jeudi 22 juin 2017

CRASH TEST : ZERO DEO EN PLEINE CANICULE

Oui, j'ai de drôles d'idées parfois. 

Je vais vous expliquer comment celle-ci m'est venue à l'esprit, elle n'était pas du tout prévue.

Parce que moi, sans antiperspirant aux sels d'alu, je pue. Les trucs bio et consorts, là, au secours. Alors pas de déodorant du tout, vous imaginez ?? Ça ne m'est pas arrivé depuis la 4ème B.

Le seul déodorant sans sel d'aluminium qui m’aie convenu c'était le DayDry. Sauf que je sais vus vos retours depuis que je vous l'ai conseillé qu'il ne fonctionne pas sur tout le monde.

Maintenant, attention.🤚
Si vous n'êtes pas prêts à lire un sujet tout sauf glamour, qui parle épilation des aisselles, population bactérienne et odeurs de dessous-de bras, arrêtez la lecture ici et revenez au prochain article. 
Vous êtes prévenus.

(cette photo me fait beaucoup rire, je n'en connais pas l'auteur...)

La semaine dernière, je me suis épilé les aisselles à la cire chaude. Oui, je fais ça, oui, j'ai le courage. C'est quand même mieux que le rasoir : non seulement ça dure plus longtemps, mais en plus un pore sans poil est naturellement resserré et on transpire moins.

Habituellement je m'épile les aisselles le soir, pour éviter d'appliquer un déodorant sur peau tout juste lésée (vous saurez tout de ma vie...). Non pas que j'ai peur des sels d'alu (d'ailleurs j'ai encore lu récemment un article qui  montrait qu'une énième étude qui les mettait en question était encore une fois non scientifiquement recevable) (bien sûr je ne sais plus où j'ai lu ça donc impossible de vous donner la source) (je conviens que tout cela n'est pas très sérieux), bref, j'ai perdu le fil de ma pensée mais donc je ne sais pourquoi, je me suis épilé les aisselles le matin, et j'ai hésité à mettre du déo, et je me suis dit allez, bon, on essaye sans, on verra bien, je n'en mourrai pas, et ma réputation non plus si je ne sens mauvais qu'une seule fois dans ma vie.

J'ai donc vaqué à mes occupations dans la journée : métro, boulot, je ne sais plus quoi d'autre, et figurez-vous que même en fin de journée, je sentais encore la rosée. En tous cas pas loin. En tous cas je sentais bien moins mauvais que quand j'utilise un déodorant sans sel d'alu. Parce que ces déodorants n'empêchent pas de transpirer, ils désinfectent un peu, en général avec de l'alcool (c'est pour cela qu'on les déconseille sur aisselles épilées), et tentent de masquer les odeurs avec un parfum. Contrairement aux antiperspirants (avec sels d'alu, donc), qui limitent vraiment le flux de transpiration.

Je précise que la transpiration elle-même ne sent pas mauvais, c'est quand elle dégradée par les bactéries présentes sous les aisselles qu'elle devient âcre. Ces bactéries dégradent aussi les composants du parfum, et là, en fonction de votre propre population bactérienne et de la composition du parfum du déo, les odeurs varient à l'infini et la plupart du temps ne sont pas très agréables. En tous cas, mes bactéries à moi elles transforment les parfums en odeur insoutenable. D'où mon addiction aux sels d’aluminium qui me laissent les aisselles fraîches.

Donc.

J'ai encore perdu le fil, pardon, c'est la canicule, mon cerveau est cuit.

Donc oui, le 1er soir, pas d'odeur de transpiration. Pourtant j'avais pas mal marché, il faisait assez chaud...

Je me dis donc tiens, je sens moins mauvais qu'avec un déo sans sel d'alu, tentons un crash test "1 semaine sans déodorant".

Le lendemain, donc, rebelote : zéro déo. Et odeur de fin de journée tout à fait convenable.

