vendredi 3 février 2012

"ENTRE NOUS, LES SOINS COSMETIQUES, CA MARCHE VRAIMENT ?"

La plupart du temps, quand vous rencontrez quelqu'un, il vous demande : "Et tu fais quoi dans la vie ?" (sous-entendu, quel est ton métier, car il s'en fiche presque de ce que vous faites dans la vie en-dehors de votre métier, nous sommes dans une société où l'on est catégorisé avant-tout par notre statut professionnel, bref, je pourrais parler de ce sujet des heures mais je m'égare, nous sommes sur un blog beauté).

Donc je dis ce que je fais. Et souvent, la question qui arrive après est : "Mais, entre nous, les soins cosmétiques, ça marche vraiment ?". Sous-entendu : "Les marques ne nous prennent-elles pas pour des dindes avec leur promesses de jeunesse éternelle ?"

Alors là, en fonction du temps qui m'est imparti (ou que j'ai envie d'y consacrer), ma réponse est plus ou moins longue, plus ou moins fouillée, mais en gros, je dis :

Oui, la cosmétique a de réels effets, c'est prouvé, mais il ne faut pas en attendre de miracles non plus, ce n'est pas de la chirurgie esthétique. Des résultats subtils, tout en douceur. Et il faut savoir rester critique quant aux promesses des publicités, bien lire les petites lignes avec des astérisques, faire la différence entre un % de satisfaction et un % mesuré de réduction des rides, etc.
En même temps... peut-on
en vouloir aux publicitaires d'en faire (un peu ?) trop si les consommatrices ont justement besoin de rêver, et que cette aspiration fait partie intégrante du processus d'achat et de satisfaction ?
Et si les concurrents d'une marque affichent des superlatifs et des performances chiffrées ambiguës (les fameux % de satisfactions proches de 100% qui ne sont pas faux mais en rien des mesures objectives), celle-ci doit-elle rester dans une réalité plus honnête mais forcément moins vendeuse ou doit-elle s'aligner pour exister ?
Vaste débat... Moi-même je ne suis pas sûre d'avoir un avis tranché sur la question
.

L'autre jour, je suis tombée sur un article de Loly Clerc pour Votre Beauté qui traite justement de ce sujet. L'analyse de la journaliste est plutôt pertinente, j'aurais pu dire moi-même ce qu'elle a écrit. Du coup, j'ai envie de partager ce papier avec vous, et puis la prochaine fois qu'on me posera la question, j'enverrai la personne directement ici !

[critique du marketing de masse et acceptation forcée de la réalité du marché inside - mention spéciale pour le parallèle malin au domaine masculin, que je ressortirai à l'occasion]



[cliquez sur les images pour les agrandir]

PS : ... un article très intéressant, comme quoi, la presse beauté, quand elle veut... elle peut ! (référence à mon billet de l'autre jour, ;))
Rendez-vous sur Hellocoton !

21 commentaires:

  1. 100% d'accord : j'ai des amies qui connaissent mon addiction et mon esprit critique et qui rient quand je leur parle d'un blog beauté en me disant "avec toi ça doit saigner", sous entendu que je dois descendre en flèche tous les produits : eh bien, non, mon blog, ça n'est pas ça et puis non, je ne suis pas d'accord sur le fait de descendre en flèche tous les produits de beauté puisque au contraire, j'en utilise et suis relativement satisfaite de leurs résultats : au contraire, je prêche pour les crèmes de jour (imagine, j'ai une amie qui n'en a jamais mis !!) l'hydratation, etc.... plus que le maquillage qui n'est pas indispensable, mais tellement agréable ;-)

    après pour ce qui est de la pub et de la réalité, c'est sûr qu'il y a un énorme GAP mais les consommatrices sont-elles dupes? et si oui, jusqu'à quel point? on teste : si ça marche, on y revient, si ça ne marche pas, on n'y revient pas et ça, les marques le savent aussi ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Comme on dit chez moi : "si tu veux acheter du miracle : achète photoshop" ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mais ça, ça ne marche que sur les photos, pas dans la vraie vie, hein.

      Supprimer
  3. Il me semble que tu avais déjà fait un article à ce sujet d'ailleurs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me souviens pas. Sujet probablement abordé ci et là dans d'autres billets, oui :)

      Supprimer
  4. Hello,

    Joli article, je suis assez d'accord avec toi, (et je suis dans le même cas pour les gens qui ne comprennent pas pourquoi j'ai choisis ma voie :) )

    C'est sur que la publicité joue un énorme rôle dans l'idée que les gens ont des "cosmétiques ça ne marche jamais", et j'avoue que quand je vois le nom des actifs je rigole souvent, mais quand on a les lèvres gercées, la peau qui pèle, les crèmes et baumes ça aide quand même, personne ne peut le nier (enfin il me semble).
    Et finalement, pour les cosmétiques, n'y aurait il pas un petit effet placebo, genre "oh oui je vais avoir des cils de 3m de long" et, de ce fait, on a l'impression que nos cils sont vraiment allongés alors que pas tellement? Quelque part, si ça permet à la personne de se sentir mieux, d'affronter le monde avec plus de motivation et de confiance, c'est que ça marche, au moins d'une manière :)

    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je rigole quand je vois certaines pubs (ou alors pire... ça m'énerve, ça contribue à décrédibiliser la profession).

