jeudi 2 octobre 2014

INFLAMMAGE, LE SOIN VISAGE... A L'ASPIRINE (OUI, OUI)

Ouch.

Quand j'ai vu que Marionnaud sortait un soin de beauté "à l'aspirine", en plus dénommé "Inflammage", j'ai cru m'étouffer.

Je pense que l'ensemble de la Profession Cosmétique qui touche un peu au réglementaire également. 

... Tandis que l'ensemble de la Profession qui touche au marketing a dû se dire "Géniâââââl !! Mais pourquoi n'y ai-je pas pensé avant ??".

Bon, moi je touche aux deux, donc j'ai eu les deux réactions en même temps, ce qui m'a provoqué quelques nœuds au cerveau, je vous l'avoue.



Réglementairement parlant, c'est hyper "touchy" (pour utiliser un mot que je prononce souvent devant mes clients pour qu'ils édulcorent un peu leurs revendications produits). Car un cosmétique n'est pas un médicament et ne doit en aucun cas sous-entendre qu'il en est un ou qu'il peut avoir des actions similaires

Or là.........

Je suis d'abord surprise de l'utilisation du mot "Aspirine", je n'aurais pas pensé cela possible. Car c'est un nom de marque déposé par la firme pharmaceutique Bayer en 1899 (je vous en apprends des choses aujourd'hui). Peut-être ont-ils eu l'autorisation de Bayer....

Par ailleurs, j'ai vérifié, la molécule Aspirine, qui s'appelle "acide acétylsalicylique" ("acetylsalicylic acid" dans la liste d'ingrédients) n’est pas répertoriée dans les listes INCI et CTFA (dénominations internationales) des ingrédients cosmétiques. Ce qui ne veut pas dire qu'elle est interdite. Mais bon.


Ensuite, il n'est pas possible en cosmétique de parler d'inflammation, qui est un terme médical. Sur ce point, Unipar Beauty (le groupe auquel appartient la marque) a été malin : nulle part il ne semble être écrit "inflammation", mais le terme est clairement évoqué dans le nom (inventé, donc parfaitement légal) "Inflammage". Et tous les consommateurs comprennent immédiatement de quoi il s'agit. 

Bravo Unipar Beauty.

L'aspirine a plutôt bonne presse, tout le monde la connaît, tout le monde sait qu'elle est anti-inflammatoire et il est très clair pour le consommateur que la crème cosmétique Inflammage à l'Aspirine est destinée à apaiser les peaux irritées, les rougeurs, les inconforts... 

Bien joué Unipar Beauty.

... et un peu moins clair, mais c'est le cas, que les inflammations continues de la peau accélèrent son vieillissement et que Inflammage peut donc avoir un effet anti-âge préventif (ce concept est d'ailleurs pas mal à la mode dans les labos cosmétiques, attendez-vous à voir débarquer d'autres produits avec un discours équivalent). 

Les effets revendiqués, justement : un effet SOS "réparateur" / anti-fatigue en 3-4 jours (c'est vraiment "l'effet Aspirine" au sens propre, la bonne idée marketing) et un effet anti-âge à long terme comme je viens de l'évoquer juste avant.



Ceci dit, si le positionnement est super malin, je n'arrive pas à me rendre compte, moi, avec ma déformation professionnelle, si ça vous parle vraiment et vous donne envie de l'acheter, cette crème (qui coûte quand même 34,90€ les 50 ml). Vous me dites ça en commentaire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

51 commentaires:

