lundi 8 mai 2017

J’AI TESTÉ… LA MÉDECINE ESTHÉTIQUE

Et si on parlait médecine et chirurgie esthétique ? Vous me direz ce que vous en pensez en commentaire mais moi je vois les choses à peu près comme ça : 



 NIVEAU 1 
Médecine esthétique superficielle
Une action limitée à la peau et sans modification des volumes ou expressions du visage. En général, c'est un traitement "diffus" sur une zone étendue du visage ou du corps. 
Les méthodes : laser, lumière pulsée, peeling, mésothérapie…
Les bénéfices : des effets sur l’éclat du teint, l’hydratation, les taches, l’acné, les pores, les ridules, les poils… On n’y voit que du feu car il n’y a pas de transformation, aucun risque réel de raté esthétique. Vous avez juste meilleure mine et une plus belle qualité de peau. Et moins de poils.


 NIVEAU 2 
Médecine esthétique plus invasive
Une action plus ciblée, parfois profonde (jusque dans les muscles), modifiant de manière modérée et en général réversible les traits et expressions du visage
Les méthodes : injections localisées (toxine botulique...), fils crantés...
Les bénéfices : les rides disparaissent par action du Botox® qui fige les muscles ou de l’acide hyaluronique qui les regonfle, le volume des lèvres ou de la poitrine est augmenté par injection de collagène, les traits sont retendus par des fils crantés… En général, les techniques sont aujourd'hui réversibles (produits dégradés peu à peu par l’organisme), mais pas toujours. Selon l’intensité de la transformation, on peut plus ou moins se douter que vous avez fait quelque chose. Et s’il est peu probable qu’il y ait de vrai raté esthétique, il est quand même possible que vous vous retrouviez quelques mois avec un sourcil plus haut que l’autre, un œil tombant ou des pommettes à la Nicole Kidman. 


 NIVEAU 3 
Chirurgie plastique
C'est à dire avec usage du bistouri, anesthésie, effets post-opératoires et modifications réelles et irréversibles des volumes du visage et du corps
Les méthodes : liposuccion, implants mammaires, lifting, blépharoplastie, rhinoplastie… 
Les bénéfices : peau découpée et retendue pour rajeunir le visage, modification de volume de la poitrine, nez remodelé... on passe ici dans une toute autre dimension. Les effets sont irréversibles (bon ok vous pouvez retirer vos implants mais il restera quand même des traces) et les risques esthétiques et médicaux bien plus élevés. Les prix sont également d’un autre ordre, bien sûr. 




Personnellement, le niveau 3 ne me tente pas, pour plein de raisons : tout d’abord parce que je m’assume physiquement telle que je suis, ou en tous cas je ne suis pas suffisamment complexée pour risquer une vraie modification physique potentiellement non satisfaisante de ma personne et que j'essaye d'accepter au maximum le vieillissement de mon corps et de mes traits, et ensuite parce que l’opération chirurgicale en elle-même me ferait vraiment flipper. Je comprends que l’on puisse le faire, je n’ai aucun jugement là-dessus, mais ce n’est a priori pas mon truc. 

Le niveau 2, pour le moment, il ne me concerne pas. Peut-être dans quelques années si tout d’un coup je deviens obsédée par une ride ou un affaissement cutané que je voudrais atténuer de manière subtile, mais je ne sais pas, je n’en suis de toutes façons pas encore là. 

Le niveau 1, j’y pensotte depuis quelques temps (Ô vieillesse ennemie) (feu le teint parfait de ma jeunesse) (quand j'avais 35 ans et qu'on m'appelait Mademoiselle), mais j’ai un visage quand même bien conservé, une qualité de peau vraiment pas mal pour une tout-juste-quarantenaire (j’ai quelques mois de plus de notre nouveau Président, damned !!!), et en plus je faisais jusqu’ici un petit blocage psychologique sur la médecine esthétique, donc je n’avais encore pas sauté le pas. 

Et voilà, c’est fait, j’ai osé

Alors attention, c’est du super-light, et d’ailleurs personne n’a rien vu, à part que j'ai vraiment "bonne mine" (même sans mon super fond de teint Lancôme Teint Idole UltraWear ;)). 

