jeudi 26 mai 2011

BEAUTÉS DU MONDE #7 : HANG, VIETNAMIENNE

Il y a 2 mois, lors de mon escapade tonkinoise (Nord Vietnam), j'ai rencontré Hang, une fille adorable, gentille comme tout, souriante, ultra-charmante... Elle est réceptionniste au petit hôtel de Hanoï où nous avons passé plusieurs nuits. Elle vit en ville mais vient de la campagne, à 3-4 heures de route. Elle doit avoir une petite trentaine d'années, mais refuse de dire son âge (manie internationale ;)). Voici son interview beauté.

 
(notez au passage la doudoune, fin mars à Hanoi, en intérieur, oui, oui... on a eu froid...)

Qu’est-ce qu’une jolie femme pour toi ?

Une jolie femme, c'est une femme qui est tout le temps heureuse, qui se nourrit sainement, qui boit beaucoup d'eau.


Quelles personnalités symbolisent le mieux la Beauté pour toi ?

Hoa Hau, Mai Phuong Thuy et Huong Gnang [NDLR : qui sont apparemment des mannequins ou actrices vietnamiennes - ce sont elles sur les photos].

 

Quelle est ta routine beauté quotidienne ?

Chaque matin, je me nettoie le visage à l'eau claire et parfois, même si je sais que ce n'est pas bon, avec une lotion pour que ma peau soit encore plus nette [NDLR : mais si, c'est très bon pour la peau ! :)]. Je me lave les dents. Je prends une douche, 2 fois par jour en été, tous les 2-3 jours en hiver.

Je lave mes cheveux tous les 2-3 jours avec un shampooing et un après-shampooing Pantène ou Sunsilk.

Je ne me maquille pas, juste un petit peu pour les mariages de mes amis avec les produits coréens Easy Up ou Essence : des fonds de teint éclaircissants mais non dangereux ! J'utilise également un rouge à lèvres fabriqué au Vietnam.

Je ne fais rien pour entretenir mon corps, je n'ai pas le temps.



As-tu des secrets de beauté à partager avec les lectrices de (dé)maquillages ?

Quand j'étais enfant, ma mère fabriquait du shampooing naturel à base de fruits d'un arbre qui pousse dans ma région d'origine. Elle les faisait bouillir dans de l'eau chaude, récupérait le suc, et ça donnait un produit qui laissait les cheveux doux et non gras. [NDLR : je n'ai malheureusement pas le nom de l'arbre en question // EDIT : on me dit en commentaire que c'est le kaffir lime]

De temps en temps, j'enduis mes cheveux d'huile végétale pour les adoucir, je laisse poser et je passe au shampooing.

Et pour adoucir et éclaircir ma peau, je laisse poser des rondelles de concombre, de pastèque ou de pomme de terre sur le visage pendant 1/2h - 1h.

 
Où achètes-tu tes produits de beauté ?

J'achète mes produits de soin en supermarché [NDLR : ou plutôt "épicerie", à notre échelle occidentale] ou dans des boutiques spécialisées dans la vente de cosmétiques [NDLR : sortes de parfumeries qui proposent des marques qui sont vendues chez nous dans différents circuits de distribution : grande surface, sélectif, VPC...].

Boutique de cosmétiques :



Épiceries (cf. les sachets de cosmétiques qui pendent) :


Petit assortiment de l'intérieur de ces boutiques (beaucoup de marques américaines pour l"hygiène, européennes pour le soin, japonaises et coréennes pour le maquillage et les gadgets) :




PETITE PARENTHÈSE

Quelques photos de boutiques de marques bien connues par chez nous, dans lesquelles Hang ne se rend pas, bien sûr, car elle n'a pas les moyens.


 
La sublime boutique "Paris de France" ;) :


 
Et on trouve aussi des cosmétiques en pharmacie, comme ici...


 
Il y a également des chaînes de coiffeurs :



Et des Nails Bar :


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 25 mai 2011

"DUKAN" EST MORT, VIVENT LES SLOW RÉGIMES ! #2


[suite de l'épisode 1 sur les "slow régimes" mettant en scène le livre "Ceci n'est pas un régime" et le régime Kot]


P.U.R. PROTÉINES DE MILICAL


Milical lance un nouveau concept de régime à base de protéines, mais comme dans le cas de Kot, ce n'est pas de l'hyperprotéiné, ce sont des protéines à consommer dans le cadre d'une alimentation normale et équilibrée.