  1. Hello : c'est effectivement surprenant, mais est-ce qu'aspirine n'est pas devenu un mot commun (j'ai un doute) un peu comme frigidaire (je dis ça pour l'utilisation du mot)... pour le reste, l'acide acétyl-salicylique est une molécule "lambda" (dans mon esprit, oui, elle sert à des médicaments, mais biochimiquement parlant, c'est un acide et puis aussi on le trouve dans une plante, alors peut-être est-ce différent) et j'imagine qu'elle n'est pas à une concentration de folie dans ce soin, c'est ce qui fait sans doute la différence : par exemple dans la Percutaféine, il y a de la caféine, à une certaine concentration, ça en fait un médicament, alors que d'autres soins minceur ont aussi de la caféine, mais à moindre dose et là, ils n'entrent pas dans la catégorie médicament... tu vois ce que je veux dire? Je vais poser la question à une pharmacienne que je connais... si j'ai une réponse, je te dirai :)
    Sinon, je n'achèterai pas ce soin, car il ne me parle pas en tant que consommatrice : marque inconnue (ça joue pour moi), packaging bof et assertion scientifique qui ne m'atteint pas : une peau inflammatoire, pour moi, c'est plus une peau "acnéique" (ce sur quoi je me trompe probablement) mais du coup, non ça ne m'attire pas, le prix, lui ne me choque pas...
    Pardon pour le roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le roman, j'aime bien les romans :). Je vais répondre sur tous tes points !
      "Aspirine" est devenu un nom commun populairement parlant, oui, mais il n'empêche qu'il est déposé (je n'atais pas sûre, j'ai vérifié), comme Frigidaire, comme Botox, et qu'on ne peut donc pas l'utiliser sans autorisation (sauf si le dépôt n'est plus valable, je ne sais pas), d'autant plus qu'il sert là de justification d'efficacité et sérieux sur le dos de Bayer. Botox attaque régulièrement des cosmétiques qui disent "Botox-like" par ex. Après, oui, la molécule elle-même est lambda, probablement dans le domaine public, et rien ne les empêche d'utiliser son nom chimique - mais pas le nom commercial Aspirine s'ils n'ont pas l'autorisation.

      La caféine est listée en cosmétique et il n'y a pas de limite de concentration. Percutaféine n'est pas un médicament mais je crois un produit cosmétique qui a fait une démarche type "visa PP" qui est un peu plus complexe (et sérieuse) dans la démonstration de son efficacité que pour un cosmétique qui a fait des études cliniques traditionnelles. Ils jouent beaucoup sur cette confusion avec le médicament, mais ce n'en est pas un et ce produit n'est d'ailleurs pas plus efficace que certains cosmétiques amincissants, d'autant plus que sa formule est très ancienne maintenant (genre 20 ans, non ??).

      Sinon, pour info, l'acide salicylique est listé et très utilisé en cosmétique, mais comme je le disais pas l'acide acétyl salicylique (ce qui encore une fois ne veut pas dire qu'il est interdit, ce qui veut plutôt dire qu'il n'est pas "encore" listé car personne n'a dû y penser avant Inflammage).

      Voilou !

      Supprimer
    2. a mon avis c'est trèèèès borderline parce que pour moi l'acide acétylsalicylique est un médicament... après il faudrait voir la concentration mais autant l'acide salicylique est un cosmétique, autant là j'ai des doutes. Et quid de la pénétration trans-cutanée?

      Supprimer
    3. ils "préviennent" quand même que les femmes allergiques à l'aspirine doivent éviter...

      Supprimer
    4. Pour Percutaféine, c'est un médicament car c'est le labo qui a demandé et obtenu une AMM sur la base de la réglementation des médocs (notamment via leurs tests cliniques) - moi je la trouve efficace la Percutaféine (mais peu sexy du packaging) et oui, 20 ans l'an dernier )

      Supprimer
    5. @ vesper L. : ah oui j'avais vu, effectivement. Ca fait partie du package marketing, histoire d'insister encore plus sur la balance efficacité / "effets secondaires" du produit en se référant là encore aux codes du médicament. Rien ne les oblige dans la législation cosmétique. Et évidemment que les personnes allergiques à l'aspirine ne vont pas acheter un produit où il y est écrit en gros "aspirine", ce n'est pas la peine de le mentionner en tout petit. Il y a plein d'allergènes en cosmétique, et on ne dit pas à chaque fois "attention, déconseillé aux personnes allergiques à telle molécule". La liste d'ingrédient est là pour ça. ;)

      @poupoune j'ai vérifié, ce n'est pas interdit, mais ce n'est pas listé non plus. Borderline, oui. Après je ne pense pas qu'il y ait vraiment de risques, l'efficacité doit être à peu près équivalente à celle de l'acide salicylique (cf http://www.aroma-zone.com/aroma/fiche_actif_Acide_salicylique_vegetal.asp).

