche qui me choque dans ce sondage, c'est celle du lavage des mains.

Pourquoi ? Parce que j'ai suivi lors des mes études des cours de microbiologie et que j'ai appris quelques informations essentielles qui ont changé ma vision de l'hygiène.

J'y ai appris que chaque douche et chaque lavage de main altère - voire élimine - momentanément le film protecteur en surface de la peau (je parle de "vrais" lavages avec savon, gel-douche ou gel antiseptique, pas de simples rinçages à l'eau).

Ce film protecteur cutané est constitué de sébum et de sueur (joli mélange d'eau, urée, triglycérides, acides gras, minéraux... quoi "beurk" ?? ;)) et de "bonnes bactéries" (oui, ça existe) dont le but est de protéger la peau, de garantir sa "fonction barrière" : s'assurer qu'elle soit bien souple, hydratée, au bon pH, avec de bonnes défenses immunaitaires, "imperméable" aux susbtances toxiques et aux méchantes bactéries (les "saprophytes", et voilà, vous avez un nouveau mot à placer pour briller dans les dîners).


Il faut, si mes souvenirs sont bons, environ 2 heures pour que ce film hydroprotecteur se reconstitue après un lavage, et probablement un peu plus pour que la population de bonnes bactéries se remette de ce bactéricide (de 30 minutes à 3-4 heures selon l'intensité du décapage).


Donc si vous vous lavez les mains souvent et intensément en pensant que vous allez mieux vous protéger, erreur !! Surtout si vous utilisez ces fameux gels hydro-alcooliques très à la mode. Si vous vous lavez les mains plus de 10 fois par jour, votre film hydrolipidique est en permanence altéré, sauf durant votre sommeil.

A contrario, si vous ne vous lavez pas suffisament les mains, c'est la porte ouverte à toutes les infections puisque les mains en sont les principaux vecteurs ! 

Il faut un juste milieu. 

Et il n'est pas évident à trouver...


Pour vous donner une idée, il FAUT ABSOLUMENT se laver les mains après être allé au toilettes ou avant de cuisiner ou manger (je ne vous raconterai pas les anecdotes que nous contait la prof de microbio, mais croyez-moi, les risques sont parfois plus graves que de choper de simples gastros), mais aussi après un voyage en transport en commun (c'est là que vous chopperez le plus de trucs) ou dans tous lieu public (école, hôpital, supermarc...). Ou après une activité salissante type jardinage, bien sûr, mais là, ça va de soi.

Si j'en crois les chiffres du sondage, certains français ont vraiment des efforts à faire côté lavage de mains, et ça me dégoûte d'imaginer que je serre la main à 12,5 % de gens qui n'ont pas nettoyé leurs mains en sortant des toilettes... (enfin juste s'ils ont fait la grosse commission, car - sauf si on est malade d'en bas - l'urine est stérile, donc c'est moins grave)

Mais attention, il ne faut pas non plus tomber dans l'hygiénisme extrême, ce n'est pas bon du tout du tout pour la peau, qui deviendra sensible, très sèche (donc moche), plus perméable aux infections. On se lave trop de nos jours, et ce ne sont pas les dermatos qui me contrediront.


Pour l'hygiène corporelle, ce qui est important, c'est de laver quotidiennement les "zones à risque" (aisselles, pieds, parties génitales, mains évidemment et visage), ne serait-ce que pour une question de respect de l'autre (... ça pue si ça n'est pas nettoyé tous les jours).
Pour le reste du corps, tous les deux jours, ça suffit en automne / hiver si vous n'avez pas d'activité salissante ou sujette à transpiration et/ou que vous n'habitez pas sous les Tropiques, en alternance avec la fameuse "toilette de chat" où vous ne laverez que les zones pré-citées, et une fois par jour en été - deux grand maximum (si vous faites du sport, qu'il fait particulièrement chaud...) et encore, dans ce cas là prévilégiez une douche sur deux sans savonnage intempestif.
Et pour aider à reconstituer votre film hydrolipidique plus rapidement, je vous conseille d'appliquer après chaque lavage de mains une crème pour les mains, après chaque douche décapante un lait pour le corps. Par contre, ces crèmes n'auront pas d'action sur la reconstitution de la bonne flore bactérienne...