J’ai fait un peeling superficiel, celui qu’on appelle "lunch peeling" parce qu’on peut le faire à midi et retourner bosser après (normalement pas de rougeurs, de desquamation…), à base d’acide glycolique, ce même acide de fruit que l’on trouve dans les produits exfoliants quotidiens cosmétiques dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises parce que je les trouve efficaces, mais en bien plus concentré. 
Ses promesses : un teint plus clair, plus homogène, moins taché, des pores resserrés, les boutons dézingués, une peau plus mate, des ridules légèrement aplanies. 

Je l’ai couplé à une mésothérapie, qui consiste à diffuser dans la peau une solution de molécules bio-identiques (vitamines, acide hyaluronique…) aux propriétés hydratantes et légèrement repulpantes pour 3 à 12 mois voire un peu plus selon les cocktails injectés. 
Bénéfices : une peau mieux hydratée, plus lisse, plus pulpy. Et aucune modification de volume (ce n’est pas une injection localisée mais vraiment un "nappage" de l’ensemble d’une zone). 

Je vous raconterai mon expérience dans un prochain article (procédure, produits utilisés du laboratoire Galderma, effets secondaires, prix…) mais j’aimerais déjà savoir ce que vous pensez de tout ça, si vous avez déjà fait de la médecine esthétique (sachant que l’épilation définitive au laser ou à la lumière pulsée, c’en est !!), voire de la chirurgie plastique, et/ou si vous êtes tenté et par quoi, ou si tout cela ne passera pas par vous. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires:

  1. coucou


    ton article tombe à pic car dès la semaine prochaine, je prends mon premier rendez-vous chez un dermatologue esthétique qui pratique des injections , nottament dans mon cas combler mes cernes....
    mon amie est partie chez elle et très contente, je vais sauter le pas, j'ai longtemps réfléchi, mais j'aimerais aussi un peeling comme le tien, il parait que la peau est lumineuse après....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très lumineuse et pas que : plus claire, plus homogène. Un effet sur le grain de peau aussi, et les petits boutons / points noirs. Tu reviendras témoigner ?

      Supprimer
  2. C'est intéressant ton article car effectivement, je n'aurais pas forcément fait rentrer l'épilation définitive comme un acte médical mais c'est vrai qu'on voit bien un médecin avant (à la lumière pulsée, je vois ça encore comme de l'esthétique car ça peut être seulement des esthéticiennes qui te font ça).
    Pour le coup, j'ai fait de la médecine esthétique de niveau 1 (dingue dis donc ;) ) vu que j'ai fait une épilation définitive aisselles et demi-jambes (et purée comme je regrette pas !).
    Le niveau 1, je suis tout à fait pour, j'avoue que je serais tentée aussi par des soins plus efficace au niveau visage mais avec ma rosacée, j'hésite à tenter, peur que ça fasse plus de mal que de bien (et puis si tu loupes une dépilation c'est pas grave alors que si tu fais une réaction géante sur le visage c'est plus génant...).

    Le niveau 2, je peux le comprendre mais comme toi, j'ai la chance de ne pas être trop marqué sur le visage malgré mon grand âge (tu as plus d'un an et demi de plus que le nouveau président, pas seulement quelque mois :D ) donc je ne pense pas y passer.

    pour le niveau 3, j'avoue que la liposuccion m'a vraiment tenté pendant longtemps (c'est pas temps mes grosses fesses et hanches que ma put*** de culotte de cheval). J'ai tenté la cryo sur ces parties là, mais ça n'a pas été très probant (un peu mais je pense que c'est en train de revenir). Je ne sais pas si tu ferais rentrée la cryo dans un niveau 1 ? (pas de médecin, juste des esthéticiennes).

    Je suis impatiente de savoir ce que tu as fais ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as forcément un diagnostic de peau avec le médecin avant qui s'adaptera à ton cas et t'orientera vers la bonne méthode. Moi en fait elle me conseillais plutôt de la lumière pulsée, pour mes rougeurs notamment, mais là comme c'était un labo qui m'invitait et qu'un peeling et une méso convenait aussi pour d'autres bénéfices, on ne la pas fait. Je la ferai peut-être dans 6 mois.
      Ah tu as testé la cryolyse ? Tu en as pensé quoi ?