      Supprimer
    6. @Vesper L . oui j'ai revérifié du coup et tu as raison, pardon :). M'enfin ça pourrait être un cosmétique.... 5% de caféine dans une formule hyper basique à base d'eau, alcool et carbomère, on fait beaucoup mieux aujourd'hui ! Bref. Ce n'est pas une histoire de concentration de molécule qui fait qu'on est en médicament ou cosmétique pour l'exemple caféine. Par contre, pour les AHA / BHA et dérivés (famille dont feraitr partie l'Aspirine si elle était listée en cosmétique), il y a effectivement des limites, 10% max en cosmétique, alors qu'en médicament tu peux aller bien au-delà (par ex pour traiter les cors et verrues, tu as des produits à 30% d'acides). :)

      Supprimer
    7. PS : j'ai pas dit que la Percutaféine n'était pas efficace, hein :).

      Supprimer
  2. Franchement, un soin à l'aspirine, ça ne m'attire pas du tout, comme si tu me disais, tiens, ils sortent un sérum au paracétamol, ça me fait penser à la même chose... Vraiment incongru ! Et puis, je ne supporte pas l'aspirine, je n'en prends jamais, alors c'est pas pour en mettre sur le visage... Vraiment, je ne comprends pas cette démarche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'ils l'ont fait c'est qu'ils ont dû étudier quand même un peu l'attractivité de l'allégation Aspirine... Enfin, j'imagine ? Je suis curieuse de voir comment ce produit va se vendre...

      Supprimer
  3. Très intéressant comme post effectivement.

    clairement je n’achèterais pas ce soin et ce pour plusieurs raisons.

    d'abord pour moi l'aspirine c'est un anti inflammatoire et un antalgique et il agit en tant que tel en bloquant les messages nerveux ou en inhibant des enzymes. Du coup je vois mal pourquoi on l'utiliserai. En revanche s'ils veulent utiliser son caractère acide comme un acide de fruit je comprendrais mieux surtout qu'en tant que cosmétique cette molécule ne doit pas passer la barrière cutanée.
    Ou alors surfent-ils sur la vague préventive de l'aspirine comme on peut le lire dans différentes études (mais toujours en tant que médicament...)
    Est-ce que tu as pu avoir accès à la liste INCI ? Peut-etre qu'en fait c'est de l'acide salicylique qu'ils ont mis et qu'ils ont mis aspirine sur l'emballage pour faire vendre.
    Vu que le premier est le réactif servant de synthèse à l'autre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien de l'aspirine. Ils disent qu'ils en mettent 1.5% (http://www.uniparbeauty.fr/#!la-molecule-laspirine/c1sou).
      Voici la liste INCI :
      Aqua / Water - Glycerin - Coco Caprylate/Caprate - Isocetyl Stearate - Tribehenin PEG-20 Esters - PEG-8 - Octyldodecyl Myristate - Albizia Julibrissin Bark Extract - Acetylsalicylic Acid - Polyamide-5 - Jojoba Esters - Parfum / Fragrance - Glyceryl Dibehenate - Butylene Glycol - Hydroxyethyl Acrylate/Sodium Acryloyldimethyl Taurate Copolymer - Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Wax - Tribehenin - Sodium Hydroxide - Carbomer - 1,2-Hexanediol - Caprylyl Glycol - Polyisobutene - Glyceryl Behenate - Xanthan Gum - Disodium EDTA - PEG-7 Trimethylolpropane Coconut Ether - Acacia Decurrens Flower Wax - Polyglycerin-3 - Sodium Lactate - Chamomilla Recutita (Matricaria) Flower Extract - Sorbitan Isostearate - Polysorbate 20 - Salix Alba (Willow) Bark Extract - Sodium Benzoate - Potassium Sorbate - Palmitoyl Oligopeptide - Palmitoyl Tetrapeptide-7 - Benzyl Salicylate - Hexyl Cinnamal - Benzyl Benzoate - Linalool - Limonene - Eugenol - Geraniol - Alpha-Isomethyl Ionone - Coumarin - Citronellol