Fin de 3ème journée les aisselles nues : ça sent un peu. En fait ça a même commencé à sentir dans l'après-midi, discrètement mais quand même, j'avais peur que des gens autour de moi s'en aperçoivent.

4ème jour : état de grâce terminé, je déclare forfait, je me jette sur mon déo aux sels d'alu dès le milieu de la journée. Je note cependant qu'une odeur de transpiration non polluée par du parfum sent vaguement meilleur qu'une odeur de parfum de déo dégradée. En tous cas chez moi.

Hypothèses sur cette expérience : il est probable que les 2-3 premiers jours, l'arrachage de poils ait permis à la fois de réduire la population bactérienne (restée collée sur la cire) et le flux de transpiration (resserage des bulbes pileux) responsables à eux deux des mauvaises odeurs. Mais rapidement, les bactéries sont revenues (leur but dans la vie étant de vous coloniser),  d'autres poils naissants ont fait leur apparition (les poils ne poussent pas tous en même temps donc on ne peut pas les arracher d'un coup et être tranquille plusieurs mois), et bim, retour à la case départ.

Je retiens de cette expérience que l'on peut se passer de déo à peu près 3 jours après arrachage de poils d'aisselles (probablement un peu plus en hiver ?), mais c'est tout.

Ah et info capitale pour celles et ceux qui seraient quand même des flippés des sels d'aluminium (vous avez le droit, il y a une petite suspicion à leur sujet, même si bien sûr vous n'en tomberez pas malade ni n'en mourrez) (méfiez-vous plutôt des siphons à Chantilly), le Déodorant Minéral sans sel d'aluminium de Vichy est presque aussi efficace qu'un antiperspirant. Mais vraiment. Plus efficace que le DayDry. Si vous l'avez essayé ou allez l'essayer sur mes conseils, dites-moi ce que vous en pensez. Je crois qu'on tient un gagnant.

Sur ce, bonne fin de canicule à tous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 commentaires:

  1. 1er commentaire sur ton blog depuis tout ce temps que je te lis...
    J'avais lu une fois (je ne sais plus où...) qu'on pouvait limiter les mauvaises odeurs des aisselles en effectuant un gommage, en particulier un gommage au savon noir façon hammam. C'est en rapport avec la peau morte, peau lisse= pas de prolifération bactérienne.
    Je pense que ton épilation à la cire a le même effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1er commentaire suite au sondage WHO ARE YOU ? ;) Ca me ravit en tous cas. :)
      Oui effectivement ton astuce gommage va dans le même sens que mon hypothèse cire dépilatoire. Conclusion : gommons-nous les aisselles !

      Supprimer
  2. Ahh j'ai aussi le cerveau ramolli, tu m'as bien fait rire avec l'épopée de tes aisselles !
    J'ai enfin pu tester le Schmidts peau sensible par canicule, impeccable !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours pas essayé ce fameux Schmidt, mais tant que j'ai des déos offerts en stock, je ne me vois pas en acheter... Et j'en ai encore pour 6 mois là. :p

      Supprimer
  3. Je l'utilise le Déodorant Minéral de Vichy, en alternance avec un Narta avec sels d'aluminium, je ne le trouve pas super efficace en cas de grosses chaleurs, je préfère utiliser le Narta, mais sinon, lors de journées classiques avec un peu de transpiration, il est correct ! ^^ Bravo d'être restée sans déo pendant plusieurs jours, moi, je ne pourrais pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pareil, je trouve le Minéral de Vichy un peu moins efficace qu'un bon vieux déo aux sels d'alu mais j'ai été agréablement surprise de son efficacité, le meilleur de sa catégorie pour moi pour le moment !!