D'après une étude récente : « Pour deux régimes équivalents de 1500 calories par jour, la perte de poids est plus significative quand la protéine est associée. C'est la fin du dogme du “toujours moins de calories” et la preuve que ce n'est pas seulement le nombre mais la nature des calories qui fait en réalité la perte de poids. ».

Milical propose 2 boîtes de poudres de protéines de lait (goût neutre ou vanille), à mélanger à sa nourriture habituelle (yaourts, pâtes...) ou à cuisiner (à intégrer dans des sauces, des desserts...). Leur fonction : diminuer la sensation de faim et favoriser la perte de poids par le maintien de la masse musculaire au détriment de la masse grasse. Milical propose aussi du son d'avoine, bien connu des Dukan-adicts pour sa richesse en fibres et ses vertus sur le transit intestinal.

L'idée du programme minceur : intégrer 5 doses de protéines par jour pendant 5 jours à son alimentation quotidienne "normale" (on va dire un peu hypocalorique quand même) puis 3 doses par jour. On perd 1 kg tous les 8 à 10 jours. Des recettes et des conseils du chef Olivier Berté sont à la disposition des P.U.R curistes sur le site dédié au programme.

Perte de kilos lente (pardon : progressive), protéines donc satiété, alimentation équilibrée donc pas de carence : on est bien dans du slow régime.

J'ai fait tester le régime à ma sœur, qui a l'habitude de cuisiner (alors que moi je suis plutôt Picard & co, oui, j'avoue). Elle a testé dans le yaourt et le déconseille, ça l'épaissit et ce n'est vraiment pas bon. Elle a testé une recette de crackers, pas mal du tout. Puis elle a arrêté... parce qu'elle ne trouvait pas suffisamment de recettes qui lui plaisaient sur le site, parce que son homme n'a pas besoin de mincir et que c'est difficile de cuisiner 2 entrées / 2 plats / 2 desserts. Et puis la poudre au goût vanille a fini par l’écœurer.

Le coût du régime ? 19,50€ la boîte de 400 g. Je n'ai pas trouvé l'équivalence par jour (5 ou 3 doses), donc je ne peux pas vous dire combien de temps dure une boîte - peut-être une semaine ? Pour info, si vous mangez des protéines, à priori vous aurez moins faim et diminuerez spontanément vos prises alimentaires, donc votre budget alimentation.

Est-ce que je suivrai ce régime ? Même si je trouve ce régime plutôt intelligent, je ne le suivrai pas. Comme je le disais pour la méthode "Ceci n'est pas un régime", je n'ai pas le temps ni l'envie de me cuisiner des petits plats tous les jours. A réserver à celles et ceux qui prennent plaisir à cuisiner !



KITCHEN DIET


Le principe est tout simple et parfaitement adapté aux working girls : vous passez commande et une semaine de plats équilibrés tout prêts vous est livrée à domicile ! Des repas minceur élaborés par le chef étoilé Mauro Colagreco, cuisinier de l’année Gault Millau 2009, la plupart du temps frais (à conserver au frigo).

J'ai vu les plats en question, ils donnent vraiment envie (même si je n'ai pas goûté, les fondateurs de la marque me l'avaient proposé mais m'ont oubliée entre temps, et comme je n'aime pas réclamer... fin de la parenthèse). Et ils ont l'air sains.

Il y a pas mal de choix assez slurp, donc pas de frustration : Gambas et son dhal de lentilles corail et aubergines au curry jaune, Risotto primavera et son émincé de poulet, lasagnes végétariennes, Yaourt lait entier fraise huile essentielle de pamplemousse, Barre céréalière aux noisettes, Muesli aux fruits rouges... Vous vous réglez et personne à la cantine ne peut deviner que vous êtes au régime.

Par contre, aïe, le programme Starter est à... 900 kcal !!! Encore une fois, ce n'est vraiment pas possible. Si vous souhaitez suivre ce régime, passez à 1500 kcal / jour en complétant avec des fruits, légumes, protéines maigres (jambon, surimi, fromage blanc 0%...)... Sinon, à 900 ou 1200 kcal, attention aux carences, fringales, craquages,... et abandons.

Le coût du régime ? Heu...Revenus modestes s'abstenir. 11,20€ les 4 barres snack au chocolat, 4,20 € les 4 yaourts, 11,20€ les 4 portions de céréales au chocolat, 6,50 à 8,80€ les plats individuels... C'est sûr que la livraison est comprise et que c'est 100 fois plus qualitatif que l'équivalent Weight Watcher du rayon surgelé de notre supermarché, mais quand même. Ça fait du 25€ par jour minimum, ça... Ce que vous pouvez faire : l'intégrer à votre régime pour les plats du midi au bureau, par exemple, prendre un petit dèj équilibré normal, un dîner soupe + poisson ou jambon + yaourt, et des en-cas Kot au cas où (moins chers).