      Supprimer
  4. Alors là effectivement bravo à eux, une façon de procéder qui est judicieuse... de là à l'acheter ? Je vais te surprendre mais pourquoi pas. Car effectivement l'aspirine moi je crois en son efficacité, en tant que médicament ou cosmétique, j'avais entendu que certaines broyaient les comprimés d'aspirines pour les mettre dans un masque à s'appliquer sur le visage. Du coup, je ne suis pas choquée, ni par le prix qui me semble correct.
    Après à voir l'efficacité, car les peaux rouges (moi par exemple ^^), nous recherchons de l'efficacité sans qu'il y ait de souçi. Par contre, je ne suis pas certaine que ce soit judicieux d'utiliser de l'aspirine à la fois pour la santé et pour la cosmétique, j'aurais bien trop peur qu'il y ait une accoutumance du corps (un peu comme avec les (zut trou de mémoire.... ceux que les dermatose donnent pour lutter contre l'acnés et qui font qu'ensuite ce n'est plus efficace contre les bactéries parce qu'elles sont devenues résistantes.... j'espère que tu vois de quoi je parle).
    Bref pourquoi pas si il n'y a pas d'accoutumance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non tu ne me surprends pas. Je m'attendais à ce que les peaux réactives soient intéressées. #PeauxRouges ;)
      Oui le coup de l'aspirine à se mettre sur le visage, ce n'est pas idiot, j'y ai déjà pensé, comme pour la vitamine C aussi d'ailleurs. Un masque coup de fouet à moindre coût !
      Ce que tu soulignes ensuite est intéressant : autant on n'imagine pas s'accoutumer à un actif "purement cosmétique", autant avec l'aspirine on peut se poser la question sur ses effets secondaires, l’accoutumance etc, alors que je pense, probablement, qu'il n'y a pas de différence. En fait c’est ça qui est intéressant dans cette histoire : comment les consommateurs perçoivent l'idée de l'aspirine dans une crème, à la fois positivement (efficacité...) et négativement (allergies, effets secondaires...).

      Supprimer
  5. J’avais lu que certaines personnes se faisaient des masques à l’aspirine ou à l'acide salicylique (on en vend d’ailleurs chez Aroma-Zone et en pharmacie aussi paraît-il). Par contre je ne savais pas quel était l’intérêt et je ne sais pas vraiment ce que l’on appelle une peau inflammatoire, est-ce uniquement les peaux acnéiques qui sont concernées comme avec l'Eau Précieuse qui contient elle aussi de d'acide salicylique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, l'aspirine c'est de l'acide ACETYL salicylique (oui moi aussi j'ai fait la confusion au début ;). L'acide salicylique est effectivement déjà très utilisé pour faire des peelings léger (acné, rides, pores, taches...).
      Peau inflammatoire ce sont les peaux réactives donc oui, celles sujettes à l'acné, mais aussi les peaux ultra-sensibles, qui ont tendance à avoir des rougeurs, des picotements...

      Supprimer
    2. Merci Sophie pour la rectification, je pensais naïvement qu'il s'agissait de la même substance. Et j'ignorais que les masques ou les peelings à l'acide salicylique avaient un effet sur les rides et les taches, là je suis preneuse, merci pour cette précision. Pour le coup, je vais creuser le sujet. Et finalement, cela me semble logique que les peaux sensibles soient jugées comme étant inflammatoires, c'est bien une inflammation qui les rend réactive. Apparemment c'est une nouvelle piste d'agir spécifiquement sur l'inflammation de la peau, non ? Je pense à la sortie du sérum Ultimune, la dernière nouveauté de Shiseido.

      Supprimer
    3. Vas lire ça : http://demaquillages.blogspot.fr/2013/01/le-meilleur-des-soins-eclat-anti.html.

      Et sinon oui, c'est une piste très prometteuse d'agir sur l'inflammation, et le nouveau sérum Shiseido est assez touchy aussi au niveau de ses revendications, notamment parce qu'il parle du système immunitaire (encore une fois c'est touchy niveau revendications mais ça ne veut pas dire qu'il ne fait pas ce qu'il dit, c'est juste qu'en cosmétique on n'a pas le droit de tout dire, les cosmétiques font ouvent plus que ce que vous pourriez imaginer).