      Supprimer
  4. Oui c'est vrai j'ai souvent constaté que l'odeur de transpi "naturelle" est en fait beaucoup moins désagréable que celle du mélange transpi + déo ! En général en vacances un peu nature/camping ou même juste décontractées je n'en mets pas du tout, et ça va très bien en fait. Mais je continue à en mettre pour aller bosser, un peu par habitude et un peu peut-être pour me rassurer, ce qui est un peu bébête du coup, vu le précédent fait exposé. Mais bref. Pour moi c'est le truc de quand je suis citadine en fait ^^ Par contre ton expérience est intéressante par rapport aux effets de l'épilation. Moi sous les bras j'ai même jamais essayé, un coup de rasoir un jour sur 2 ou 3 et zou. Mais je me pose une grande question existentielle : comment tu fais pour à la fois tendre la peau d'un côté et tirer sur la bande de l'autre, avec une seule main ? Ça dépasse les lois de la physique pour moi. Mais c'est peut-être juste parce que j'ai 2 mains gauches (surtout la gauche). Pourtant je préfèrerais encore avoir 2 mains gauches qu'une seule pour aire un truc aussi relou que s'épiler à la cire :D
    Bon bref je m'égare !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ce commentaire était super long en fait haha. Quel sujet inspirant les dessous de bras ^^

      Supprimer
    2. Ecoute, j'applique la cire (pas au sucre, de la cire genre Cire Divine de Nair), je tire la peau un peu vers le haut avec la main de l'aisselle à épiler (gauche / gauche par ex), puis je respire un grand coup, je bloque ma respiration et je plisse fort les yeux - je crois même que je fais une sacré grimace, je convoque mon courage puis je tire la bande de cire d'un coup sec vers le bas avec l'autre main. Éventuellement je recommence s'il reste des poils. Et voilà. Ce n'est pas une partie de plaisir mais c'est rapide et douloureux un quart de seconde au moment de l'arrachage, c'est tout.

      Supprimer
  5. J'ai de la chance, je ne sens pas beaucoup. J'ai même tendance à régulièrement oublier le déo (surtout que, comme toi, je préfère une légère odeur de transpiration que celle du déo qui a bossé. Celle-là, elle me retourne l'estomac). Mais bon, faut dire aussi que j'ai fait une épilation définitive, donc y'a pas beaucoup de poils qui peuvent faire monter les odeurs... Mais c'est assez drôle les ressentis, parce que j'avais une copine qui avait aussi fait une épilation définitive, mais de la moustache, et et elle avait l'impression de plus transpirer ensuite. Mais j'imagine que c'est simplement parce qu'elle n'avait plus de duvet pour retenir la transpiration (punaise, quel commentaire glamour!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on aime bien faire dans le Glamour par ici ! ;)
      Écoute, je ne sais pas pour la moustache de ta copine... ça me dépasse un peu, là. ^^

      Supprimer
    2. En même temps, on dira que c'est pas franchement capital :-)

      Supprimer
  6. Ah ah, très intéressant ton post. J'ai un soucis d'aisselles avec des tâches brunes... Vive la grossesse.
    Du coup j'ai surfé sur internet. Et je me suis rendue compte que le rasage était à proscrire. Donc je suis passée à la cire.
    Et puis je me suis rendue compte que nos petites aisselles sont souvent pas hyper bien traitées!
    De là, j'ai arrêté les déos en spray. Je trouve que je puais plus la transpiration avec que sans. Et puis toutes les saloperies qu'il y a dedans j'en veux plus!
    Du coup je suis aussi passée au déo schmidts. Ils sont géniaux.
    Pour en revenir à mes tâches brunes, j'ai décidés de faire une detox de deo.
    Donc ça fait un mois que je n'en mets plus et pour virer ces maudites tâches chaque soir je m'applique sur aisselles propres du jus de citron frais que je laisse poser toute la nuit. Le matin je nettoie bien et je mets simplement de l'huile de coco pure que je masse bien pour faire pénétrer.
    Et bien je n'ai presque plus de tâches, super bon point et puis mes aisselles vont bien mieux, je ne transpire pas énormément et ça ne sens pas non plus!
    Et puis une fois par semaine je fais un gommage en grains et un masque à l'argile!
    Vraiment je vois la différence.
    Je pense qu'on ne s'occupe pas assez de nos petites aisselles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi le rasage serait à proscrire pendant la grossesse ? Ou pour les taches brunes ? Je ne comprends pas... :/
      Les déos Schmidt ils sont très segmentants : certains ne les supportent pas. Il faudrait vraiment que je me fasse ma propre opinion dessus.
      Je suis un peu sceptique quant à ta routine anti-taches d'aisselles mais puisque tu vois la différence, je ne me prononcerai pas plus. A quand une marque de soins spéciale aisselles ?? :)