Est-ce que je suivrai ce régime ? Si on me l'offre, oui ! En le complétant pour arriver à 1500 kcal. Mais comme on ne va pas me l'offrir et que je suis déjà sur un autre régime... Ce sera sans moi.



SYNERGIE CONTROL DE DIETIC AND CO



Ce nouveau programme minceur est issu de 10 années de pratique en milieu médical et se décline enfin en version "grand public" (d'où les packs et le site web pas très "glamour").

Le principe est vraiment intelligent : un produit minceur à base là aussi de protéines (vous avez compris pourquoi, maintenant ? ;)), mais pas que. En fait, ce n'est ni un substitut de repas, ni un complément alimentaire, ni un coupe-faim, mais finalement un peu des trois : des protéines de lait pour rassasier, préserver la masse maigre et attaquer la masse grasse, mais aussi du triptophane et des oméga 3 aux effets anti-fringales / anti-stress / bonne humeur.

Le principe : on prend sa dose de protéines (à diluer dans +/- d'eau pour obtenir soit une crème dessert soit une boisson) le matin à la place du petit déjeuner et au goûter. Le reste du temps, on mange normalement. Quand je dis "normalement", je veux dire de manière à peu près équilibrée, en évitant gâteaux, glaces , chips et sodas, bien sûr (faut pas rêver !!).

Du coup, là encore, pas de carences, de frustrations, de fringales... Pas de désociabilisation non plus, car on conserve un déjeuner et un dîner "normaux". Pas de saute d'humeur, ni de stress lié au régime. On mange spontanément moins, et à priori cette habitude devrait rester après le régime.

Le coût du régime ? Pas à portée de toutes les bourses, là non plus, mais en réalité tout est relatif : 35€ la boîte de 500g (un peu moins ces jours ci : 1 boîte offert pour 2 achetées ici), qui dure, selon les doses que l'on a à prendre, entre 5 et 7,5 jours. Soit entre 4,65 € et 7,00€/ jour pour le petit-déjeuner, le goûter et l'effet complément alimentaire anti-gras / anti-stress / satiété / bonne humeur. Sachant que l'effet satiété fait que l'on n'a plus envie de grignoter et que l'on mange spontanément moins aux repas principaux, au final, le budget bouffe doit à peu près revenir au budget normal.

Est-ce que je suivrai ce régime ? Ben en fait, oui, je le suis depuis un mois. Parce que Dietic and Co est un de mes clients, donc j'en profite ! ;) Je n'ai jamais tenu un régime aussi longtemps, je ne suis plus du tout attirée compulsivement par le gras et le sucré comme auparavant, j'ai la pêche, je n'en reviens pas. Par contre, il faut être patient. On perd peu les 4 premières semaines (moi 2,5 kg "seulement "et un bon dégonflage au niveau de la taille - mais il faut dire que je fais pas mal d'écarts vu que je suis souvent invitée à manger des petits fours et boire du champagne ces jours-ci, je l'avoue), c'est ensuite que ça s'accélère, quand le corps craque après avoir résisté quelques semaines.

+ d'infos


Alors alors : êtes-vous convaincus par les slow régimes ? Ou préférez-vous toujours les fast régimes à la Dukan ? Lequel des 5 que je vous ai présentés vous semble le mieux adapté à vos habitudes de vie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 mai 2011

"DUKAN" EST MORT, VIVENT LES SLOW RÉGIMES !


[passez votre chemin si vous souhaitez perdre 3 ou 5 kg avant le maillot, ces régimes ne sont pas faits pour vous !]

L'année dernière, j'avais un paquet d'amis au régime Dukan. J'avoue, allez, j'avoue, que je trouvais la méthode pas trop bête, à condition de prévoir un régime de 2 mois maximum pour éviter toute carence.

Cette année, après avoir perdu (rayez les mentions inutiles) 3-5-10-25 kg, tous mes amis ont repris - voire retrouvé à 100% leur poids d'avant-Dukan.


Pourquoi ? Parce que perte rapide de poids + frustrations (pas de fruits, de céréales, de carré de chocolat de temps en temps...) = craquage assuré sur les aliments gras et sucrés après quelques semaines.