      Supprimer
    4. Je suis persuadée que les cosmétiques sont plus efficaces qu'on ne le pense. Ma mère était convaincue qu'il n'y avait jamais rien de plus ni de nouveau et je lui avais dit à l'époque qu'il y avait des progrès comme dans l'industrie automobile par exemple où il y a sans cesse des innovations. D'ailleurs il y a une quinzaine d'années, j'ai testé de temps en temps des crèmes pour Johnson & Johnson (sans savoir ce que je testais, c'était soit Roc soit Neutrogena), notamment une crème raffermissante que je devais appliquer sur le côté droit du visage, et sur le côté gauche, j'appliquais je pense la même crème mais sans les actifs raffermissants. Eh bien au bout de 2 mois la différence sur l'ovale du visage était flagrante. D'ailleurs, je me pose la question à présent que mon ovale perd vraiment en fermeté de prendre une crème spécifique pour le décolleté et le cou que j'appliquerai jusque sous le bas du menton à la place de ma crème pour le visage.
      Je file lire ton autre article Sophie, merci pour ta réponse. :-)

      Supprimer
  6. Alors ce sujet m'intéresse beaucoup, j'aime beaucoup tout ce qui touche au scientifique, même si pour ce cas précis, je manque clairement de billes pour tout comprendre :).
    Par exemple, en tant que consommatrice, je trouve ça innovant car on n'en a jamais entendu parler avant il me semble, mais d'un autre côté je me demande si l'aspirine sur la peau, ça sert à quelque chose concrètement? Parce que clairement, je n'ai encore jamais soigné un mal de tête avec un masque de coton à l'aspirine, ni une rage de dents en frottant un comprimé sur ma gencive... Arrête moi si je me trompe, mais j'ai l'impression que l'aspirine a un effet uniquement en interne, donc je ne vois pas pourquoi on l'utiliserait dans une crème, à part pour le côté marketing!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Coralie,
      J'ai exactement la même lecture que toi. Spontanément je pense 'bonne idée", mais en tant que consommatrice critique je me dis que c'est du marketing pour vendre de l'eau et de l'huile additionnées de poudre de perlimpinpin.

      Supprimer
    2. Haha, vous me faites rire toutes les deux ! ^^
      Il y a des vertus par voie cutanée à cette molécule, mais je ne les connais pas, je ne sais pas si ce sont à peu près les mêmes que l'acide salicylique ou pas.

      Supprimer
  7. Mmmh, j'avoue que ça ne m'attire pas. Bien que n'y étant pas allergique, je ne prends plus d'aspirine depuis plusieurs années (une de mes soeurs est allergique dans le doute...) alors que mon homme en prend régulièrement.
    J'aurais vraiment l'impression d'acheter un médicament (pourtant j'achète des produits de parapharmacie mais là... non vraiment ça ne me dit rien !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là on est vraiment vraiment "cerveau gauche" ! A côté, du Avène ou du La Roche Posay sembleraient très glamour ;).

      Supprimer
  8. Pour ma part, si j'avais vu ca chez Sephora, je me serais dit"ils ne savent plus quoi inventer, encore un titre épatant pour nous appâter!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu ça, entre nous... Ils auraient juste pu mettre la molécule sans en faire des tonnes sur l'Aspirine et le côté médicamenteux anti-inflammatoire.

      Supprimer
  9. Bon alors je vais donner mon avis de consommatrice lambda parce que pour le côté scientifique c'est ton article et les commentaires avisés qui m'ont tout appris sur ce produit :)

    Perso ça ne me tente pas du tout, une crème que j'apparente à un médicament ça ne me fait pas rêver, aussi efficace soit-elle. D'autant plus que le packaging n'est pas attrayant, que je ne connais pas la marque... et que l'aspirine mouais bof, il y a plus glamour. Je préfère attendre les sérums à l'ibuprofen :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ibuprofène ? Moi je suis plutôt Doliprane ;).

      Supprimer
  10. Inflammage, le soin qui te donne des inflammations de peau!
    Je n'aime pas du tout ce nom, ça ne m'attire pas du tout.
    Quand au fait qu'il soit à l'aspirine, je trouve que ça fait attrape gogo au possible. Genre le soin-médicament. Franchement, on a l'impression que certains labos ne savent plus quoi inventer pour attirer le chaland...
    Comme dit Spookey plus haut, à quand le sérum au paracétamol?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, le nom est mal choisi car il met en avant le problème (inflammation qui fait vieillir la peau) et non la solution. Comme si on appelait une crème "vieillissement cutané" !
      "L'inflammageing" (en anglais) est un néologisme utilisé pour l'instant par les labos qui développent les molécules cosmétiques, c'est très à la mode car l'inflammation quotidienne accelère effectivement le viellissement cutané, d'autres produits vont débarquer sur cette thématique.