En résumé :
  • Les mains sont les vecteurs principaux des infections, donc il faut les laver plusieurs fois par jour, notamment après avoir été dans des lieux publics à fort passage / concentration / chaleur / humidité (...) dont les méchantes bactéries raffolent ET après avoir été aux toilettes (j'insiste, vraiment) ET avant de faire à manger ou manger.
  • Pour le reste du corps, lavez quotidiennement les "zones à risque" et, au choix, quotidiennement ou une fois sur deux les jambes, bras, ventre, dos... Et on ne se lave deux fois par jour que si c'est vraiment nécessaire.
Et je finis sur une petite note personnelle. Outre le lavage des mains que je pratique comme je l'explique plus haut, rigoureusement mais sans excès, je prends une douche quotidienne mais la plupart du temps, je ne savonne que les "zones à risque", je laisse les résidus de mousse du gel-douche et du shampooing glisser sur le reste du corps, ça suffit, je ne pue pas, je ne suis pas plus malade que les autres, et mes amants ont fait de la douceur de ma peau une légende.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 octobre 2012

ET SI JE VOUS EXPLIQUAIS CE QU'EST UNE *VRAIE* BB CREAM ?

Mon petit doigt me dit que vous aussi, vous êtes passablement lassés (... agacés ?) par la déferlente BB creams. Que vous devenez insensibles aux multiples "Youpiiiiii, la marque X lance une BB !!", que vous êtes interloqués devant les BB transparentes ou les BB gloss, que finalement, vous ne comprenez plus rien à ce phénomène - sont-ce juste des crèmes teintées, ou des produits multifonctions ?, et puis si ce n'est qu'une mode, autant-qu'on-en finisse-tout-de-suite-car-là-ça-devient-gonflant-passons-à-la-suivante.

Je me trompe ?

Probablement pas.


Et c'est dommage. Car la BB cream, au-delà de la simple tendance makeup éphémère qu'elle a parfois l'air d'être, est vraiment un produit différent, avec des spécificités très particulières. Pas une crème teintée. Pas un fond de teint. Pas un gloss.

Et la multiplication de "BB" qui n'en sont pas est en train de TUER la vraie BB.

Je vais donc vous expliquer ce qu'est une BB cream, ce que n'est pas une BB Cream, et comment reconnaître une vraie d'une fausse. Je vais être un peu longue, mais je crois que le sujet le nécessite.


Retour aux origines

La BB cream est un soin / maquillage qui a été inventé pour un profil de consommatrices bien particulier : les Coréennes adeptes à la médecine esthétique (injections de Botox et/ou acide hyaluronique et/ou peeling light...), des interventions "légères" qu'elles pratiquent entre midi et deux, qui n'obligent pas à un arrêt maladie, mais qui laissent quelques bleus et rougeurs qu'il faut masquer pour que les collègues et le mari ne s'en aperçoivent pas. 

(certains disent que l'origine de l'origine est allemande, mais on s'en fiche, ça ne change rien)


La définition

La BB cream, "Blemish Balm" (= baume anti-imperfections), est comme son nom l'indique :
  • Un baume : plus qu'une simple crème, ce baume doit être adapté aux épidermes fragilisés par l'intervention médicale, donc particulièrement hydratant, apaisant, antioxydant, avec un indice de protection solaire de 15 minimum (on est en Corée et le soleil tape). Et un baume est un fluide, pas une poudre ou autre chose.
  • Qui couvre parfaitement les imperfections, ces rougeurs et petits bleus - et par extension les taches et autres irrégularités du teint.

