lundi 15 mai 2017

J'AI TESTE LES VERNIS "SWITCHERS DE COULEUR" DEBLANGY

Vous vous souvenez des vernis DeBlangy dont je vous parlais il y a quelques semaines ? (ici)

Ceux qui changeaient de couleur non pas linéairement, proportionnellement à la température, mais d'un coup, nettement (2 couleurs précises et maîtrisées)la température servant de sorte "d'interrupteur". Et là était l'innovation.

Ils ne sont pas encore sortis, ces vernis, mais je les ai essayés (privilège du Métier).

C'est au salon Carlota, qui les commercialisera en avant-première à partir du mois de juin que j'ai pu tenter l'expérience.

Cette première collection a des tonalités plus automne / hiver que printemps / été et honnêtement, il n'y a qu'une seule double-teinte qui m'a plu, prune foncé ↔ rouge vif. C'est donc celle que j'ai choisie.


L'esthéticienne a d'abord déposé une base spéciale, un peu plus épaisse et isolante que les bases habituelles car les pigments sensibles à température ne sont pas encore agréés par la réglementation cosmétique et doivent bien être isolés de l'ongle (c'est également le cas pour les vernis semi-permanents déposés en salon pour info).

Ensuite le vernis, et un top coat.

Jusqu'ici, rien de bien différent d'une pause de vernis habituelle.

Et puis j'ai commencé à jouer.

J'ai trempé mes doigts dans de l'eau chaude et le vernis s'est presque instantanément éclairci. Il a pris une jolie tonalité rouge. Puis dans l'eau froide, bien glacée, et il a repris sa teinte d'origine. Entre les deux actions séparées de quelques heures, la couleur n'avait pas bougé.

video

J'ai pris une douche le lendemain matin et les extrémités de certains ongles ont commencé à rougir, de manière totalement hétérogène, sauvage. J'ai re-refroidi mes doigts pour reprendre une teinte foncée uniforme, puis trempé uniquement les extrémités des ongles et j'ai obtenu un joli dégradé prune / rouge. Très réussi.

Dans la journée, le vernis de mon auriculaire droit a pelé. Il est parti en un seul morceau. Et sur certains des autres ongles, il partait par petits bouts. Aïe.

Du coup je suis mitigée.

Les + des vernis DeBlangy :
  • Pouvoir switcher d'une couleur à l'autre quand on le souhaite avec un seul et même vernis en faisant tremper ses doigts dans de l'eau réfrigérée (de mémoire 4° maximum, c'est à dire sortie du réfrigérateur ou refroidie par des glaçons) ou chaude (de mémoire au-dessus de 35° - c'est à dire pas trop chaude non plus) pendant une trentaine de secondes (et pas moins sinon la teinte ne se fixe pas).
  • S'amuser à faire de jolis dégradés ultra-facilement.
  • Une innovation française sans équivalent (effet "interrupteur", pas de variation de couleur entre 4° et 35°).

Les limites actuelles :
  • La base du vernis est à retravailler pour une meilleur adhésion et durabilité.
  • Il faut adapter les formules aux pays dans lesquelles elles sont commercialisées voire à la saison (à Dubaï, par exemple, les teintes foncées des vernis de cette première collection ne tiendrait pas dès que l'on mettrait un doigt dehors puisqu'ils switchent de couleur autour de 35°).
  • On ne pourra, en tous cas dans un premier temps, ne les faire poser que par des professionnels. Pas encore d'usage à domicile.

www.deblangy.com
chez Carlota, 16 avenue Hoche, 75008 Paris
puis dans d'autres salons à partir de septembre 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. C'est sympa de pouvoir changer de couleur aussi facilement, il faut attendre de pouvoir le faire à la maison maintenant. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui avec juste une pose en institut c'est contraignant... Et cher. Surtout si pour le moment ça ne tient que 24h. On attend la suite !

      Supprimer
  2. Sur le principe c'est vraiment fun. Mais pour le moment, la mauvaise tenue, les couleurs assez peu attirantes et l'obligation d'une pose en institut sont des freins trop importants. Espérons que la marque réussisse à améliorer sa formule !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui des petits ajustements sont encore à prévoir avant que tout le monde ne se jette dessus. Il y aura d'autres couleurs à la rentré, puis des collections régulières. Notamment avec des nudes qui deviennent des couleurs franches.

      Supprimer
  3. Ouah Sophie a fait une vidéo !! :D
    Je trouve ça excellent d'un point de vue "scientifique" parce que c'est fort quand même quand on y pense.
    Bon après, le fait de devoir passer par une pose en institut et si en plus ça n'a pas tenue sur toi, bof, mais je suis quand même bluffée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vidéo, si on veut, oui ! ^^
      Pour une fois que je peux illustrer un effet. :)

      Supprimer
  4. Oh t'inquiètes, à Dubaï, quand il fait plus de 35 degrés, on ne fout plein les pieds (ou les mains manucurées?) dehors. On reste à l'intérieur avec l'air conditionné et selon les endroits, il peut varier entre 15 et 25 degrés (par exemple, chez moi, c'est 23° et dans les malls ou les bureaux, c'est plutôt 17°).
    Mais effectivement, dehors à midi, on est déjà à plus de 35° ce mois-ci...donc ça ne marcherait pas.:/
    Si la marque améliore sa formule, ça peut le faire ici aussi! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est prévu. Des pigments différents qui changent de couleurs à des températures plus élevées ;).
      (j'oublie toujours que tu es à Dubai maintenant...)

      Supprimer
  5. Oh non, dommage, moi qui les attendais avec impatience depuis ton article ! Mais une pose en institut pour une tenue de 2 jours, no way. Par contre les promesses semblent tenues niveau effet, c'est bluffant. Bon, je patienterai encore ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est encore perfectible, mais il y arriveront, ça ne me semble pas très compliqué de formuler une base de meilleure tenue.

      Supprimer