      Et oui, l'effet placebo a un certain effet positif (mais dans le domaine médical aussi, hein, c'est sérieux tout ça ! ;)).

      Supprimer
  5. Merci pour le lien, très intéressant ! Au final, l'article revient à un dialogue/confrontation + large que le domaine cosmétique je pense : "entre nous, le marketing, ça sert vraiment ?" ;) Une question à laquelle j'ai l'impression d'être confrontée en permanence... La conclusion de l'article est excellente d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
  6. aux gens qui nous attaquent régulièrement sur notre métier de journaliste beauté qui défend du vent, on répond en général qu'il suffit de regarder les femmes aujourd'hui, elles ont l'air de faire 10 ans de moins que les femmes du même âge il y a 40 ans, c'est que ca doit quand même marcher de prendre soin de sa peau!

    RépondreSupprimer
  7. Moi ça me fait rêver les clientes qui me prenne une anti rides en rayon et disent: "nan mais t'façon chai bien qu'ça marche pas, j'en met parce qu'il faut en mettre".

    Nanan, personne te force, prend une hydrance légère et fait des économies si t'y crois pas?!?

    RépondreSupprimer
  8. C'est l'article disponible dans le dernier numéro c'est ça ?

    RépondreSupprimer
  9. Les personnes qui posent ce genre de question ne doivent pas y avoir réfléchi par elles mêmes. Parce qu'en hiver quand quelqu'un a une peau sèche, squameuse, son premier réflexe est de se tourner vers une bonne crème hydratante/nourrissante. C'est donc qu'instinctivement, il croit en l'efficacité d'un produit, surtout en cette vertu réparatrice des cosmétiques puisque l'effet d'une crème sur une peau sèche se fait remarquer instantanément.

    Alors moi je leur dis souvent que les résultats sont les mêmes avec un anti-rides etc, mais qu'il faut attendre beaucoup beaucoup plus longtemps, et lire les étiquettes des produits.

    Enfin j'ai beaucoup aimé l'article de VB moi aussi. Ca donne également matière à réfléchir: est ce qu'une marque plus honnête dans ses promesses ne pourraient justement pas se faire remarquer et inverser la tendance?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'en général, ce ne sont pas des addicts aux soins de beauté, les personnes qui posent cette question. Parce que nous, on SAIT. ;)

      Supprimer
  10. Personnellement, il y a qq années, j'ai testé pour un labo une crème liftante et/ou remodelante (je n'avais que très très peu d'informations sur le produit). La consigne était simple : je devais utiliser cette crème sur un côté du visage matin et soir pendant 2 mois et sur l'autre côté du visage la même crème (je pense) mais sans principes actifs.
    Eh bien 2 mois plus tard la différence était plus que flagrante. L'ovale d'un côté était plus ferme, "plus haut", remonté par rapport à l'autre côté. Donc oui les cosmétiques de qualité sont réellement efficaces mais on ne s'en rend pas compte car il faut les utiliser très régulièrement pendant un certain temps et faire des photos avant/après pour en être convaincu(e)(s). Les chercheurs font des recherches et des tests pendant plusieurs années comme dans toutes les industries pour mettre de nouveaux produits au point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage !

      (bon, ya aussi des daubes qui ne marchent pas, hein ;))

      Supprimer
    2. Oui c'est certain, et le pb est que l'on ne peut pas tout tester alors souvent le choix est difficile. Actuellement je recherche une crème efficace sur les tâches pigmentaires et je pense m'orienter vers la gamme Trio White des laboratoires Noreva (bien côtée, bon labo et bonne expérience il y a longtemps avec Alphacid). Je verrai bien. J'avais aussi pensé à dermAmelan de MSestetic et à Iklen.

      Supprimer
    3. Noreva a bonne réputation. Les autres, je ne sais pas.
      Sinon, 2 de mes lectrices avaient testé la gamme Nuhanciam (développée par des ex Caudalie, notamment l'ancien Dir R&D), les produits sont hyper efficaces sur les taches. Ils sont positionnés "peaux mates à foncées", je ne connais pas ta couleur de peau mais même si tu es pâle, ça marche. http://demaquillages.blogspot.com/2011/09/nuhanciam-alors-promo-surprise.html

      Supprimer
    4. Merci Sophie, je vais me renseigner au sujet de Nuhanciam.
      Passe une bonne semaine.

      Supprimer