      Supprimer
  11. J'ai vu la news dans je ne sais plus quel magazine.
    C'est bizarre comme ingrédient mais j'aimerais bien tester cette crème rien que pour le coté insolite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté insolite et le côté rassurant de la molécule Aspirine que tout le monde connaît et dont tout le monde a apprécié l'effiacité.

      Supprimer
  12. Moi ça ne me dit rien du tout. Déjà, le nom me rebute totalement, on dirait un mot inventé par quelqu'un qui ne sait pas parler français, et pourquoi pas inflammement tan qu'on y est ?! Donc, rien que ça, déjà, est un obstacle total pour que j'achète, ou même que je m'intéresse à cette crème. Ensuite, si je m'y intéresse quand même (puisque c'est ce que tu nous demandes :) ), je suis totalement rebutée aussi par l'aspirine. L'aspirine est un médicament, on ne va quand même pas commencer à se mettre des médicaments sur la peau !? Et surtout avec un nom pareil, absolument pas crédible... Si la crème avait un nom de médicament (comme strivectin ou algenist part exemple), ça aurait l'air plus crédible. Là, au final, j'ai surtout l'impression d'un grand n'importe quoi. Bref, sans moi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes plusieurs à être rebutées rien que sur le nom et ça ne me surprends pas comme je disais plus haut.
      Et je pense que soit on réagit comme toi fasse à un médicament (on préfère éviter tant qu'à faire, ou alors on ne trouve pas ça crédible), soit au contraire ça nous attire car c'est rassurant le côté pharmaceutique.

      Supprimer
  13. Et bien moi non plus je ne serais pas du tout attirée!
    Déjà un soin un soin cosméto a l aspirine, je me dis "pipeau" ( tiens ils mettent en avant des études d efficacité quelconque sur je ne sais quoi d ailleurs ? ) un peu comme les boissons au collagène quoi ;)

    Et effectivement le nom faut plus peur qu autre chose ( je le perçois plus comme " la crème qui va te donner de l inflammation " !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce nom "Inflammage" est vraiment mal choisi....

      Supprimer
  14. si j avais vu ce médicament simplement en photo, j aurais pensé à un fake !
    En effet ça me rappelle un peu l idée des médicaments au nom très insolites du type : Fepalcon, inventé, si je ne me trompe, pour une campagne de prévention contre le suicide. Ceci dit bien que ce ne soit pas un fake, ça ne m'inspire pas du tout confiance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ça fait fake un peu, comme les crèmes Photoshop, par ex ;).

      Supprimer
  15. Salut,
    Moi ça ne me tente pas du tout non plus.
    Pour moi l'aspirine est un médicament, donc à consommer ponctuellement si besoin.
    Le phenomene d'accoutumance a appliquer tous les jours risque d'habituer ta peau et reduire son efficacité et devoir doubler les doses le "vrai" moment venu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois le côté négatif du médicament dont il ne faut pas abuser, je pense que beaucoup doivent réagir comme toi.
      En réalité la molécule n'est pas plus accoutumante ou efficace que d'autres ar voie cutanée mais ça il faut être du métier pour le savoir...