Les régimes 2011 se veulent radicalement différents. Progressifs (-1 kg tous les 8-10 jours), moins frustrants, moins carencés, moins désociabilisants. Plus longs, oui, mais beaucoup plus durables.


J'ai nommé le cru 2011 les "slow régimes", en référence à la "slow food" très à la mode depuis quelques années. Et j
e vous en présente cinq que j'ai étudié d'un peu plus près.


CECI N'EST PAS UN RÉGIME
(éditions Marabout)


Ce bouquin, co-écrit par un médecin et une naturopathe chef d'un resto bio de Annecy, pose sa philosophie dès la première page : "Quel est votre véritable objectif ? Perdre 10 kg très vite ou perdre 10 kg à vie ?".

A vie, non, bien sûr, ce ne sera pas possible, car naturellement, physiologiquement, on prend 100 g par an (1 kg tous les 10 ans). Mais on peut s'en approcher.

Cette méthode est basée sur des règles saines, bien connues déjà, quoique peu appliquées : une alimentation diversifiée, sans réels interdits, mais qui privilégie les végétaux (de saison, bien sûr), le bio (un bouquin dédicacé aux "consomm'acteurs bio"), le cru (plein de vitamines), le plaisir et le temps de manger (en insistant sur la mastication, qui permet un rassasiement plus rapide), un bon équilibre acido-basique (etc...), et qui limite la consommation de plats industriels, d'alcool ou de viande.

Au fil des pages, des fiches malines sur "les ingrédients du placard" et des recettes par saison plutôt sympas.

Le coût du régime ? 15 € le bouquin + un petit investissement dans le bio et les fruits et légumes, dont le surcoût est compensé parce qu'on mange moins de produits industriels et de viande (chers). On va dire, donc, pas plus que notre budget alimentation habituel (par contre beaucoup plus de temps de préparation).

Est-ce que je suivrai ce régime ? Je ne pourrai jamais appliquer tous ces principes, je suis trop flemmarde. C'est une sorte de régime idéal réservé aux plus courageux. Mais j'ai retenu quelques astuces et m'efforcerai de manger moins de viande.



LE RÉGIME KOT


Non, contrairement à ce que je croyais sur cette méthode, ce n'est un régime hyperprotéiné : les en-cas proposés par la marque sont certes, hyperprotéinés, mais dans le cadre de la méthode, ils sont associés à des aliments courants. Parlons plutôt de régime "compensé en protéines".

La consommation de protéines lorsque l'on est au régime est essentielle. Elle prévient la perte musculaire et rassasie. Un bon point pour Kot.

Kot privilégie aussi les aliments à Index Glycémique bas pour éviter les pics d'insuline donc les fringales. Un deuxième bon point.

Les produits ressemblent aux produits de la vie de tous les jours : soupes, pâtes, omelettes, brownies (en poudre à diluer dans de l'eau : j'ai goûté, beurk beurk), cookies (pas mal du tout), pizza (et je vous mets au défi de sentir la différence avec votre pizza habituelle)...

Globalement, c'est une méthode intelligente, basée sur des études scientifiques et dont les résultats ont été prouvés cliniquement (j'ai eu la chance de rencontrer lors d'une soirée Caribou le créateur de la marque, le Dr Réginald Allouche, qui m'a appris d'ailleurs plein plein de trucs minceur scientifiquement prouvés que je vais prochainement partager avec vous). A priori, ce régime n'est pas frustrant (variété des produits) et ne met pas le corps en carence.

Sauf que... il y a une sorte de schizophrénie entre ce que raconte le Dr Allouche (convaincant, notamment sur le sujet de ce billet : "il faut perdre 1 kg tous les 10 jours" = slow régime) et ce qui est vendu avec la méthode : phase d'attaque à 1200 kcal / jour pour les femmes (1500 pour les hommes), au secours !!!! Ce n'est pas suffisant. Ce n'est pas du slow régime, ça. Vous allez perdre trop rapidement (2-3 kg la première semaine). Vous allez avoir faim à coup sûr. Vous allez être frustré. Et après 2 ou 3 semaines, vous allez vous jeter sur le premier (vrai) brownie venu.

C'est dommage, car le principe est plutôt pas mal... Je vous conseille plutôt, moi (pas nutritionniste pour un sou mais ayant une petite expérience en la matière), de rajouter 300-400 kcal / jour à ces 1200-1500 kcal, vous tiendrez mieux. Avec des produits light bien sûr : laitages 0%, jambon, poisson, surimi, légumes...

