jeudi 22 avril 2010

APOT.CARE, UNE NOUVELLE MARQUE QUI VAUT LE COUP D’OEIL


Apot.Care (prononcez « Apothicaire » - oui, moi aussi, j’ai eu du mal au début…), c’est une ligne de soins pour le visage née il y a tout juste un an, et qui ne fait pas tout à fait comme les autres. Qui ose sortir des codes actuels du marketing de la beauté alternative (… ou presque).

J’ai rencontré son fondateur, Antoine Le Galloudec, il y a plus d'un mois (oui, pfff, je suis en retard…) et je comptais faire une interview questions / réponses comme j’ai l’habitude de faire, puis finalement, j’ai choisi de procéder autrement, en rebondissant sur des aspects de la marque qui m’ont intriguée.

°°°

Une gamme inspirée de l’ophtalmologie
Apot.Care, c’est à la fois une histoire de famille et de transfert de technologie.
Antoine Le Galloudec descend d’une grande lignée d’ophtalmologues (j’exagère un peu) et d’une grande famille de cosmétologues, L’Oréal (famille professionnelle, dans laquelle il a passé 2 années comme chef produit). Quand il a voulu créer sa boîte, il a été évident pour lui d’essayer de concilier ces deux héritages.
Heureuse coïncidence : l’œil et la peau ont la même origine embryonnaire et ce sont les 2 seuls organes exposés à l’environnement extérieur (c’est vrai, je n’y avais jamais pensé !), qui se renouvellent entièrement en 3-4 semaines (22 jours pour l’œil, 28 env. pour la peau). Par ailleurs, de nombreuses molécules utilisée sur la peau proviennent de l’ophtalmo : acide hyaluronique ou toxine botulique par exemple.
Du coup, Antoine Le Galloudec a choisi pour sa gamme de soins cutanés des actifs qui ont déjà fait leurs preuves dans le soin des yeux. L’acide hyaluronique, utilisée pour diminuer la sècheresse oculaire, pour ses propriétés hydratantes et repulpantes. L’astaxanthine, qui traite la dégénérescence maculaire liée à l’âge, pour ses pouvoirs antioxydant et anti-inflammatoire. La N-Acetyl-Cysteine, puissant cicatrisant employé couramment en chirurgie oculaire, pour ses effets réparateur et booster de communication cellulaire.

Une gamme pas bio !
Une nouvelle marque alternative sans aucune revendication de type : « Bio », « X% naturel »,
« Packs recyclables », « Sans » (huile minérale, silicone, PEG,...), « Ingrédients issus du commerce équitable », « Faible empreinte carbone » (…), avouez que c’est tout de même surprenant par les temps qui courent !!! Surprenant et même gonflé, j’ai envie de dire. C’est courageux de ne pas céder aux sirènes du marketing alternatif de base, non ? Parce que finalement, ce qui est marketingment consensuel, aujourd’hui, c’est bien tous ces arguments autour de la naturalité...
Pas fou quand même, Antoine a pensé à ne pas mettre de parabène ou de phenoxyéthanol dans ses formules. Parce que même les consommatrices peu informées commencent à se détourner des produits conservés avec ces molécules (probablement à tort, mais ça c’est un débat à part entière que je ne vais pas entamer ici).

Une ligne parfaitement marketisée
Antoine Le Galloudec ne sort pas de l’Ecole L’Oréal pour rien. Contrairement à de nombreuses marques de niche développées par des « non-connaisseurs », Apot.Care suit toutes les règles du marketing bien fait. Tout est parfait : un positionnement différenciant, des formules vraiment efficaces (avec études cliniques), développées par une équipe franco-suisse (la crème de la crème), des packs et de la PLV* sur lesquels il n'y aurait rien à redire… Tout est vraiment bien pensé, bien conçu, rien ne dépasse…
Et c’est peut-être là où moi, personnellement, je décroche un peu. La gamme en devient presque trop
« lisse » J’aime bien finalement les petites « erreurs » ou aspérités de toutes ces petites marques alternatives. C’est ce qui fait leur charme, quelque part. Mais bon, mon avis est là très très subjectif, car la ligne devrait de toutes façons plaire à sa cible (du CSP+++) et je ne suis pas dans cette cible (de 36€ la lotion à 185€ le sérum, ça me coûterait les yeux de la tête ! – pardon pour ce jeu de mot trop facile).