      Supprimer
    2. PS : quelle balance sur mon âge... Tu es bannie.

      Supprimer
    3. Alors la cryolise, je pense que ça peut être vraiment efficace car j'ai quand même vu une modification de la forme de ma culotte de cheval (cellulite très ancienne, très dure - j'ai déjà fait du palper rouler manuel avec une esthéticienne chevronnée et elle m'a dit que c'était pas du gateau !!!). Mais entre le fait que les ventouses étaient un poil trop juste pour la zone + un mauvais suivi (genre l'esthéticienne principale qui se fait une très grosse entorse cervicale et y'avait plus personne qui était capable de donner un conseil ou de gérer correctement...), je pense que ça n'a pas fait autant que ça aurait pu. Après c'est pas agréable (heureusement que le froid anesthésie car ça fait mal l'aspiration surtout sur une cellulite dure) et c'est très cher... Bref, je pense que ça peut être bien mais ce n'était pas forcément adapté pour moi.

      PS : c'est parce que je suis ton aînée d'un mois que je peux me le permettre :p

      Supprimer
  3. Pour moi, le niveau 1 sans hésiter (je fais déjà de la lumière pulsée, et ça fait un moment que j'aimerais faire un peeling). Le 2, j'hésiterais un peu plus, mais je n'y suis pas fondamentalement opposée. Par contre, j'avoue que le 3... euh... Faut jamais dire jamais, mais comme toi, je pense que je préfère assumer mon grand âge (après, c'est facile à dire, j'ai pas encore 30 ans (c'est une question de mois, donc je profite encore de sortir cette petite phrase :-)) et je fais plutôt 20-25 ans... Et si je tiens bel et bien de ma maman, on dira que je suis bien partie pour que ça reste plutôt comme ça :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as le temps si tu as de bons gènes.

      Supprimer
  4. J'ai fait de la lumiere pulsée contre mes poils mais à la maison avec le Lumea. Je ne sais pas si on peut considérer ça comme de la médecine esthetique. Mais j'en suis super contente. Le seul regret que j'ai, c'est de ne pas avoir fait ça plus tôt.
    Sinon j'ai bien envie de faire qq chose de niveau 1 pour effacer les petites cicatrices d'acnée et avoir un teint plus regulier. Le reste ne me tente pas encore. J'ai la chance de ne pas avoir encore de rides malgré mes 47 ans (argh!). Mais le plus difficile pour moi c'est de connaitre un bon dermato. Je ne confierais pas mon visage à n'importe qui. Alors en attendant, j'investie dans de bons sérums...
    Je suis plutôt contre le niveau 3 sauf si on est vraiment trés complexée. Pour le niveau 2, je ne sais pas. On voit tellement de choses ratée. Mais si ça reste discret pourquoi pas. On en reparlera dans 20 ans.
    Mais je suis curieuse de connaitre ton experience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui c'en est de la lumière pulsée anti-poils. :)
      Jje pensais que tu étais plus jeune que moi, tiens. :)
      Le 2si tu y vas progressivement en choisissant un médecin qui a la main légère et des goûts similaires (regarder s'il a lui-même l'air naturel ou pas), pas trop de soucis normalement. C'est souvent le patient qui pousse. :)

      Supprimer
  5. Un article qui fait bien le tour de la question ! Pourquoi pas le number one, nous sommes des sexas ; pour le reste, nous avons trop peur du ratage, quelques amies sont bien figées ou ont la bouche en canard, il y a même une que nous n'avons presque pas reconnue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe aïe aïe les femmes trop figées repulpées.... :/ En fin si ça leur plaît et qu'elles se sentent mieux dans leur peau, c'est le principal.
      Sinon le niveau 1, franchement, allez-y. Ce n'est pas incroyablement efficace genre vous perdez 5 ou 10 ans mais on a tellement meilleure mine, c'est fou ! C'est bien pour le moral parce que tu as l'air moins fatiguée, plus énergique et du coup tu le deviens.