Le coût du régime ? Un poil cher en apparence : 14,50 € les 7 crèmes caramel (2€ la crème), 9,60€ les 2 box de pâtes chinoises, 14,50€ les 7 omelettes... Mais si vous avez l'habitude de vous sustenter de plats cuisinés tout prêts, ça ne changera pas grand chose à votre budget alimentaire.

Est-ce que je suivrai ce régime ? Je pense plutôt investir dans des produits hyperprotéinés sucrés / chocolatés pour les éventuels craquages et la pizza pour les soirs de fête.



(à suivre au prochain épisode : les slow régimes PUR Proteines de Milical, Kitchen Diet et Synergie Control de Dietic and Co)

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 21 mai 2011

ET LES 30 GAGNANTS DU SERUM BIOEFFECT SONT...


Vous avez été 140 à participer, vous avez donc eu presque 1 chance sur 4 de gagner. J'ai mis vos pseudos par ordre alphabétique pour que ce soit plus simple pour vous repérer (... ou pas) :

Andaf
Angélique
Annick
Aurelianne
Givememore
CatchTheBlackTiger
Chloé
Choupinette37
Claudia
Clémence
Gofamily
Ishtar
Julienne
Kristal Beauté
Lila
Ludivine
Manou
Mélanie
Mininie
Moon
Mystical Me
Nat
Nicolas Mercier
Orphea
Platinegirl
Rachel72
Rose Verte
Sasha
Selaiah
Ugly Beauty

(j'ai bon pour l'ordre alphabétique ? ;))


>> Vous m'envoyez vos adresses postales à demaquillages[at]gmail.com ?

Merci à tous pour vos participations, bon week-end, et n'hésitez pas à revenir ici dans un mois donner votre avis sur le Bioeffect !!

(rappel : c'est un format voyage qui, s'il était vendu, serait à une valeur équivalente à 27€ et il y en a pour 2-3 semaines d'application)


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 20 mai 2011

COMMENT IDENTIFIER A COUP SÛR LES TENDANCES VERNIS DE L’ÉTÉ ?


C'est tout simple : il suffit de regarder ce que portent dans la vraie vie nos blogueuses préférées.


Illustration à la soirée "VIP : Very Irrésistible aux Papilles", un atelier de cuisine (light) organisé par Dietic and Co dans le cadre du programme minceur "La Blogosphère sous Control".


Magali et son Silken Cord d'Essie
(le chouchou de Diane Krüger)



Magali, Eamimi et son Turquoise Fever de Deborah
&
Poupoune et son Stormy (collection Top Speed) de Revlon


Mle Gima et son
Mermaid's Tears
(collection Pirates des Caraïbes) de OPI :




Miss Giny et son Tropical Temptation de Revlon
:


Soum et ses
faux ongles capsules
& gel transparent "effet naturel" de Manucurist


Et voilà la fine équipe au travail (notez leurs petits airs concentrés...) :


Et elles ont bien travaillé, on a bien mangé !!






°°°

En savoir plus sur Dietic and Co : www.dieticandco.fr. Pour suivre les aventures des nos blogueurs en quête de minceur : fanpage Facebook La Blogosphère Sous Control.

Et si vous souhaitez prendre des cours de cuisine hauts en couleurs, contactez de ma part Nathalie chez
Esprit Cuisine, 68 rue Amelot, 75011 Paris, 01 43 57 12 31, espritcuisine@wanadoo.fr.

PS : moi aussi, je suis le programme minceur Synergie Control, mais pas "officiellement" en tant que blogueuse, je fais partie de l'équipe organisatrice, avec Soum.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 mai 2011

DÉODORANTS ANTI-TRACES JAUNES : INFO OU INTOX ?


Après le Déodorant Anti-Traces Blanches, devenu un classique si l'on aime les tops de couleur sombre, puis le Déodorant Spécial Hauts Synthétiques, Bourjois invente le Déodorant Anti-Traces Jaunes.

Mouais, me suis-je dit en parcourant le communiqué de presse qui parle vaguement de "parfum frais incolore conçu pour éviter toute dégradation colorielle
(tiens, eux aussi ils inventent des mots ?) dans le temps" sans précision complémentaire.

Ne souhaitant pas rester sur ma faim (ou plus exactement : ma curiosité poussée au vif par une certaine journaliste
qui m'avait mise au défi d'y trouver une explication scientifique), j'ai demandé un complément d'information à l'attaché de presse de la marque, et j'ai eu une réponse relativement satisfaisante.