Au-delà de ça, la BB Cream a des caractéristiques optiques (pigments) et galéniques (texture) bien particulières : elle doit être imperceptible une fois appliquée (l'Homme ne réchignera d'ailleurs pas à appliquer une BB cream, j'en connais qui le font, et ils n'ont pas l'air maquillés, non non).
  • Elle contient des pigments "caméléon" : aucun risque de démarcation, la couleur est universelle (ou presque) et se fond dans celle de l'épiderme. C'est pour cela qu'il y a peu de teintes. Une même teinte convient à plusieurs carnations proches. Pour couvrir l'intégralité du spectre des carnations (du teint clair qui tire vers le jaune au teint ébène, en passant par le teint qui tire vers le rose et toutes les nuances du caramel au chocolat), 5-6 teintes de BB creams suffiraient. Ces pigments caméléon se reconnaissent assez facilement : si vous les étalez mal, ils font comme un affreux "masque de cire" gris sur la peau. Il faut vraiment travailler le produit pour qu'il se fonde parfaitement dans l'épiderme.
  • Sa texture zéro matière : pas d'effet poudré comme c'est parfois le cas avec les fonds de teint, pas de résidu brillant, pas de paquets, un peu comme une peau nue mais en mieux. Le secret ? Des silicones volatils, qui "s'évaporent" quelques instants après l'application et laissent sur la peau le même effet imperceptible qu'un collant effet bronzage de Dim - vous voyez ce que je veux dire ? Et une concentration en pigments / poudre bien moindre que dans un fond de teint.
  • Plusieurs fonctions en une : maquillage (elle masque les imperfections et unifie le teint) + soin (elle hydrate + elle apaise + elle a SPF (etc)). Et c'est que le bât blesse. Que les abus de dénomination "BB" apparaissent. Ce n'est pas parce qu'on est multifonctions qu'on est forcément BB.


Les dérivés

Car aujourd'hui, les marketeurs ont détourné la dénomination "BB" en la résumant à "multifonctions". En gros, si j'ai un produit qui fait plusieurs choses à la fois, je l'appelle BB parce que c'est la mode et que c'est vendeur.

NON.

BB ne veut pas dire "Beauty Balm" comme certains essayent de nous expliquer en tentant de diluer sa définition. Ca veut dire "Blemish Balm" et ça doit donc parfaitement camoufler les imperfections. 

Une crème teintée n'est PAS une BB cream. Même si elle est hydratante et anti-âge. Ces crèmes teintées-là n'ont rien de nouveau, elles existent depuis des années, elles n'ont ni la texture, ni les pigments propres aux BB. Ce sont des crèmes teintées.

Un fond de teint compact (poudre pressée) ne peut PAS être une BB cream. Il n'a pas la galénique de la définition de la BB. C'est un fond de teint.

Un fond de teint fluide Bio ne peut PAS être une BB. En tous cas pas à date. Tout simplement parce que les silicones sont interdits en cosmétique Bio. Et il me semble même que les pigments caméléon ne sont pas certifiables non plus. Les BB Bio sont aujourd'hui plutôt des crèmes teintées.
[EDIT : on me dit en commentaire que ces pigments sont acceptés Ecocert et que des alternatives satisfaisantes aux silicones volatils sont aujourd'hui disponibles, je n'ai pas vérifié mais j'ai envie de faire confiance à mes commentatrices, on devrait donc peut-être bientôt avoir sur le marché des "vraies" BB Bio - pour info, j'en ai testé une ou deux dernièrement qui s'en approchent déjà pas mal, tant au niveau pigmentation qu'effet presque "zéro matière"... ça avance, ça avance...] 

Une crème transparente avec des pigments flouteurs d'imperfections n'est PAS une BB cream. Elle ne contient pas les fameux pigments caméléon et ne masque pas parfaitement les aspérités de couleur de la peau. C'est une base de teint. Ou éventuellement une CC cream (mais là, c'est un autre sujet).
Un gloss (celui de Bourjois) ne peuvent PAS être un BB Gloss. Ou un shampooing un "BB Cream Shampoo" (Biguine). Là, on touche le fond.

Attention, je ne dis pas que les produits qui abusent de la dénomination BB ne sont pas de bons produits. Par exemple, moi j'adore la BB-qui-n'en-est-pas-tout-à-fait-une de L'Oréal Paris.

Je dis juste que ces BB machinchoses ne correspondent pas à la définition de la BB cream. Qu'elles surfent sur la tendance pour des raisons purement commerciales, qu'elles brouillent le message, qu'elles tuent peu à peu cette nouvelle catégorie hyper-intéressante de soin / makeup en en faisant un phénomène de foire, une simple tendance qui retombera comme un soufflé dans 2 ou 3 ans, laissant sur le carreau les vraies BB creams.