      Supprimer
  6. Ni 1, ni 2, ni 3, déjà car je n'ai pas le budget pour la première et les deux autres, parce que je ne supporterais pas que l'on touche à mon visage, mon corps et que même si je suis plutôt complexée, je n'irais pas jusqu'à l'opération. Il existe des tas d'autres moyens plus softs pour cacher ses défauts... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai. Par exemple des peelings cosmétiques à 10% .Mais ce n'est quand même pas aussi efficace. Le peeling à 20, 35, 50, 70% c'est 120-150€ la séance chez un bon praticien et il en faut bien 2-3 au début et ensuite entretien tous les 6-12 mois donc oui, c'est un petit budget mais ça reste raisonnable je trouve (300€ par an disons).

      Supprimer
  7. Perso 47 ans et la fatigue et le stress aidant j'aurais bien tenté un peeling et des injections sur les plus d'amertume qui commencent à se voir (et qui, faut bien le dire, me font - damn it! - de plus en plus ressembler à ma mère. .. et ça c'est no way !). Et un soin en kiné permettant de remodeler le visage. Donc niveau 1.
    Le niveau 3 : hors de question. En effet ressembler à un canard...pas possible. Toutes les américaines par exemple ont le même visage, les mêmes pommettes, les mêmes lèvres et les mêmes seins... je préfère mes futures grosses rides et mes "soleils" au coin des yeux....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que chez les américaines, faire de la chirurgie esthétique est un signe de réussite sociale donc il faut que ça se voit. en France, on est quand même plus dans la subtilité. Mais le niveau 3 ce n'est quand même pas anodin, oui. :)

      Supprimer
  8. Pas encore concernée pour le moment, mais c'est sûr que la 1ere étape m'intéressera en temps voulu ! Par contre techniquement je suis déjà passée par là chirurgie esthétique dès mes 9 ans puisque je me suis fait recoller les oreilles �� mais je ne me souviens pas avoir eu envie de le faire, c'était le choix de mes parents. La peur des risques liés à une chirurgie et la possible déception du résultat me conforte dans l'idée que vraiment c'est prendre beaucoup de risques pour peu de choses. Par contre la mésotherapie ça m'intrigue, et as-tu vu l'avis d'Alina de "Kléo Beauté" sur l'acupuncture anti-rides ? Fascinant aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui !!!!! Les oreilles décollées. En fait PLEIN de petits français ont déjà fait de la chirurgie esthétique ;).
      Oui j'avais lu (un peu en diagonale je l'avoue) l'article d'Alina. Elle avait l'air contente mais bon, moi je la connais bien, elle n'a pas de rides, une peau parfaite (bon ok peut-être parfaitement maquillée ;)) et en plus moi j'avais une séance de lifting par les aiguilles d'or il y a quelques années et ça ne m'avait pas convaincu (bon j'avais rien à lifter aussi) du coup, je ne sais pas, je reste sceptique. Après j'ai aussi une amie qui s'est réorientée dans la médecine traditionnelle chinoise et qui me dit que ça peut être efficace sur plein de chose l'acupuncture, j'ai envie de la croire...
      cf http://demaquillages.blogspot.fr/2010/06/le-lifting-aux-aiguilles-dor.htmlv

      Supprimer
  9. coucou! Alors à 20 ans je t'aurais dit jamais de la vie! Mais plus j'approche de la quarantaine (j'allais écrire la trentaine haha), plus je me dis que certaines choses pourraient me tenter en particulier le peeling et évidemment l'épilation au laser! J'en rêve. Si j'étais en France j'aurai sauté le pas depuis longtemps, car je vis une vrais galère avec mes poils (ils poussent super vite, et à moins de gommer super souvent j'ai toujours des poils incarnés, en plus ils sont noirs et épais)
    Je suppose qu'une fois dépassé la quarantaine le niveau 2 pourra m’intéresser.
    Par contre je serai trop flippée de me faire opérer, je ne pense pas être un jour tentée par le niveau 3.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Achètes toi un Lumea de Philips pour les poils. C'est pas trop cher et tu le fais quand tu as le temps à la maison. En quelques mois: presque plus de poils et une peau de bébé. Et j' étais sacrément poilue. Toutes mes copines en ont acheté un après avoir vu mes jambes 😉

      Supprimer