Vous allez tout savoir le pourquoi du comment des traces jaunes et quelle astuce (finalement) assez simple permet de les éviter.


Petit retour d'abord sur les traces blanches : elles sont générées par les poudres anti-transpirantes, qui proviennent notamment des sels d'aluminium (qui ont montré leur innocuité, souvenez-vous).
Pour lutter contre ces taches disgracieuses, Bourjois a "ajusté le ratio des poudres avec le reste de la formule et réglé la quantité diffusée au moment du sprayage pour éviter la formation de traces blanches tout en conservant l'efficacité anti-transpirante." Pas ultra-clair, mais bon, on s'en fiche, nous ce sont les traces jaunes qui nous intéressent, là.

Les traces jaunes, justement : elles sont générées par le mélange de transpiration et des sels d'aluminium - plus précisément, les impuretés ferriques. Elles apparaissent d'autant plus vite que l'on attend longtemps pour laver son linge. L'intensité du phénomène varie d'une personne à une autre.


Le nouveau déo Bourjois Anti-Traces Jaunes a été formulé selon 3 principes :
  • Il contient un parfum sans impureté ferrique, qui plus est incolore pour ne pas laisser de trace ou se dégrader en composés jaunâtres. Pour la petite histoire, les composés aromatiques (qui sentent fort : huiles essentielles...) sont souvent colorés (jaune à brun, en passant par le rouge, le vert...) et lorsqu'ils se dégradent (avec l'air, les bactéries présentes sur la peau, etc...) ont tendance à foncer et deviennent visibles lorsqu'ils s'incrustent dans les tissus clairs.
  • Il contient un "système qui permet d'éviter l'apparition des traces jaunes en transpirant moins" (bon, ça, ça doit être les sels d'alu)
  • Dans la formule du Roll-On, il y a un "actif spécial" qui facilite le nettoyage du linge afin de ralentir l'apparition des traces jaunes (et zut, je n'ai pas le produit donc pas la composition, je ne peux pas essayer de deviner ce que c'est).
Bourjois précise que l'apparition des traces jaunes ne peut pas être complètement éradiquée mais que leur nouveau déo permet de garder ses petits hauts blancs plus longtemps.

Ma conclusion : ça me semble plutôt convaincant, même si ce n'est probablement pas encore miraculeux. Préférez le roll-on au spray, pour le fameux "actif spécial".


... Et mettez vos tops blancs plus rapidement à la machine !



Question subsidiaire :
on sait que le D-Day, Kate Middelton a fait un frankenpolish (si vous ne savez pas ce que c'est, demandez à Jenn)
en mélangeant un vernie Essie au So Laque Ultra Shine Rose Lounge n°28 de Bourjois ; a t'elle également choisi le déo Bourjois Anti-Traces Jaunes pour ne pas souiller sa robe de princesse ???

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 17 mai 2011

DE LA QUALITÉ "SÉLECTIF" A UN PRIX "GRANDE SURFACE", C'EST POSSIBLE ?


La semaine dernière, j'étais invitée à la présentation d'une nouvelle marque cosmétique : Pur Inside. Des produits bio, à base de goji , avec des textures et des parfums sympas...

Je vous laisserai découvrir la gamme sur les blogs de quelques confrères/soeurs, car je voudrais moi m'attarder sur un point plus stratégique qui a retenu mon attention : leur politique de distribution.

Elle tient en 1 mot : e-commerce. Et même plus précisément, si j'ai bien compris, la gamme ne sera vendue QUE sur
pur-inside.com. L'idée derrière tout ça étant que si on se débarrasse des intermédiaires (agents, distributeurs, points de vente...) et de la publicité europhages, on peut proposer aux consommateurs des produits de qualité à des tarifs imbattables.

Le créateur de la marque, Xavier de Gavelle, affirme que ses crèmes à 21€ se retrouveraient probablement autour de 60€ dans un circuit de distribution classique.


Ce qui est fort possible car, sans vous dévoiler toutes les clés des marges de la distribution, schématiquement, on voit souvent ce genre d'équation :


Pour un prix public de 50€, le point de vente se prend jusqu'aux 2/3 (!!) de ce que vous payez, vous, consommateur - mais restons dans notre exemple sur "juste" la moitié, ce qui doit être à peu près la moyenne constatée en distribution sélective (parfumeries, grands magasins, chaines type Sephora) : 25€, donc.

Sur les 25€ restant, soit la marque a un distributeur (à l'export par ex) ou un agent qui se prend... disons, jusqu'à la moitié aussi (12,50€), ce qui fait un solde pour la marque de 12,50€, soit la marque traite en direct avec le point de vente et empoche donc 25€.