Comment reconnaître une vraie BB cream ?

  • La BB cream est un fluide (c'est à dire une galénique type crème). Pas une poudre pressée, encore moins de la poudre libre comme j'ai pu voir en Thailande. Et absolument pas un gloss (tiens, on prend les paris : qui va sortir le premier BB shampooing qui ne sera en réalité qu'un  classique "2 en 1" relooké ?).
  • La BB cream est teintée. Pas transparente.
  • La BB cream est non Bio. En tous cas pour le moment.
  • La BB cream contient des silicones volatils (là, c'est un peu compliqué à reconnaître, cherchez par exemple "cyclomethicone" dans la liste d'ingrédients).
  • Quand vous appliquez une BB cream, même en très petite quantité, vous passez forcément par une étape "masque de cire" avec coloration grisâtre et vous avez l'impression que la texture et la couleur ne se fonderont jamais dans votre épiderme. 
  • Puis, en insistant un peu, vous y arrivez, et là, la BB devient imperceptible, tant au niveau couleur (pigments caméléon, zéro démarcation) que texture (pas de paquet, pas d'effet poudré).
  • La BB cream ne sera sur vous probablement pas assez hydratante, malgré ses promesses. Vous aurez besoin de mettre une crème avant. Parce qu'on n'est pas sous un climat tropical en France et qu'on a besoin de plus d'hydratation que les coréennes. 
 
 
Des exemples de vraies BB creams ?

Celles qui sont arrivées directement d'Asie où la catégorie existe depuis un certain nombre d'années et a complètement suplanté les fonds de teint et crèmes teintées classiques.

La BB Crème de Erborian et ses dérivés (Dorée, Light - mais attention, pas le BB Mask), pionnière en France mais qui n'a fait qu'adapter avant tout le monde le phénomène asiatique. Des BB creams dont la texture a été un peu retravaillée (moins couvrante que les asiatiques) et la couleur également (moins jaune, plus rosée).
La BB Cream de Clinique, tout simplement car celle qui a été lancée en France est la même que celle qui existe en Asie depuis quelques années, et qu'il n'y a pas eu (à ce jour, à ma connaissance) de formulation spécifique pour le marché européen (la couleur est correcte sur un teint caucasien, je vous rassure).
La BB Cream de Unt parce que c'est une marque made in Taïwan et qu'ils n'ont développé aucun produit spécifique pour l'Europe (la couleur est correcte sur un teint caucasien également).
Et probablement d'autres, je vous laisse les lister en commentaire maintenant que vous avez tout compris.


Et je ne vous donnerai pas de contre-exemple, je crois que vous pourrez dorénavant faire le diagnostic vous-même, la liste est longue.

Ah si, je voudrais juste revenir sur un produit. Non, deux.


Bonus...

Le premier, c'est Hydreane BB Crème de La Roche Posay. Julia du blog Bazar de Fille nous démontrait ici que c'était à la virgule près la même formule que leur ancienne crème teintée Hydreane, qu'ils auraient juste changé le pack et le nom pour surfer sur la vague BB. Le Directeur Marketing précise en commentaire - et c'est tout à son honneur d'être venu apporter ces précisons, que la texture et les ingrédients actifs sont effectivement les mêmes mais qu'ils ont changé les pigments pour mettre les fameux pigments caméléon dont je vous parlais (La Roche Posay, one point). J'ai testé cette BB cream. Et si je la trouve plutôt très sympa, je suis au regret de vous dire qu'elle n'a pas une texture BB, ni même le fameux effet masque de cire. Disons que c'est une 90% BB. Ce qui est déjà mieux que la plupart de ses collègues.


Le second produit dont je voulais vous toucher un mot, c'est la BB Lessive Dash 2 en 1 (ici). C'est une lessive qui "respecte et adoucit votre linge. Et en plus, elle lave". Ou comment démontrer par l'absurde l'énormité du BB Gloss de Bourjois et par extension les excès de BB naming. Merci Fifi pour la démonstration magistrale teintée d'humour. Tu as un BB Blog, bravo (blog multifonctions : bons plans, infos, tests produits, humour, par contre sans SPF, tu devrais y réfléchir).