Une couleur Tchernobyl

J’ai étouffé un cri de surprise quand Antoine a ouvert le pot de Contour Regard Irido-Radiant devant moi. La couleur de la crème est, comment vous dire… Orange, mais… Presque fluorescente ! A un point que l’on se demande si ça ne va pas briller la nuit !!! C’est très surprenant, ça fait très chimique, et malgré tout, cette couleur est bien 100% naturelle car elle est due à l’actif principal de la formule, l’asthaxanthine, qui est naturellement très très rouge (un peu comme du bêta-carotène, pour les connaisseurs). Ouf !


Une drôle de texture
La première fois que j’ai utilisé le Contour Regard Irido-Radiant, j’ai été surprise par sa texture hyper épaisse, compacte. Habituellement, sur cette zone, on privilégie les émulsions très fluides, à pénétration quasi instantanée, notamment car il y a une idée (reçue ou pas ?) qui dit que un produit trop gras sur la peau fine du contour de l’œil provoque gonflements et picotements. Ce que je n’ai jamais personnellement observé (et vous ?). Cette texture beurre, donc, m’a surprise, mais devinez quoi : celle du Vibreur
Collagène Yeux de L’Oréal Paris est exactement de la même nature !!! Donc si L’Oréal s’y met aussi, c’est que ce ne doit pas être totalement idiot…

Il aurait encore beaucoup de choses à dire sur
Apot.Care, mais je n'aime pas faire de billets trop longs, alors je vais m'arrêter là.

La gamme Apot.Care compte 7 produits pour le visage, dont 1 complément alimentaire. Elle est distribuée dans plusieurs pays : Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne… France bien sûr.

> Si vous êtes tenté(e), cliquez ici !

* Publicité sur le lieu de vente : présentoirs, brochures, échantillons…



Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Raaaah c'est exactement le genre de marque complètement ultra technique qui fait vibrer l'ingénieur chimiste qui sommeille en moi... J'adore ce genre de produits ça me fait vraiment rêver y compris les textures et couleurs funkys j'adoooorrrrre! Bref je vais commencer par retrouver du travail chaque chose en son temps :p

    RépondreSupprimer
  2. J'avais remarqué cette marque à sa sortie et je l'ai tout de suite trouvé sublime. C'est une belle réussite, j'espère simplement qu'ils trouveront des distributeurs car avec ce positionnement prix, le choix de réseau est vite vu...

    RépondreSupprimer
  3. le concept est original. J'adhèrerais à ce contour de l'œil compact. Les crèmes trop grasses ou concentrées peuvent faire gonfler la peau, oui c'est vrai mais seulement celle de la paupière mobile puisqu'il ne faut jamais appliquer un produit sur cette partie du contour de l'œil.Et beaucoup le fond...d'où cette idée reçue...

    RépondreSupprimer
  4. J'avais aperçu cette marque quand je travaillais au Bon Marché. Et ayant passé une année chez L'Oréal j'ai tout de suite détecté la patte L'Oréalienne: technologie, froideur, perfection des packs, concept bien ficelé, "rien qui dépasse" comme tu le dis si bien. Mais j'en resterai là car ça ne me donne pas du tout envie (et je déteste le jeu de mot du nom)...

    RépondreSupprimer
  5. Ayant essayé les produits durant plusieurs mois, j'ai ete tres décue. Ma peau graisse plus facilement et les je n'ai ressenti aucun effet positif sur mon teint ou la texture de ma peau. A ce niveau de prix, je trouve que c'est regrettable.

    RépondreSupprimer