      Supprimer
  16. Ben moi j'ai vu le nom, ça me fait penser à inflammatoire puis aspire donc médicament donc guérison .... Du coup j'ai pas du tout été attiré mais pas du tout car le discours pharmaceutique ça envoie pour moi pas du rêve et pis surtout que je suis intolérante à l'aspirine lol ... Bref ça n'a pas marché pour moi car j'ai pas eu du tout la même approche que toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un brevet tombe tôt ou tard dans le domaine public, et l'aspirine c'est très ancien ( je crois que c'est 10 aujourd'hui, autre exemple paracétamol commercialisé par beaucoup de labos, et c'est d'ailleurs le cas des médicaments dits génériques, même molécule mais l'appellation est différente, on prend souvent la DCI je pense, voire même à chaque fois ? ).
      Pour revenir aux crèmes à l'aspirine je ne sais pas, ça dépasse largement mes connaissances. On utilise l'aspirine à très faible dose pour prévenir certains AVC mais c'est difficile à doser vu le risque hémorragique et non plus ischémique, il me semble qu'on l'utilise à d'autres fins thérapeutiques aussi mais de toute façon c'est sous encadrement médical strict ). Sans compter les risques d'allergie à l'aspirine qui peuvent être extrêmement graves voire mortels dans certains cas ( allergie à l'aspirine ).
      Bref... Et pour le nom Inflammage, ça sonne médicament et c'est laid pour un cosmétique, bien que de plus en plus les noms des cosmétiques prennent une consonance pseudo-médicamenteuse ou pseudo-scientifique.

      Supprimer
    2. Merci pour ton comm.
      PS : là on ne parle pas de brevet mais de droit des marques : le mot Aspirine est déposé. :)

      Supprimer
  17. Comme toi je suis surprise qu'Unipar Beauty puisse s'en tirer aussi facilement, car certes je suis une marketeuse, mais aussi une consommatrice avisee et sceptique!
    J'ai entendu parler sur Beaute-Test, il y a quelques annees, de masques a l'aspirine http://www.beaute-test.com/forums/index.php?topic=167915 et ca m'a toujours intriguee, donc je suis un peu tentee par ce produit meme si je trouve le nom agressif.

    J'ose esperer qu'une importante societe comme Marionnaud dispose des connaissances necessaires pour eviter de referencer des produits pouvant eventuellement poser des problemes reglementaires, mais on verra bien...

    Un truc qui me chiffonne, je sais, c'est un detail: le nombre de fotes d'aurtograff sur cette page et qui par consequent me donne une image pas hyper pro d'Unipar Beauty: http://www.uniparbeauty.fr/#!qui/chu9 Hmm hmm... ca pique les yeux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe. Je me suis arrêtée au 1er paragraphe mais effectivement, ça ne fait pas très sérieux toutes ces coquilles.....

      Supprimer
  18. C'est intriguant, mais c'est un peu comme le principe de la Crème de la Mer (avec un prix bien plus accessible, ça va de soi) : utiliser des produits qu'on connait, dont on sait depuis des temps immémoriaux qu'ils sont "vertueux" pour notre santé et les inclure dans des cosmétiques.

    Pour moi, Inflammage, ça m'évoque tout de suite une marque anti-rougeurs donc à ce niveau-là, je pense que des marques de pharmacie type Avène qui ont fait leurs preuves et à des prix plus bas, sont aussi efficace. Reste plus qu'à tester pour comparer !

    RépondreSupprimer
  19. Moi je l'ai essayé et c'est vraiment un produit miracle !
    Cette crème calme toutes les rougeurs et les irritation et arrive même à sécher les petits bouttons, c'est impressionnant.

    RépondreSupprimer
  20. J'en suis à mon troisième pot. C'est la seule crème qui a pu sauver ma peau désydratée et sensible.
    Je n'étais pas attirée non plus à la base mais ce produit est miraculeux pour moi.

    RépondreSupprimer
  21. Moi aussi! J'ai eu un peau, pour voir, puis j'ai arrêté... ma peau est redevenue comme avant! C'est à dire mixte et sensible avec une tendance à la couperose et à la rosacée. Je l'ai rachetée illico! J'en mets la nuit seulement car elle peluche un peu. Peau fine et lumineuse, beaucoup moins de points noirs, grains de milium etc, j'ai convaincu deux copines! Quant à l'aspirine elle est utilisée depuis longtemps dans les cosmétiques sans qu'on en fasse la promesse, mais regardez l'Eau Précieuse (d'ailleurs cette crème à la même odeur).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sujet de l'article n'était pas l'utilisation en cosmétique de l'acide acetyl salicylique mais du marketing autour. Pour info, dans l'eau précieuse, c'est de l'acide salicylique, ce n'est pas tout à fait la même chose, c'est effectivement un AHA très utilisé en cosmétique :).

      Supprimer