La marque ne touche bien sûr pas 12,50 ou 25€ nets. Sont soustraits de cette marge brute le PRI du produit (prix de revient industriel = matières premières, packagings, fabrication, conditionnement, tests qualité, transport...) mais aussi diverses charges plus globales (locaux, matériel, salaires, impôts, travaux de recherche, brevets, agence de communication, brochure de gamme, échantillons, conférence de presse, animations en magasin, etc...).


Au final... il ne lui reste pas grand chose en poche.



Alors, vous imaginez, pour un produit de soin pour le visage vendu 20 € au consommateur ? Si la marque ne touche que 1/4 du prix public, soit 5 € ??? Ce n'est possible que lorsque l'on vend de la... flotte (pour rester polie), de grooooosses quantités et/ou que l'on a des accords commerciaux avantageux (... ce qui est lié aux grosses quantités).

C'est pour cela qu’aujourd’hui, sur le marché, les marques de niche indépendantes sont aussi chères, et qu'un soin visage de qualité est vendu entre 40€ et 70€ (et là, toutes mes amies marques de niche vont me remercier de justifier leurs tarifs si simplement ;)).

Cette option e-vente directe prise par Pur Inside peut donc sembler être une solution. Ou un début de solution. Qui a déjà fait ses preuves avec des méthodes un peu plus à l'ancienne chez Yves Rocher, par exemple (vente directe par correspondance (catalogues), magasins en propre et aujourd'hui e-commerce uniquement sur le site de la marque).


Je vois quand même quelques inconvénients à cette stratégie (et vous me direz ce que vous en pensez) :
  • Difficile d'être très ambitieux sur les volumes de vente avec un seul e-point de vente encore inconnu à ce jour.
  • Impossible pour le client de tester les produits avant achat (= gros frein pour beaucoup d'entre eux) sauf s'il est prévu un système d'envoi d'échantillons gratuits ou à micro-prix, comme le fait par exemple Mon Parfum Bio - mais ce n'est pas le cas apparemment pour Pur Inside.
  • Incompatibilité de la notion de "luxe" affichée par Pur Inside avec l'e-distribution exclusive. Pour moi, le luxe, c'est avant tout une image de marque, l'envie de se sentir membre d'une certaine élite en possédant (en affichant) tel ou tel produit de telle grande maison et, pour les marques émergentes qui n'ont pas encore d'Histoire, au moins du service, des attentions, de la chaleur humaine, un peu de sur-mesure et/ou d'artisanat... Plus des codes graphiques / matière que ne possèdent pas les produits Pur Inside - ils ressemblent plus à des produits vendus en parapharmacie. Une qualité irréprochable, également, ce que la marque semble avoir, en tous cas sur les formules. Ah, et puis aussi, quand on fait du luxe, on ne le revendique pas : c'est un fait, point*. :)

Pour finir, je peux vous dire que, au-delà de cette réflexion très marketing sur la stratégie de distribution de Pur Inside, je suis persuadée (sans rien avoir testé quand même) que ces produits Bio sont effectivement très qualitatifs, et que pour une vingtaine d'euros, franchement, n'hésitez pas !!



* Ayant évoqué le sujet lors de la soirée de lancement, l'équipe Pur Inside a semblé plutôt adhérer à mon point de vue et a requalifié la marque "haut de gamme" plutôt que "luxe". Question de sémantique, peut-être, mais question essentielle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 mai 2011

LE FABULEUX DESTIN DU BIOEFFECT


Je vais vous raconter une histoire incroyable. Celle d’un sérum qui, 5 mois après son lancement en 2010, avait rejoint la salle de bain de 20% des Islandaises de plus de 30 ans. Oui, vous avez bien lu : 20%. Juste par le bouche à oreilles.

Ce sérum s’appelle Bioeffect.

Et qu’a-t-il de si magique pour que Björk herself et ses compatriotes se l’arrachent ?

De l’EGF (Epidermial Growth Factor). L’hormone de croissance de l'épiderme. Ou plus exactement, sa jumelle issue de l’orge, qui est si semblable qu’elle va activer les mêmes mécanismes cellulaires, pour régénérer et simuler les cellules cutanées.

J’ai dit « hormone » et « croissance », je sens un petit frisson dans l’assemblée...

Je vous rassure : zéro risque de chopper la maladie de Creutzfeldt Jakob car les fameuses hormones de croissance qui ont fait scandale il y a quelques années en France étaient bien différentes et surtout, elles étaient d’origine humaine, et contaminées car mal purifiées.