      Supprimer
    2. Ah je ne dis pas que c'est à proscrire, mais depuis que je suis enceinte j'ai la peau hyper sèche, du coup le rasoir c'est très dessèchant pour mes aisselles. Et du coup de là sont apparues les tâches brunes. Je pense qu'il y a un lien entre le rasoir et mes tâches.
      Avant grossesse je me rasais et aucunes tâches.
      Pour les déos schmidts, c'est on aime ou pas c'est sur, mais je pense qu'il faut essayer pour se faire un avis.

      C'est sur que ça peut rendre septique ma routine anti tâches, mais ça marche vraiment. Mon mec qui d'habitude ne voit rien du tout l'a bien remarqué!!
      Il existe des produits qui peuvent les enlever, mais étant enceinte je préfère utiliser se que la nature nous offre!!

      Ah ah oui pourquoi pas, ça pourrait être pas mal, mais je trouve du coup que c'est une zone qu'on néglige. Ça a besoin d'hydratation et aussi d'être nettoyé en profondeur de temps en temps pour que ça respire et éviter les soucis d'odeurs et de transpiration!

      Supprimer
  7. Glamour toujours... un gros mieux suite à l'épilation définitive durant mon pan de vie citadine (metro/rer, transpi 100% garantie ). Passage en parallèle aux déos au bicarbonate. Et tout va mieux depuis. J'en suis même à faire mon doubitchou maison (recette de Nelly cosmétiques, huile de coco et bicarbonate cosmé, l'alimentaire a des grains bien trop irritants).
    Du coup je suis curieuse. Tu n'as jamais testé les déos au bicarbonate?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. L'impression que ça ne marchera pas...

      Supprimer
  8. J'utilise le vichy minéral depuis 1 semaine, mais je suis à la plage, donc pour l'instant je dirais que ça me convient. A voir au retour à Paris après le test d'une journée "chaleur métro et apero..."!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi en tous cas il me convient très bien !

      Supprimer
  9. Comme dab, je réagis trop longtemps après, sorry ! j'ai fait la même expérience plusieurs fois et je crois que les premiers jours, on a la rémanence des sels d'alu, ce qui est logique vu que certains, très dosés, ne s'utilisent qu'une fois par semaine (etiaxil dans mon souvenir) ou marchent 48 h (y compris après une douche ce que plein de gens ne captent pas). Sinon, je suis très très satisfaite du vent de citrus Sanoflore, y compris par canicule, mais tu as le droit de me dire si je pue, la prochaine fois que l'on se rencontre ;-)
    belle et buzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hypothèse tout à fait plausible, après moi j'utilisais à ce moment_là le Mineral Vichy sans sel d'alu (enfin je crois... tu me fais douter...).
      C'est noté pour le Sanoflore, pour une prochaine fois.

      Supprimer
  10. effectivement, dans ce cas, l'hypothèse tombe à l'eau...

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour, Pour ma part j'ai longtemps cherché un bon déodorant sans produit "toxique" et sel d'aluminium et j'en ai trouvé un excellent bio et artisanal. Voici le lien si cela t'intéresse: http://www.clemenceetvivien.com/ C'est un baume que l'on applique au doigt et c'est plutôt efficace même par forte chaleur. J'ai testé le poudré qui est au géranium et l'herbacée à la menthe.

    RépondreSupprimer