Voilà pour le cours de cosmétologie de ce mardi matin. J'ai été longue cette fois (spéciale dédicace à Pure Beauté qui me traite de flemmasse dès que mes billets font moins de 15 lignes), mais ça en valait la peine. Enfin, je l'espère. 

Ces quelques explications vous ont-elles un peu éclairés sur le sujet ? (si vous répondez "non", je démissionne) 


>> A LIRE AUSSI : Qu'est-ce qu'une CC cream <<
_ _ _______________________________ _ _


PS : vous aurez remarqué que je n'ai jamais écrit "BB crème", qui est un nom déposé par la marque Erborian (qui a été bien maline sur ce coup-là), mais "BB cream", la dénominiation de cette catégorie de produit. A bon entendeur...

PS2 :  je le redis et j'insiste, parce que je ne veux pas que l'on interprète mal mes propos : les "fausses" BB ne sont pas forcément de mauvais produits, au contraire, il y en a de très bien, et inversement, certaines "vraies" BB ne sont pas terribles. On parle ici de fidélité à la définition originelle de la BB Cream, rien de plus.
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 15 octobre 2012

JUSTE... SUBLIME


couleur ultra-pigmentée 
+ 
pantone parfait pour l'automne
+ 
application facile
tenue nickel

 (rendu sans flash - le plus proche de la réalité)

(rendu avec flash)

Vernis à ongles Rouge Exaltant de Jean d'Estrée, Collection Automne / Hiver 2012, 11€. 
www.jean-destrees.fr

EDIT : je SAIS pourquoi j'ai tant craqué sur cette couleur ! C'est quasiment la même que celle du fond d'écran de (dé)maquillages !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 12 octobre 2012

LE LOL THAI DU VENDREDI #2

En Asie, on aime bien donner des noms "à la française" à des marques pour les rendre un peu plu chics. Surtout en gastronomie, en mode, en cosmétique (Ménard, LaNeige, RéVive...).

Et parfois on se plante vraiment.

La preuve :


Il y a pourtant écrit "Made in France" : personne n'aurait pu leur dire que c'est une très mauvaise idée de nommer sa marque de beauté "La Défonse" ???

;)

Bonne rigolade 
& très bon week-end à tous !

.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 11 octobre 2012

LA COSMETIQUE AU ROYAUME DE SIAM #3

Dernier épisode de notre voyage beauté en Thaïlande. Aujourd'hui, le maquillage et les produits capillaires !

On commence par le makeup ?

Alors, pour le teint, vous trouverez essentiellement des BB Creams et des CC Creams (je vous expliquerai ce que sont les CC dans un prochain post), et là-bas c'est pire que chez nous ces derniers temps, il y a des BB à tout, même du simple talc vaguement coloré avec SPF qui porte le nom de "BB Powder". D'une manière générale, leurs BB sont surtout des poudres compactes, plus adaptées au climat chaud et humide et à la peau grasse des asiatiques que les crèmes fluides.


Pour les yeux et les lèvres, il y a de l'occidental (LOréal Paris et compagnie)...


... du local...



... et du (probablement) coréen / japonais / chinois.


Bien sûr, les thaïlandaises ont elles aussi succombé à la folie des vernis et du nail art...

 

Elles ont un goût prononcé pour les faux-cils aussi.


Côté capillaire, on trouve du super classique pour les shampooings et autres soins capillaires...
 
 
 
 

Et du beaucoup plus sympa que chez nous pour les colorations capillaires !


Et la dernière mode à Bangkok ? C'est de customiser ses mèches à l'aide d'une sorte de cire colorée. Après le nail art... du hair art !


Alors, avez-vous repéré des produits qui vous plaisent particulièrement ou vous interpellent ? :)

PS : pour vous donner une idée des prix quand ils sont affichés, 1€ = 40 baths.
.
Rendez-vous sur Hellocoton !