Notre EGF d’orge est 100% pur, d’origine végétale, cultivé en Islande dans des serres écologiques chauffées à l'énergie volcanique – donc pas de contamination possible par une maladie transmissible à l'homme.


Et à quoi servent-ils, alors ces facteurs de croissance ?

Notre corps en synthétise naturellement environ 200, qui s’assurent chacun de la bonne qualité d’un élément de l’organisme : os, vaisseaux sanguins, épiderme (EGF donc), etc… Avec l’âge, leur concentration diminue, et avec elle, le bon fonctionnement des différents organes.

L’EGF agit sur les cellules de l’épiderme (couches supérieures de la peau). Il est trop gros pour pénétrer plus profondément. Il envoie un signal aux kératinocytes, les cellules de l’épiderme, qui eux-même transmettent le message aux fibroblastes, cellules du derme juste en-dessous, celles-là même qui sont responsable de l’élasticité de la peau (fermeté, rides…). Stimulées, toutes les cellules de la peau vont commencer à se réactiver, comme lorsqu'elles avaient 20 ans.


L’EGF est une molécule dont l’action est universelle. Il ne va pas juste cibler un problème (hydratation, fermeté, taches pigmentaires…) mais rajeunir globalement le fonctionnement des cellules, avec pour conséquence une meilleure santé de la peau. Des tests cliniques ont été réalisés sur le sérum : la peau est mieux hydratée, plus ferme, plus éclatante, les rides diminuent, etc…

Ce facteur de croissance issu de l’orge est donc intéressant pour toutes celles et ceux chez qui son cousin interne a commencé à diminué, c'est-à-dire… dès 25 ans – désolée de vous annoncer ça aussi brutalement !

Pour la petite histoire, les gens du labo qui ont mis au point la version « orgesque » de l’EGF ne souhaitaient pas se lancer sur le marché cosmétique en B to C (business to customer). Ils pensaient proposer l’ingrédient à des laboratoires pharmaceutiques pour ses propriétés cicatrisantes. Mais dès l’annonce des résultats de leur recherche, ils ont été instantanément contactés par plusieurs grands groupes cosmétiques ultra-intéressés. Ils se sont dit, ben tiens, ça a l'air d'être une découverte assez exceptionnelle, si on testait nous-même l’effet de notre EGF sur la peau ? C'est ce qu'ils ont fait, d’abord, en interne, sur une vingtaine de personnes. Puis, encouragés par les résultats, sur 200 personnes. Et là, ils se sont dit, ben finalement, on va se le garder notre petit trésor, et on va développer notre propre sérum cosmétique avec. Vous connaissez la suite : le sérum s’est retrouvé 20% des plus de 30 ans en Islande 5 mois après son lancement.

La bonne nouvelle, c’est que le produit race arrive aujourd’hui chez nous ! Chez Colette, le hype-store parisien [ndlr : et ici depuis nov 2012].

La mauvaise, c’est qu’il coûte 135 € les 15 ml (aaaargh ! même s'il dure longtemps car on ne doit mettre que 2 à 4 gouttes par jour et que le prix se justifie : 1 mg d’EGF coûte 300$ - contre, par exemple, 30$ pour 1 mg de diamant).

La re-bonne nouvelle, c’est que le Directeur Général de la marque, Micheal Shin, m’a proposé de vous offrir en exclusivité 30 sérums format voyage (2-3 semaines de soin), d’une valeur de 27 € chacun !!!

> Pour tenter de gagner un de ces 30 sérums, c’est tout simple : donnez-moi en commentaire la composition du sérum. Il y a 9 ingrédients seulement. Vous trouverez la réponse par ici.

Vous avez jusque vendredi 20 mai minuit. Je tirerai au sort parmi les bonnes réponses et annoncerai le résultat ce week-end. Évidemment, je modère les commentaires jusqu'à vendredi pour éviter les copiés-collés.

N’hésitez pas à prévenir vos amis, voisins, lecteurs, followers… Ce n’est pas tous les jours que je vous ferai gagner autant de lots, et des lots aussi dingues de technologie et d'efficacité.

Et bonne chance à tous !

[EDIT : CONCOURS TERMINE]




+ d'infos : www.bioeffect.fr
Merci à Michael Shin pour l'interview !

EDIT nov 2012 : Vous pouvez maintenant acheter le BioEffect ici :).
Rendez-vous sur Hellocoton !